Et si on arrêtait de payer pour l'usage privé de son téléphone professionnel?

©ANP XTRA

Ne plus payer pour l'usage privé de son téléphone d'entreprise est dans la logique des choses pour le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt. Cela pourrait se traduire par une économie de 150 euros par an pour le travailleur.

Allons-nous bientôt arrêter de payer l'usage privé qu'on peut faire de son téléphone d'entreprise? C'est la volonté du ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA). Dans une réponse à une question parlementaire, il indique que les employés qui bénéficient d'un téléphone d'entreprise et paient pour l'usage privé ne doivent plus supporter de coût pour cet "avantage de toute nature". Cela représente une "réduction d'impôt" qui pourrait s'élever jusqu'à 150 euros par an "pour des milliers de travailleurs", estime le député N-VA, Johan Klaps, dans les colonnes du "Laatste Nieuws".

Qu'est-ce qu'un "avantage de toute nature"? Il s'agit d'un abonnement téléphonique ou internet, smartphone...  qu'un employeur accorde à un membre de son personnel. Celui-ci étant considéré comme un revenu professionnel. Le travailleur qui en bénéficie doit donc payer un impôt sur le montant correspondant à sa valeur forfaitaire.

Certaines entreprises remboursent à leurs employés une partie de ce montant, à savoir celle nécessaire pour l'usage professionnel du matériel. Mais l'usage privé était souvent à charge du salarié. Concrètement, si les dépenses dépassaient la prise en charge par l'employeur, le salarié recevait une facture à part. "Vous payez donc vous-même l'usage privé que vous en faites, mais vous payez aussi pour l'avantage de toute nature, car vous disposez d'un smartphone d'entreprise", explique M. Klaps.

Selon Johan Van Overtveldt, il n'y a toutefois pas de raison que le travailleur supporte encore l'impôt sur l'avantage de toute nature à partir du moment où il paye lui-même sa consommation privée au fournisseur. D'après Johan Klaps, les employés pourraient donc épargner jusqu'à 150 euros par an.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content