Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

600 euros de plus à cause du pétrole

Malgré une hausse de 400 euros du pouvoir d'achat, la facture de pétrole s'alourdit en moyenne de 600 euros par ménage belge.

(m24/l'écho) - L'escalade folle continue pour le pétrole. Le Brent de la mer du Nord et le WTI à New York ont conjointement franchi la barre des 130 dollars le baril. Ils ont ainsi établi de nouveaux records en soirée, à 133,34 dollars et 133,82 dollars respectivement. Cette nouvelle hystérie sur le marché a été provoquée par l'annonce d'une chute imprévue des stocks américains de pétrole brut la semaine dernière.

 

Des stocks américains d'essence en baisse...

Le département américain à l'Énergie a annoncé une fonte de 5,4 millions de barils des stocks de brut, à 320,4 millions de barils, alors que les analystes pensaient qu'ils progresseraient. De plus en plus regardés avec l'approche de la période des grands déplacements estivaux en voiture aux Etats-Unis, les stocks d'essence sont également ressortis en baisse, contrairement aux attentes. Ils ont diminué de 800 000 barils, contre une hausse de 250 000 barils attendue.

 

...mais l'Opep devrait augmenter sa production

L'OPEP, qui pompe 40 % de la production de pétrole dans le monde, a assuré hier qu'elle restait disposée à augmenter sa production. L'argument est pris avec scepticisme par les investisseurs. Le cartel ne compte pas se réunir avant sa prochaine conférence en septembre prochain.

 

Le budget des Belges souffre

Les portefeuilles des ménages belges ressentent en tout cas fortement cette hausse effrénée. Les prix du mazout de chauffage, du gaz et des carburants pour voiture vont grever leur budget de près de 600 euros en 2008, selon une étude de KBC. Les Belges qui roulent au diesel voient leur avantage économique décroître par rapport à l'essence.

En Allemagne, les prix du diesel et de l'essence atteignent pour la première fois le même niveau. En France, l'avantage est même inversé à certains endroits. En cause, trois quarts des nouvelles immatriculations concernent des voitures roulant au diesel.

 

Les combustibles pèsent lourd sur les ménages

Les financiers de KBC Asset Management se sont livrés à une petite enquête de nature à chiffrer l'impact en chiffres absolus de l'augmentation du mazout de chauffage et du carburant automobile sur les revenus d'un ménage moyen.

A condition qu'il ne modifie en rien son mode de vie, les dépenses d'un ménage belge moyen, si l'on s'en réfère aux enquêtes de l'Institut national des statistiques, devraient s'accroitre en 2008 de quelque 1.318 euros, sur base des actuelles perspectives d'inflation de 3,8%.

Bart Van Craeynest, économiste à KBC Asset Management, a tenté d'isoler, dans ces 1.318 euros, la part des énergies fossiles nécessaires au chauffage (hors électricité) ainsi qu'aux déplacements du ménage, à pratiques de consommation toujours inchangées.

Sur base d'une prix du baril à 120 dollars, et d'un cours euro/dollar à 1,55, la hausse du mazout de chauffage, du gaz et des carburants automobiles intervient pour 599 euros, soit près de 50% de l'augmentation des dépenses.

Les revenus du ménage croissent évidemment parallèlement puisque l'augmentation de l'indice/santé (+3,4%) pèse directement sur le niveau de salaires. L'économiste de KBC situe l'augmentation à 1.706 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés