C'est le moment de changer d'abonnement mobile

©BELGAIMAGE

Tant pour les données mobiles que pour les appels, les opérateurs télécoms se livrent une nouvelle guerre cet été, avec parfois de belles réductions de prix à la clé. Ce serait dommage de ne pas en profiter. Le point.

L’abonnement illimité, le vrai, celui où il n’y a aucune limite de minutes d’appel, de SMS mais surtout de surf (et à un prix raisonnable), était attendu depuis des années par de nombreux consommateurs. De fait, depuis au moins 2011, les opérateurs télécoms ont toujours considéré que les abonnements mobiles qui offraient des appels et des SMS illimités en plus de quelques gigas de données mobiles étaient des offres "illimitées" (et elles étaient facturées à l’époque entre 80 et 90 euros/mois selon les opérateurs, ndlr). Ce qui est faux puisqu’avant 2018, aucun opérateur belge n’avait encore mis sur le marché une offre 100% illimitée.

1. Un abonnement 100% illimité

En effet, au mois de février, Orange a lancé le premier abonnement mobile entièrement illimité en Belgique. "Pour un tarif de 40 euros/mois, en plus des SMS et des appels illimités, le plan tarifaire ‘Aigle’propose désormais la data mobile illimitée pour permettre aux clients de surfer en toute tranquillité, où et quand ils veulent, sans plus se soucier de leur utilisation d’internet", selon un communiqué de l’opérateur. Cet abonnement donne aussi accès à un espace cloud de 500GB et un accès gratuit à l’app Coyote.

80%
abonnés
La proportion d’abonnés qui doit adapter l’utilisation de ses données mobiles pour ne pas dépasser la limite, ce que 66% d’entre eux trouvent irritant, selon une enquête d’Orange.

Où est la faille? Il doit bien y avoir une limite à la consommation de données mobiles, de la même manière qu’il y en a parfois une pour les connexions internet domestiques illimitées! Pour rappel, cela consiste en une limitation de la vitesse de surf une fois qu’un certain volume de données est atteint.

C’est exactement ce qu’a prévu Orange. Concrètement, les clients "Aigle" bénéficient désormais en Belgique de 20GB/mois de données mobiles sur le réseau 4G haut débit. Une fois ce cap atteint, ils peuvent continuer à surfer, mais à une vitesse réduite de 512 Kbps. Il n’y a donc effectivement aucune limite du volume de surf!

Mais est-ce une vitesse encore raisonnablement rapide? "Le surf à 512 Kbps offre une vitesse de connexion confortable et permet aux abonnés de consulter leurs e-mails, d’utiliser les réseaux sociaux, de regarder des vidéos sur Youtube, etc.", d’après les explications d’Orange.

Gare aux frais hors Union européenne

Certains ont tendance à l’oublier ou n’y pensent pas alors qu’ils transitent par ce pays, mais la Suisse ne fait pas partie de l’Union Européenne! Et vous avez plutôt intérêt à couper votre connexion mobile lorsque vous approchez ses frontières, sauf si votre opérateur mobile est Scarlet. Ses abonnements peuvent de fait être utilisés en Suisse sans aucun frais supplémentaire.

Sinon, en fonction des opérateurs, la facture peut très vite devenir salée. Damien Van Achter, le co-fondateur de Nest’up, en a d’ailleurs fait les frais cet été - avec un supplément de 200 euros - en passant à proximité de la frontière en train. Pour rappel, chez Proximus, le MB de surf est facturé 12 euros. Chez VOO et Orange, le tarif est un peu moins élevé avec respectivement 10 et 6 euros/MB alors que Base ne facture que 3 euros/MB.

À l’étranger, les abonnés qui dépassent les 20GB/mois peuvent continuer à surfer sans aucune limitation de vitesse… au prix de 0,0072 euro/MB, soit 0,72 cent/MB pour autant qu’ils restent au sein de l’Union Européenne. Au-delà de ces frontières, la note risque de devenir nettement plus salée (voir encadré ci-contre).

Bon plan: si cet abonnement est commandé via le site internet d’Orange, il est facturé 20 euros/mois pendant les trois premiers mois.

2.… ou mi-illimité, mi-limité

Face à cette offre, l’opérateur mobile historique ne pouvait pas rester de marbre. Au début de l’été, Proximus a donc élargi son offre mobile avec "Epic", un abonnement illimité… mais seulement sous certains aspects.

"Cette nouvelle offre mobile a été conçue pour et par les milléniaux", selon l’opérateur. À savoir, la génération des 2,5 millions de Belges hyperconnectés (90% d’entre eux possèdent un smartphone) nés à l’aube de l’an 2000 et âgés entre 18 et 35 ans.

D’ailleurs, d’après une enquête de l’opérateur, 80% des milléniaux surfent tous les jours sur les réseaux sociaux avec leur smartphone pour partager des expériences entre amis. Ils sont également très nombreux à écouter et à regarder du contenu chaque jour sur un appareil mobile. En chiffres: 66% regardent régulièrement des vidéos et plus de la moitié écoute de la musique en streaming.

Face à ce constat, avec "Epic", Proximus propose à cette génération, une offre sur mesure à un prix attractif, qui se décline en deux formules.

La première, baptisée "Epic stories", revient à 19,99 euros/mois. Elle offre un volume de surf illimité pour 7 applications: Facebook, Messenger, Snapchat, Instagram, Twitter, Pinterest et Whatsapp.

Comme chez Orange, les abonnés Proximus disposent de 20GB de données mobiles par mois pour surfer à une vitesse maximale sur ces 7 apps. "Lorsque ces 20GB sont épuisés, vous pouvez continuer à surfer sur ces apps mais à une vitesse réduite (512 Kbps) en Belgique ou à vitesse maximale au sein de l’Union Européenne, moyennant un prix maximal de 0,72 cent/MB", d’après les conditions générales de l’offre. Lesquelles rappellent au passage que la connexion internet à l’étranger est bloquée lorsque la consommation de données atteint 60 euros hors forfait, jusqu’au début du cycle de facturation suivant. Notez que cette limite est adaptable à la hausse ou à la baisse sur demande auprès de n’importe quel opérateur.

Outre cette offre illimitée en volume de surf, "Epic Stories" met à disposition de ses abonnés les SMS illimités et 3GB de données mobiles pour toutes les autres utilisations d’Internet. Cela semble largement suffisant car en moyenne, les Belges consomment 2,6 GB de données mobiles/mois (+ 46% depuis le début de l’année), selon les chiffres recensés par Orange au premier semestre 2018.

1GB
Cela correspond à environ 1 million de messages via Whatsapp, 200 minutes de vidéo sur YouTube et 11h de consultation Facebook, selon les estimations de VOO Mobile.

En revanche, pas question ici d’avoir une offre d’appels illimités: l’abonné n’a que 60 minutes à disposition dans son forfait! Cela dit, il peut passer des appels en illimité grâce aux apps Messenger et/ou Whatsapp (pour autant bien sûr que ses destinataires aient eux aussi installé au moins une de ces applications).

Changer d'abonnement ou d'opérateur sans frais

Comme le prévoit la loi, vous pouvez toujours rompre un contrat sans frais dans les conditions suivantes:

1. Suite à une modification unilatérale des conditions contractuelles (hausse de prix par exemple).

2. À tout moment s’il s’agit d’un contrat à durée indéterminée"Vous pouvez choisir le moment où le contrat prend fin (même immédiatement) mais si vous ne spécifiez pas de date, l’opérateur peut vous obliger à respecter les délais de préavis prévus dans les conditions générales", prévient l’Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT).

3. Après 6 mois s’il s’agit d’un contrat à durée déterminée. "Si vous devez casser un contrat à durée déterminée en cours depuis moins de six mois, vérifiez les indemnités que vous aurez éventuellement à payer. Elles sont limitées aux frais d’abonnement restant dus jusqu’à la fin de la période de six mois", précise en outre le gendarme des télécoms.

"Attention, si votre nouvel opérateur vous annonce qu’il prendra les frais de résiliation de votre contrat en charge, demandez-lui de l’indiquer par écrit sur le contrat que vous signez ou sur la lettre de confirmation de la commande, ou signez le contrat en indiquant à la main que vous signez sous réserve de la prise en charge effective des frais de résiliation."

Notez également que si vous aviez reçu un smartphone ou si vous en aviez obtenu un à prix réduit avec votre abonnement, vous devrez vous acquitter de sa valeur résiduelle en cas de rupture de contrat. En principe, vous avez reçu un tableau qui reprend les sommes à rembourser sur une durée maximale de 24 mois.

N’hésitez pas à comparer l’ensemble des offres de télécommunications sur des sites comme meilleurtarif.bemesfournisseurs.bekillmybill.be ou testachats.be (pour les affiliés). En fonction de votre profil d’utilisateur, ils afficheront les abonnements les moins chers du marché. Il ne vous restera plus qu’à choisir une offre plus attractive chez le même opérateur ou à changer de fournisseur.

La seconde formule, "Epic Beats", est un peu plus chère: 24,99 euros/mois. Elle correspond en tout point à l’abonnement "Epic Stories", à la différence qu’elle permet l’écoute de musique illimitée en streaming via Apple Music, Deezer, Google Play Music, SoundCloud et Spotify.

Bon à savoir: pour toute souscription de cet abonnement avant le 1er octobre 2018, une réduction de 5 euros est consentie sur cette offre pendant 6 mois, soit un tarif promotionnel de 19,99 euros/mois pendant un semestre. Après ces 6 mois, vous êtes de toute façon libre d’aller voir ailleurs (lire encadré ci-contre) et il y a fort à parier que d’ici-là, le marché aura encore évolué.

3. Appels illimités au meilleur prix

Pour ceux qui ont moins besoin d’un gros volume de données mobiles car ils ont plutôt tendance à appeler, et qui veulent absolument avoir l’esprit tranquille de ce point de vue là, il faudra débourser 42,99 euros chez Proximus (ou 29,99 euros/mois/12 mois pour les clients qui disposent déjà d’un pack chez cet opérateur). Pour ce prix, l’abonné dispose aussi des SMS illimités, d’un volume de surf de 10GB en plus de l’utilisation illimitée d’une app au choix (Facebook, Instagram, Pokémon Go, Snapchat, Twitter ou Whatsapp).

Du côté d’Orange, l’accès aux appels illimités est nettement moins cher et commence à 20 euros/mois via l’abonnement "Koala". Pour ce tarif, l’abonné reçoit en plus les SMS illimités, l’accès gratuit à l’application Coyote, 4GB de volume de surf, ainsi qu’un espace cloud de 32 GB pour stocker toutes ses données.

Chez Base, le système est encore différent! Pour bénéficier des appels illimités vers tous les réseaux, il faut débourser au minimum 27 euros/mois. En effet, depuis quelque temps, cet opérateur propose aux clients qui disposent de sa formule "Based on you" (à partir de 25 euros/mois) "d’enrichir leur plan tarifaire d’une option leur donnant accès aux appels illimités pour 2 euros de plus et leur permettant par la même occasion de booster leur volume de surf", selon Coralie Miserque, sa porte-parole.

Plus concrètement, l’offre "Based on you" à 25 euros permet de bénéficier de maximum 6GB de données mobiles ou de maximum 600 minutes d’appel en plus des SMS illimités. Tout dépend de l’utilisation du forfait. Si le client utilise par exemple 300 minutes de son forfait, il aura alors à sa disposition maximum 3GB de données mobiles. Si le mois suivant, il utilise 5GB de données mobiles, il n’aura que 100 minutes d’appel à sa disposition. S’il décide de prendre l’option à 2 euros, il aura d’office les appels illimités et il disposera donc de 6GB de données mobiles.

Bon à savoir: lorsque le montant d’un abonnement "Based on you" n’est pas épuisé en fin de mois, le solde est automatiquement reporté au mois suivant.

Conclusions

Un abonnement n’est pas meilleur qu’un autre! Votre choix dépendra de vos besoins et de votre budget mensuel disponible. Mais en résumé…

Vous souhaitez un abonnement réellement illimité à 100%, optez pour l’abonnement "Aigle" d’Orange, à 40 euros/mois.

Ce budget est trop élevé? Cela vaut sans doute la peine de prendre un abonnement "Epic stories" chez Proximus à la moitié du prix (19,99 euros/mois).

Pour les fans de musique, l’abonnement "Epic beats" de Proximus à 24,99 euros/mois n’est pas une nécessité.

Les apps de streaming musical disposent en effet d’un mode hors-ligne qui permet d’écouter des playlists préalablement téléchargées sur le smartphone via une connexion Wi-Fi. Idem pour des applications de streaming vidéo de type Netflix ou Amazon Prime. Le mode hors-ligne vous permet de télécharger au préalable via une connexion Wi-Fi vos séries et films préférés. Nul besoin dans ce cas d’avoir un accès à un volume illimité de données pour d’autres applications.

Si ce sont les appels illimités qui vous intéressent, l’idéal est l’abonnement "Koala" d’Orange en édition limité. Son tarif promotionnel de 20 euros/mois (au lieu de 25 euros/mois) est réservé aux 100.000 premières souscriptions.

©MEDIAFIN

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content