mon argent

50% des Belges payent encore trop pour les télécoms

'Osez comparer', c’est le thème de la campagne que lancera en novembre le SPF Economie pour inciter les consommateurs à rechercher activement une offre tarifaire plus adaptée à leurs besoins.

Un Belge sur deux ne dispose pas d’un abonnement ou d’un tarif adapté à ses besoins réels en matière de télécommunications, d’après le Service Public Fédéral Economie. "Qu’il s’agisse d’un pack triple play (téléphonie fixe, internet ou TV numérique), la plupart d’entre nous n’a souvent aucune idée de ce qui lui est vraiment nécessaire", indique le SPF sur son site internet.

Pourtant, il existe des outils de comparaison qui permettent de dégager le meilleur plan tarifaire du marché en fonction des besoins précis d’un consommateur: www.meilleurtarif.be ou www.mesfournisseurs.be. Ils ne sont manifestement pas assez connus.

Mais ce n’est pas la seule raison qui explique que 50% des Belges payent encore trop cher pour leurs télécoms. Le SPF Economie évoque la méconnaissance technique. "Les clients optent pour une formule très (voire trop) large, de peur de ne pas disposer d’une vitesse ou d’une capacité de téléchargement suffisante". Or, qui sait vraiment ce que représente une vitesse de téléchargement de 30Mbps?

Mais ce n’est pas tout: même si les Belges ont montré qu’ils n’étaient plus aussi fidèles qu’avant à leur fournisseur d’énergie, ce n’est apparemment pas encore le cas pour les télécoms. "Par conservatisme, les clients gardent le même abonnement durant des années et ne peuvent donc pas  bénéficier des baisses constantes de prix observées sur le marché."

Pour s’en convaincre, il suffit d’observer la baisse des prix opérée dans le domaine des abonnements mobiles illimités. En un an demi de temps, ils ont quasi tous diminué de moitié.

Osez comparer

Le SPF Economie mènera du 18 au 29 novembre prochain une nouvelle campagne 'Osez comparer', spécialement dédiée aux télécoms. À cette occasion, des membres du personnel des communes participantes (liste) et/ou une équipe du SPF Economie se tiendront à la disposition des citoyens pour effectuer avec eux une simulation de leur profil d’utilisateur télécoms à partir d’un ordinateur.

Ils trouveront ainsi les offres commerciales qui correspondent au mieux leurs besoins. Les personnes intéressées sont invitées à se munir de leurs dernières factures de téléphone, GSM, internet ou TV.

"La simulation imprimée vous sera remise afin que vous puissiez réfléchir aux différentes possibilités qui s’offrent à vous", garantit le SPF Economie. Et surtout, "osez changer"! Avec l’entrée en vigueur de la loi télécom en 2012, les opérateurs ont été contraints de supprimer les indemnités de rupture après 6 mois de contrat. Certains ont même purement et simplement aboli ce délai de 6 mois. Plus rien ne doit donc vous retenir de faire des économies…

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect