Tolérance zéro pour les excès de vitesse en Wallonie

©Belgaimage

Les excès de vitesse ne dépassant pas 30 km/h (ou 20 km/h dans certaines zones) feront désormais l'objet d'amendes administratives en Wallonie. Ne comptez donc plus sur l'engorgement des Parquets pour échapper aux sanctions!

Une grande partie des procès-verbaux dressés pour excès de vitesse sur les routes wallonnes et envoyés aux Parquets sont non traités ou, dans le meilleur des cas, classés sans suite, faute de moyens humains suffisants. Le gouvernement wallon est passé à l’offensive. Ce sera désormais "tolérance zéro" dans les villes et les villages wallons.

Le gouvernement vient en effet d’adopter le décret fixant les modalités relatives aux amendes administratives pour les infractions routières en Wallonie. Les sanctions seront plus rapides étant donné qu’une partie des excès de vitesse feront désormais l’objet d’amendes administratives gérées par le Service Public de Wallonie.

©mfn

Concrètement, seuls les excès de vitesse " limités " seront sanctionnés par des amendes administratives, les autres continuant à être traités dans le cadre d’une procédure pénale.

Ainsi, seuls les dépassements de maximum 20 km/h dans une agglomération, une zone 30, les abords d'une école, une zone résidentielle ou de rencontre sont concernés (maximum 30 km/h sur le reste du réseau routier). Les montants des amendes administratives seront identiques aux amendes actuelles (voir tableau).  Ces montants sont progressifs en fonction du délai de paiement. Plus le contrevenant paie avec du retard, plus l’amende est élevée. Après un certain délai, l’amende est ainsi augmentée de 35%.

Notons que les excès de vitesse constatés sur les autoroutes wallonnes ne sont pas concernés par ce changement, car leur constatation relève de la compétence de la police fédérale.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect