Mode d'emploi pour se la "rouler" douce

©Shutterstock

Trottinette, vélo électrique, … les alternatives de mobilité douce se multiplient. Combien ça coûte? Quid des assurances, de la législation et de l’équipement à prévoir?

Même si la voiture est une reine qui n’est pas prête à être détrônée (avec environ 60% des Belges actifs qui l’utilisent pour se rendre au travail), "il y a du changement dans l’air", d’après les conclusions d’une vaste enquête menée en 2019 par AG Insurance et Touring.

De fait, "un quart des Belges a déjà adapté son comportement en matière de déplacements tandis qu’ils sont nombreux à déclarer vouloir le faire dans les prochaines années". Le développement des alternatives de mobilité douce, ainsi que les préoccupations pour le climat, n’y sont certainement pas étrangers.

De même que les gains réalisables en matière de budget, de santé et de durée de trajet. Voici, dans les grandes lignes, ce qu’il faut savoir pour ceux qui envisagent de délaisser leur voiture au profit du vélo ou des nouveaux engins de déplacement (NED), en complément ou non de l’offre de transports en commun.

1. Distance

Un Belge sur deux (49 %) habite dans un rayon de 10 km de son lieu de travail. La moitié d’entre eux habitent même à 5 kilomètres ou moins de leur travail. Il s’agit de distances relativement faciles à parcourir pour ceux qui sont prêts à délaisser leur voiture.

Dossier Mobilité

La Belgique a les artères bouchées. En cause: une mobilité défaillante. Conséquence: un coût économique important pour nos entreprises et des effets négatifs sur notre santé. Quel chemin suivre pour sortir de l'ornière? Notre dossier >

De fait, en moyenne, la distance parcourue à vélo est de 5,2 km par trajet, d’après VIAS. Elle passe à 9,6 km pour ceux qui sont équipés d’un vélo à assistance électrique (VAE), c’est-à-dire un vélo dont l’assistance peut atteindre 25 km/h ou 45 km/h (dans le cas d’un speed pedelec).

"Vu leur autonomie plus faible et la nécessité de se déplacer en milieu urbain, les NED sont plutôt réservés à des distances courtes de 1 à 5 km", précise Benoit Godart, son porte-parole.

2. Budget

Pour rouler sur un VAE convenable, il faut prévoir un budget de minimum 2.000 euros. Notez qu’il existe des primes régionales, provinciales ou communales.

0,23€/km
Indemnité kilométrique
Le montant de l'indemnité qu'un employeur peut verser à ses travailleurs pour récompenser chaque kilomètre parcouru à vélo dans le cadre des déplacements domicile travail ainsi que ceux purement professionnels.

Votre employeur peut aussi vous verser une indemnité dans le cadre des déplacements domicile-travail. En effet, il peut récompenser ses travailleurs pour chaque kilomètre parcouru à vélo (même ceux purement professionnels). Mais il ne s’agit absolument pas d’une obligation (à moins qu’une convention collective de travail sectorielle n’en décide autrement). Cette indemnité s’élève à 23 cents par kilomètre parcouru effectivement.

Pour ceux qui préfèrent la location, Billy Bike propose des VAE en libre-service à Bruxelles. Il existe aussi des offres de location de vélo classique comme les Blue Bike (dans plus de 50 gares) ou les Villo!.

Pour les NED, les prix sont très variables. Selon la qualité et les fonctionnalités disponibles, ils peuvent varier d’une centaine à des milliers d’euros. "Pour une trottinette électrique valable, il faut compter sur un budget d’environ 500 à 1.000 euros."

Grâce à des opérateurs comme Lime ou Troty, il y a également une importante offre de location de trottinettes électriques à Bruxelles. Ceux-ci proposent tous une tarification à 1 euro/session et à 15 cents/min.

©Photo News

3. Equipement

À moins de rouler en speed pedelec, la loi n’impose pas de port d’un casque. C’est néanmoins plus que recommandé. "Quand on roule en trottinette, 90% des accidents sont des chutes et dans la moitié des cas, la tête est touchée", prévient Benoit Godard. "Je roule en trottinette et je me suis acheté un casque orange. Depuis, j’ai remarqué une nette différence dans la manière avec laquelle les automobilistes interagissent avec moi. C’est vraiment important d’être suffisamment visible."

"Il faut être concentré à 200% pour éviter les chutes à trottinette."
Benoit Godart
Porte-parole de l’Institut VIAS

Cela vaut aussi la peine d’investir dans un gilet jaune ou une veste réfléchissante.

4. Assurance

Une assurance RC est obligatoire pour conduire des NED afin de couvrir sa responsabilité civile en cas de dommages causés à des tiers.

Attention, ce type d’assurance couvre généralement les utilisateurs des NED jusqu’à 18 km/h. Au-delà, il sera peut-être nécessaire de souscrire une RC de type Auto. "Vérifiez vos contrats car, depuis peu, certaines compagnies, dont Ethias et AG Insurance, acceptent de couvrir leurs assurés jusqu’à 25 ou 45 km/h."

C’est important car certains trottinettes peuvent atteindre 25km/h. Mais selon les modèles, il est possible de les brider à 18 km/h via un régulateur de vitesse.

©BELGA

Par ailleurs, lors de la location d'une trottinette, vous êtes généralement couvert par l'opérateur pour les dommages causés à des tiers. Selon les cas, il y a néanmoins une franchise à payer. Chez Troty, par exemple, celle-ci s'élève à 500 euros. Prenez la peine de lire les conditions générales d'utilisation de ces différents opérateurs.

5. Législation

À ce propos, le code de la route n’autorise pas les NED à dépasser les 18 km/h. "Théoriquement, vous pouvez donc être verbalisé si vous roulez à 25 km/h", prévient Benoit Godart. "D’ailleurs, certains usagers m’ont indiqué avoir eu une remontrance de la part de policiers. Ceci dit, la nouvelle mouture du code de la route prévoit que les engins de déplacements puissent aller jusqu’à 25 km/h mais nul ne sait quand il va entrer en vigueur."

Qu’à cela ne tienne, si vous dépassez l’allure du pas (environ 5km/h), vous devez suivre les règles qui incombent aux cyclistes: emprunter les pistes cyclables ou à défaut, la route.

Enfin, si vous optez pour un speed pedelec, vous serez alors soumis aux règles de circulation applicables au cyclomoteurs de classe B (ce qui implique entre autres de faire immatriculer le vélo et de disposer d’une certificat de conformité).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect