Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quelles voitures se vendent le mieux en occasion?

L'an dernier, les ventes de véhicules d'occasion immatriculés ont très légèrement diminué en Belgique. Pas de quoi ébranler un secteur de la voiture de seconde main qui se porte bien. Les acheteurs restent très attirés par les berlines allemandes alors que les marques coréennes grappillent des parts de marché.
©pmagnien@msn.com/MAXPPP

653.080 voitures d'occasion ont été immatriculées en Belgique en 2014. Un an auparavant, le marché de l'occasion avait réussi à vendre près de 2.000 automobiles supplémentaires. Une stabilité qui se confirme également dans le ratio voitures d'occasion/voitures neuves. Il n'a pas bougé en un an et reste à 1,35. Autrement dit, 1,35 véhicule d'occasion a été immatriculé pour une voiture neuve l'an dernier.

Sur les trois premiers mois de l'année 2015, la tendance se confirme avec une augmentation de 1,1% des immatriculations de véhicules d'occasion selon les chiffres d'AutoScout24 et de la Febiac. De plus, pour chaque nouvelle automobile vendue au premier trimestre 2015, les Belges achètent 2,3 véhicules d’occasion.

©E

La Golf, star absolue

Plus de 4 voitures d’occasion vendues sur 10 sont de fabrication allemande. Volkswagen (12,1 %), Opel (9,3 %) et BMW (7,8 %) sont les marques les plus recherchées. BMW est aussi la marque haut de gamme qui se vend le mieux, avec une croissance de 6 % durant le premier trimestre de 2015 sur un an. A noter également la forte poussée des ventes de voitures coréennes. Kia et Hyundai affichent la plus grosse croissance sur le marché de l’occasion avec respectivement une hausse de 17,4% et 15% des immatriculations.

La star incontestée de l’occasion reste la Volkswagen Golf. A elle seule, elle représente 5 % du marché de l’occasion tout entier. Il faut également remarquer que les citadines "trendy" ont le vent en poupe en termes de vente, c’est le cas de la Fiat 500 (+12,9 %) ou de la Mini Cooper (+7,8%).

 

Le règne du diesel

Les modèles diesel continuent à se tailler la plus grosse part du gâteau sur le marché de l’occasion en Belgique. Ils représentent près de deux tiers (64 %) du marché. Durant le premier trimestre de 2015, on comptabilise une hausse très légère de la vente de modèles essence par rapport à l’an dernier sur la même période (+0,3 %).

Les combustibles alternatifs restent des exceptions. Les hybrides représentent à peine 0,3 % du marché de l’occasion. Quant aux véhicules électriques, leur part n’est que de 0,04 %.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés