Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Où trouver le crédit vélo qui vous correspond le mieux ?

Besoin d'un vélo à assistance électrique, d'un vélo cargo, d'un vélo de course, d'un vélo tout-terrain ou d'un vélo pliable? Voici comment le financer.
©Filip Ysenbaert

Comme c’est le cas pour les motos, le meilleur moment de l’année pour obtenir un financement à bas prix pour votre nouvelle bicyclette se situe aux alentours du Salon de l’Auto (de janvier à fin février ou à fin mars). En effet, les banques profitent de l’occasion pour baisser les taux de tous les crédits destinés à la mobilité (et pas seulement les voitures).

Mais attention, ce n’est pas parce qu’une banque vous offre le taux le plus bas du marché que son offre va forcément vous correspondre. Par exemple, depuis quatre ans déjà (2018, 2019, 2020, 2021), c’est Beobank qui dégaine le meilleur taux du marché à l’occasion du Salon de l’auto : 0,65%.

Prêt à tempérament

Le crédit vélo est un prêt à tempérament. Il s'agit de la mise à disposition d’une somme d’argent dédiée à un achat spécifique ou non. Ce contrat est conclu pour une durée déterminée et remboursable par versements périodiques fixes, en général mensuels. Il n’y a pas de frais de dossier associé à ce type de crédit à la consommation.

Cependant, ce taux est destiné au financement d’un vélo neuf (ou d’occasion de moins de deux ans) à assistance électrique. Ce n’est peut-être pas le type de vélo que vous souhaitez acquérir. Il faudra trouver une autre banque qui permet de financer toutes sortes de vélos avec son taux réduit.

De plus, le taux de Beobank s’applique pour les emprunts à partir de 1.250 euros. À nouveau, vous n’avez pas forcément besoin d’une telle somme pour clôturer l’achat de votre nouveau vélo électrique. Bonne nouvelle : certaines banques permettent d’emprunter à partir de 500 ou 1.000 euros.

À ce propos, en fonction des banques, le prêt vélo peut également servir à financer d’autres engins de mobilité douce comme une trottinette électrique, un gyropode, un hoveboard, un skateboard électrique, un scooter électrique, etc.

Quotité d’emprunt

Ceci dit, emprunter une somme supérieure à la valeur du vélo peut parfois se justifier. D’ailleurs, Beobank offre une quotité d’emprunt de 120%, ce qui a toujours été jusqu’ici la quotité d’emprunt la plus élevée du marché (les autres banques offrent généralement une quotité d’emprunt de 110%).

Quotité d’emprunt? Cela signifie que vous pouvez emprunter plus que le montant du vélo à financer afin d’avoir des liquidités pour financer, en fonction de vos besoins, une ou plusieurs assurances, des équipements pour augmenter votre visibilité ou assurer une meilleure protection, un cadenas, etc.

Bon à savoir

Pour rappel, celui qui achète un speed pedelec, c’est-à-dire un vélo dont l’assistance électrique peut grimper jusqu’à 45 km/h (soit 20 km/h de plus que les vélos à assistance électrique classique), doit obligatoirement porter un casque.

En revanche, depuis le 1er juin 2019, il n’est légalement plus tenu d’avoir une assurance RC. "L’assurance RC familiale reste toutefois vivement recommandée, car tout dommage causé à un tiers doit être indemnisé", prévient le Gracq, le groupe de défense des intérêts des cyclistes francophones en Belgique.

Notez qu'il existe deux moyens d'adoucir la facture finale de votre investissement. Premièrement, en fonction de votre domicile, vous pouvez éventuellement bénéficier d'une prime communale, provinciale ou régionale. Parfois ces primes, qui vont de 50 à 505 euros, sont cumulables.

Deuxièmement, si vous utilisez votre vélo pour réaliser des déplacements domicile-lieu de travail, votre employeur peut vous récompenser pour chaque kilomètre parcouru. Mais il ne s'agit absolument pas d'une obligation (à moins qu’une convention collective de travail sectorielle n’en décide autrement). Cette indemnité vélo s’élève à 24 cents par kilomètre parcouru effectivement (une déclaration sur l’honneur fait foi). Celle-ci est exonérée fiscalement et socialement.

"En faisant par exemple 20 km à vélo (aller-retour) pour vous rendre au travail (avec un vélo électrique ou un vélo normal), vous recevrez une indemnité de 4,80 euros par jour", selon les explications de KBC. "Reportés sur une moyenne de 220 jours par an de travail, cela vous fait un total de 1.056 euros."

Attention, si vous êtes enseignant, tout kilomètre parcouru sur le chemin du travail, en Fédération Wallonie-Bruxelles, donne droit à une intervention de 15 centimes.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés