Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Une assurance dentaire: pour qui, pour quoi et à quel prix?

L'assurance dentaire couvre les frais liés aux soins ordinaires et aux traitements spéciaux (souvent très chers) qui ne sont pas remboursés par la mutuelle.
©Filip Ysenbaert

De quoi s’agit-il?

Une assurance soins dentaires couvre le coût des soins et traitements qui sont peu ou mal remboursés par la mutuelle et qui restent donc à charge du patient.

A quoi sert cette assurance?

Certaines personnes repoussent des soins dentaires ou y renoncent à cause du coût, notamment lorsqu'il s'agit de traitements d’orthodontie, de parodontie ou la pose d’une couronne peut coûter des centaines et même jusqu’à des milliers d’euros, dont une partie seulement est remboursée. Une assurance qui couvre ces frais peut donc être très utile.

Quels frais sont couverts?

La couverture vise toute la santé buccale. Aussi bien les soins préventifs (contrôle annuel, détartrage, etc.), que les soins conservateurs (extraction de dents, plombages, etc.) et les traitements spéciaux comme l'orthodontie, les implants, les couronnes, les bridges et la parodontologie.

A quel coût?

Le montant de la prime mensuelle dépend d’une série de facteurs, dont l’âge de l’assuré. Plus le contrat est souscrit tôt, moins les primes sont élévées. En général, la prime est gratuite pour les enfants (jusqu'à un certain âge) et varie entre quelques euros et plus de 20 euros pour les adultes, selon la compagnie. Le tarif peut être plus avantageux pour ceux qui ont déjà souscrit une assurance hospitalisation auprès de la même compagnie.

Comment choisir?

La couverture annuelle est en général plafonnée à quelques centaines d’euros les deux ou trois premières années.

Chaque assurance a ses particularités. Il convient donc de comparer en tenant compte des critères suivants : le questionnaire médical, l’âge limite d’affiliation, la durée du stage d’attente (en fonction du type de soins), l’approbation d’un devis préalable pour certains soins, la territorialité de la garantie, l’obligation de visites préventives, etc.

Restrictions et mises en garde

La couverture annuelle est en général plafonnée à quelques centaines d’euros les deux ou trois premières années, avant d’atteindre un maximum compris entre 1.000 et 1.500 euros.

En cas d’accident, le plafond est plus élevé. Certaines dents peuvent être exclues. Le remboursement de traitements spécifiques peut également être plafonné.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés