Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Prépayez votre enterrement avec une assurance obsèques

Cette assurance permet de constituer le capital nécessaire pour couvrir les frais de vos funérailles afin d'éviter cette grosse dépense à vos proches.
©Filip Ysenbaert

De quoi s’agit-il?

L’assuré souscrit un contrat et paie une prime pour constituer un capital qui permettra, le jour venu, de couvrir le coût de l’organisation des funérailles et d’épargner ces frais à sa famille endeuillée.

Pourquoi cette assurance?

Un enterrement coûte en moyenne entre 3.500 et 7.000 euros, et en cas de rapatriement, le coût peut avoisiner les 15.000 euros.

Dela, le spécialiste de l’assurance obsèques, indique que les services de base (transport du défunt, soins au défunt, formalités et gestion du personnel, mise en bière) sont en général facturés 1.100 euros. Mais les prix peuvent aller jusqu’à 7.550 euros en fonction de la gamme de services et options choisis. La facture peut inclure les frais "classiques" (cercueil, inhumation, incinération avec dispersion ou urne, service religieux ou au funérarium, faire-part, photo, avis nécrologique, fleurs, etc.) et une panoplie optionnelle de services d'assistance.

A quel coût?

La prime (unique ou périodique) versée est fonction de l’âge, du capital souhaité et de la durée des versements. Dans certains cas, un âge limite d’adhésion est fixé (75 ans, 85 ans…)  pour la souscription.

Comme pour toute assurance-vie, chaque prime versée est soumise à une taxe de 2%.

Par exemple, si vous avez 36 ans et que vous souhaitez assurer votre enterrement à hauteur de 5.000 euros chez Dela, la prime unique revient à 3.258 euros.

Paiement du capital

Au décès, l'assureur paie en général le capital soit à la personne désignée par le bénéficiaire, soit aux pompes funèbres. L’éventuel solde sera versé aux bénéficiaires du contrat (en général, les héritiers réservataires).

En cas de décès accidentel avant l’échéance, même si les primes n’ont pas été intégralement payées, la plupart des compagnies versent sans délai le montant prévu.

En cas de décès accidentel avant l’échéance, même si les primes n’ont pas été intégralement payées, la plupart des compagnies versent sans délai le montant prévu.

Restrictions et points d’attention

En général, les assureurs
- permettent de souscrire une assurance obsèques à partir de 18 ans
- appliquent un âge maximum pour la souscription
- demandent un certificat de santé et un questionnaire médical pour déterminer la prime/le délai de carence d’assurance.

Il est possible de récupérer l’argent déjà investi, mais la pénalité est dissuasive.

Si l'on arrête les versements, l'assurance reste active, mais le capital final dépendra évidemment des montants qui ont été versés.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés