Notre sélection de vins blancs non classiques

©REUTERS

Marre du sauvignon et du chardonnay? Envie de découvrir des blancs issus d’autres cépages? Voici une sélection de vins secs et moelleux pour accompagner les grands classiques de nos fêtes. De France, mais aussi d’Espagne, du Portugal, d’Autriche et de Hongrie.

Petit abécédaire des cépages sélectionnés

  • Bourboulenc: C’est un cépage utilisé de manière "condimentaire" que l’on retrouve dans des appellations du Languedoc et du Rhône (notamment à Châteauneuf-du-Pape).
  • Cépages du Portugal: Ce pays a préservé – et c’est heureux – ses vieux cépages, ne sacrifiant pas (trop) à la mode des cépages internationaux, que l’on retrouve partout dans le monde. En blanc, malvasia fina et rabigato en sont deux exemples, dans la Vallée du Douro.
  • Chenin blanc: Cépage emblématique de la Loire pour les appellations Vouvray, Coteaux du Layon, Savennières… On le retrouve aussi en Afrique du Sud sous le nom de "steen".
  • Furmint: C’est le cépage emblématique du célèbre Tokay hongrois dans lequel il est parfois assemblé avec un autre, tout aussi local, le harslevelu.
  • Grüner Veltliner: On le trouve principalement en Autriche mais aussi dans d’autres pays viticoles d’Europe de l’Est.
  • Petit Manseng: Typique du sud-ouest de la France, on le retrouve – en sec et en moelleux – dans les appellations Jurançon, Irouléguy et Pacherenc-du-Vic-Bihl.
  • Piquepoul: Cépage typique du Languedoc qui donne notamment le blanc de Picpoul de Pinet et est utilisé comme base de vin blanc pour certains vermouths (comme le Noilly-Prat).
  • Riesling: "Le" grand cépage d’Alsace et aussi d’Allemagne. Il se plaît dans les pays du nord de l’Europe, également au Grand-Duché de Luxembourg et en Autriche.
  • Verdejo: On ne le retrouve quasi qu’en Espagne, dans l’appellation castillane de Rueda. Sur le plan de l’expression aromatique, il ressemble un peu au sauvignon par un fruité pouvant être exubérant.

"Les Agudes", Fabien Jouves, Mas del Perie, Vin de France (BIO)

Nous sommes près de Cahors et ce vigneron audacieux ose vinifier ce blanc dans l’esprit "vin nature". Un vin issu de deux cépages de Loire, le chenin et le sauvignon (ce dernier très discret). Le terroir calcaire et un long élevage sur lies lui apportent fraîcheur et minéralité. Notes fruitées (poire, pomme) et finale miellée. Étonnant. Pour accompagner saumon en gravlax.

"Le Chemin des Vignes" (Ixelles, Stockel et Uccle), Godaert & Van Beneden (1080 Bruxelles): 12,78 euros

"Cantino del Sur", Bodega Cuatro Rayas, Rueda 2017

En Castille-Leon, cette appellation est très connue des "aficionados" de vins blancs fruités et très aromatiques. Le cépage verdejo, planté quasi uniquement dans cette zone, s’exprime par une exubérance fruitée (fruits tropicaux et pamplemousse). À boire bien frais avec des crevettes sauce cocktail.

Colruyt: 4,99 euros

"Altano", Famille Symington, Douro 2017

Sur les coteaux de la spectaculaire vallée du Douro portugaise, le vignoble ne donne pas que le Porto, mais aussi des blancs et rouges qui s’affirment de plus en plus qualitativement. Ce blanc est produit avec des cépages locaux: malvasia fina, vio sinho, rabigato et un peu de moscatel galego. Ce dernier apporte une note de "croquant" à ce vin aux évocations d’agrumes et de fruits exotiques. Dans l’assiette: une salade et des grosses crevettes grillées.

Delhaize: 6,99 euros

Vaugelas "Les Falaises", Languedoc Blanc 2017

Près du joli village de Lagrasse, dans les Corbières, ce producteur (déjà réputé pour son excellent rouge ("Le Prieuré") propose désormais ce blanc. Au menu olfactif? Nez floral, bouche de fruits estivaux à chair blanche, juteux. Pour accompagner (vers 8-10°) un gratin de poissons et crustacés.

Colruyt: 5,39€

"Carpinus", Tokay Aszu 5 Puttonyios 2013

C’est un vin hongrois, mythique. Il est le résultat d’une vendange tardive, de raisins atteints de la pourriture noble. Riche en sucre, peu alcoolisé (10°), son acidité naturelle lui confère malgré tout de la fraîcheur: doux paradoxe… On lui découvre des évocations de peaux d’agrumes et de fruits comme l’abricot et la pêche confite. À boire vers 12°. Sublime en fin de repas (oui, oui!) avec du foie gras ou encore une tarte à l’abricot (ce n’est hélas pas la saison). À découvrir!

Delhaize en promo à 19,99 euros (50 cl)

"Une et Mille Nuits", Canet Valette, Vin de France BIO

Ce producteur hyper réputé de l’appellation languedocienne Saint Chinian, propose désormais un blanc issu de deux cépages méridionaux, le piquepoul (majoritaire) et le bourboulenc. De faibles rendements permettent à ce blanc d’offrir concentration mais aussi fraîcheur. Des notes d’agrumes charmeuses complètent la dégustation. Un vin net, franc, qui appelle huîtres et autres fruits de mer.

Winery (Boitsfort, Ixelles): 15 euros

Château Villelongue, Chardonnay, Limoux 2017

Un chardonnay, oui, mais issu d’un terroir atypique, celui de Limoux dans le Languedoc. Un climat propice pour apporter de la fraîcheur au célèbre cépage. Élevé en fûts de chêne, il suggère ses notes légèrement boisées (qui apporte un peu de structure) pour une finale vivifiante. Parfait avec foie gras et crustacés.

Colruyt: 7,99€

Domaine Krems, Grüner Veltliner 2017 (Autriche)

C’est le grand cépage blanc autrichien, planté principalement à l’est du pays, près du Danube. Blanc sec, il développe des arômes d’agrumes, de poivre blanc. Sa touche minérale convient idéalement pour accompagner sushi et poissons fumés.

Carrefour Hyper: 5,99€

Riesling Grand Cru Kessler 2013, Schlumberger (Alsace)

Il faut voir les pentes spectaculaires de ce vignoble de coteau situé dans le sud de l‘Alsace. Ce "grand cru", produit avec le racé cépage riesling, se présente sec, aux évocations d’agrumes (citron confit). Des notes minérales complètent la dégustation de ce blanc vif et tonique. Pour accompagner un plateau de fruits de mer.

Colruyt: 7,99€

Riesling Grand Cru Château Laffitte-Teston, Pacherenc du Vic-Bihl "rêve d’automne" 2015

Cette appellation discrète du sud-ouest propose des blancs secs et moelleux. Cette cuvée moelleuse a été élevée en fûts neufs. Issue très majoritairement du cépage local petit manseng vendangé par tris successifs, elle offre ses rappels de fruits confits, secs (raisins), sa touche vanillée et une fraîcheur bienvenue en finale. Dans l’assiette: fromages bleus (roquefort), bûche glacée aux fruits.

Cora (via le site corawine.be): 11,19€ (bouteille de 50 cl)


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect