Quelle banque en ligne est faite pour vous?

Bien connue des investisseurs grâce à son offre étendue sur le front de l’investissement, la banque en ligne Keytrade Bank est aussi une banque offrant un compte à vue gratuit. ©Photo News

Si les banques traditionnelles proposent toutes des solutions (au moins partiellement) mobiles, certaines banques sont uniquement "virtuelles". C’est le cas de Keytrade Bank et de N26. BNP Paribas Fortis a quant à elle une marque 100% mobile, Hello bank!. En quoi sont-elles différentes?

Si vous avez déjà vu passer un numéro de compte kilométrique commençant par "DE" chez une connaissance à qui vous deviez rembourser de l’argent, c’est qu’elle a été séduite par la "néobanque" N26 qui compte pour le moment presque uniquement sur le bouche à oreille pour acquérir de nouveaux clients en Belgique. C’est en effet dans la discrétion la plus totale que la banque N26 est arrivée en Belgique en décembre 2016. Enfin, plus précisément, elle est alors devenue accessible à tous les résidents des pays de la zone euro à cette date, Belgique y compris. Particularité? La banque, qui exerce avec un agrément bancaire allemand valable en Europe grâce au passeport bancaire européen, est 100% mobile. Le client peut piloter toutes ses opérations bancaires à partir de son smartphone ou du site web. Et, étant donné qu’elle opère sous la réglementation européenne, les dépôts sont garantis à hauteur de 100.000 euros, en l’occurrence par le fonds de garantie des dépôts allemands.

N26 opère sous réglementation européenne, ce qui signifie que les dépôts sont garantis à hauteur de 100.000 euros.

Révolutionnaire? Peut-être est-ce le cas dans d’autres pays européens, mais pas en Belgique. De fait, deux banques 100% en ligne (et mobiles, bien évidemment) sont déjà actives dans notre pays: Hello bank!, la marque mobile de BNP Paribas Fortis, et Keytrade Bank, pionnière parmi les pionnières. On ne parle pas ici des banques en ligne qui proposent uniquement des comptes d’épargne (type NIBC, Moneyou, Rabobank, etc.) ni des brokers en ligne comme Binck Bank ou Bolero, ni des fintech qui n’exercent pas sous licence bancaire (lire l’encadré page suivante) mais bien des banques virtuelles qui offrent au minimum un compte à vue. Si N26 n’est pas révolutionnaire, regardons cependant en quoi elle se différencie des autres et profitons-en pour comparer les acteurs présents sur ce petit marché.

N26

Spécialement pour: les voyageurs

Produits: compte à vue seulement

Cartes: débit Mastercard

Découvert: non

Ouverture du compte: 100% mobile

La banque N26 ne propose actuellement que des comptes à vue. Il en existe trois:

  • le compte standard, qui est gratuit
  • le compte Black (9,90 euros par mois, avec assurance voyage et vol de téléphone portable Allianz)
  • le compte Metal (16,90 euros/mois avec assurance Allianz et accès à certains services, comme l’espace de coworking WeWork).

Dans les trois cas, le compte est lié à une carte Mastercard de débit (il n’y a pas moyen de lier une carte de crédit), équipée du système de paiement sans contact. Les découverts ne sont pas autorisés.

L’application permet de réaliser toutes les opérations de base que l’on attend d’un compte courant, c’est-à-dire effectuer des virements, des ordres permanents, des domiciliations bancaires, rembourser des amis (via la fonction Moneybeam) et payer sur des terminaux de paiement. Mais attention, il faut que ceux-ci fassent partie du réseau Mastercard. S’ils font seulement partie du réseau Maestro, la carte ne fonctionnera pas.

Bien sûr, la carte permet d’effectuer des retraits de cash aux distributeurs. Mais attention, seuls les cinq premiers retraits mensuels en euros sont gratuits. Au-delà de cette limite, le client devra débourser 2 euros par retrait, sauf hors zone euro où ces retraits sont gratuits.

Comme des banques

Quelques fintech se sont développées comme alternatives aux banques. Elles proposent presque tous les services bancaires de base (paiement, virement, retrait, etc. ) mais sans agrément bancaire. Votre argent n’est pas stocké auprès de cet intermédiaire, mais bien sur un compte de cantonnement dans une "vraie" banque. L’appli sert d’intermédiaire.

Le britannique Revolut fait partie des pionniers (elle est en procédure pour l’obtention de son agrément bancaire). Le compte permet notamment le paiement à l’étranger dans plus de 150 devises sans frais bancaires et les transferts internationaux gratuits dans 24 devises, ainsi qu’une série de fonctionnalités comme l’établissement (et l’aide au respect) d’un budget mensuel.

Notez également qu’il n’est pas possible d’ouvrir un compte joint ni d’effectuer des apports en cash sur le compte. Cependant, pour la gestion quotidienne, N26 offre des fonctionnalités intéressantes, comme la possibilité de modifier instantanément son plafond de dépenses, la possibilité de (dé) bloquer soi-même sa carte en cas de doute sur sa localisation (lorsque vous n’êtes pas sûr de l’avoir perdue, vous ne devez pas faire tout de suite opposition) ou encore la répartition des dépenses selon leur catégorie.

N26 ne propose pas de compte d’épargne mais permet au titulaire de compartimenter ses avoirs sur son compte à vue et d’en mettre une partie "de côté" en vue d’une dépense future.

→ Pour les voyageurs

Le principal atout de N26 se trouve en réalité hors de nos frontières européennes. Les retraits en zone euro sont en effet gratuits, mais c’est le cas pour tous les clients qui utilisent leur carte de débit pour effectuer des retraits, quelle que soit leur banque (sauf exception). En revanche, les retraits sont payants lorsque vous sortez de la zone euro.

Chez N26, si vous optez pour un compte "Black" ou "Metal", les retraits en devises étrangères sont gratuits, et cela de façon illimitée. Si vous optez pour un compte "standard", une commission de 1,7% du montant total est appliquée pour chaque retrait, là où les banques traditionnelles (sauf Argenta) commencent par vous prélever entre 2 et 6 euros pour chaque retrait avec votre carte de débit, majorés d’un pourcentage du montant retiré.

Les paiements à l’étranger sont également gratuits.

Par ailleurs, si vous devez envoyer régulièrement de l’argent dans une devise étrangère, par exemple à votre fils qui passe une année en Australie, vous bénéficiez des tarifs de TransferWise, une fintech qui casse les prix en matière de transferts en devises étrangères, accessible via votre compte N26.

Hello bank!

Spécialement pour: les jeunes de plus de 18 ans

Produits: compte à vue, compte d’épargne, prêt à tempérament, crédit hypothécaire, assurances, crowdfunding

Cartes: débit Maestro, crédit Visa, Mastercard prépayée

Découvert: sur demande

Ouverture du compte: 100% mobile ou mixte

Hello bank! est la marque mobile de BNP Paribas Fortis. Ce n’est juridiquement pas une banque distincte de BNPP Fortis. Elle propose deux comptes à vue:

  • le compte Hello4You (18-27 ans)
  • le compte Hello (+ de 28 ans).

Ces deux comptes, qui peuvent être ouverts en commun, sont gratuits et sont liés à une carte de débit Maestro équipée du paiement sans contact. Outre l’âge, la différence entre les clients Hello et les clients Hello4You se situe dans la tarification de certains produits (carte de crédit et carte prépayée), ainsi que certaines opérations. Ces deux comptes peuvent en effet être liés à une carte de crédit "classique" Visa (carte de crédit Hello) ou à une carte prépayée Mastercard (Hello Prepaid Card). Cette dernière est disponible en version physique ou virtuelle (uniquement pour les paiements en ligne). Les moins de 28 ans ne paient pas pour la carte prépayée tandis que les plus de 28 ans paient 24 euros pour une période de 2 ans pour une carte physique (15 euros pour une carte virtuelle). La carte de crédit Visa est gratuite la première année pour les moins de 28 ans et coûte ensuite 0,92 euro par mois. Elle coûte le double pour les plus "âgés".

Pour les deux types de comptes, les retraits et les paiements en Belgique et en zone euro sont gratuits (et illimités) avec la carte de débit, ce qui représente clairement un avantage par rapport à N26.

Ensuite, si l’on veut comparer les deux banques sur le terrain des opérations en devises étrangères, il apparait que N26 est clairement plus avantageuse que Hello bank! pour les clients de plus de 28 ans. En revanche, pour les moins de 28 ans, la carte prépayée Mastercard de Hello bank! permet de faire des paiements ou des retraits hors zone euro à un taux inférieur à celui de N26 (1,6%), d’autant plus qu’elle leur permet d’effectuer des retraits en euro gratuitement et de manière illimitée (comme une carte de débit).

Pour le reste, les comptes courants de Hello bank! offrent également tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un compte courant: domiciliation, ordre permanent et virements. Les clients Hello et Hello4You peuvent également effectuer des dépôts de cash sur leur compte en ligne dans une agence BNP Paribas Fortis. Et ils peuvent également y demander la réalisation d’opérations qui ne font pas partie de l’offre de base et tarifées à la pièce.

Hello bank! propose également un compte d’épargne réglementé qui offre le minimum légal en termes de taux d’intérêt, c’est-à-dire 0,11%. Pour ceux qui ont souscrit à l’offre Hello4You, le compte d’épargne rapporte un peu plus (0,21%) mais les versements sont plafonnés à 6.000 euros par an.

Il est également possible de contracter un prêt à tempérament (auto, appareils digitaux, travaux ou tout motif) en ligne et même un crédit hypothécaire sur la plateforme Hello home!.

Keytrade Bank

Spécialement pour: les investisseurs

Produits: compte à vue, compte d’épargne, investissement, trading, crédit hypothécaire

Cartes de crédit: Visa ou American Express

Découvert: sur demande

Ouverture du compte: 100% en ligne avec lecteur de carte d’identité électronique

Bien connue des investisseurs grâce à son offre étendue sur le front de l’investissement (plateforme de trading, investissement progressif en fonds, épargne- pension et même gestion discrétionnaire), la banque en ligne Keytrade Bank est aussi une banque offrant un compte à vue gratuit assorti des fonctionnalités principales, à savoir une carte de débit et une carte de crédit. La Visa classique est gratuite (tant que vous effectuez 12 opérations par an) et la Visa Gold est proposée au prix de 50 euros par an. Vous avez également le choix de lier une carte American Express (entre 35 et 185 euros par an selon la catégorie). Il est également possible d’effectuer des dépôts en cash sur votre compte auprès de l’agence bruxelloise de Keytrade.

Les retraits en zone euro sont gratuits et illimités avec la carte de débit et payants avec la Visa (1% avec un minimum de 2,5 euros) et avec l’American Express (3,5% avec un minimum de 5 euros).

En dehors de la zone euro, tant les paiements par carte de débit que par carte de crédit sont facturés, tout comme les retraits à un distributeur automatique. Par exemple, si vous retirez de l’argent en livres sterling avec votre carte de débit, Keytrade vous facturera 2 euros + 0,4% du montant retiré + 1,40% de commission de change. Si vous effectuez le même retrait avec votre carte Visa, il vous en coûtera 5 euros de frais majorés de 2% du montant retiré et de 1,40% de commission de change.

©Vincent Dubois

Les paiements par Maestro ou Bancontact hors zone euro sont facturés 2 euros, majorés de 0,4% du montant et de 1,4% de commission de change. Par Visa, le même paiement "coûtera" 1,4% de commission de change.

Pour chaque opération "nationale" effectuée (paiement avec votre carte de débit, virement, retrait avec votre carte de débit, etc.), Keytrade Bank vous verse 5 centimes le mois suivant (20 centimes en octobre 2018 à l’occasion des 20 ans de la banque).

La banque en ligne propose deux comptes d’épargne, l’un à prime de fidélité plus élevée (High Fidelity) qui offre un taux de 0,25% (dont 0,20% de prime de fidélité) et l’autre avec un taux de base plus élevé (Azur) qui offre un taux de 0,20% (dont 0,10% de prime de fidélité).

Ces produits sont complétés par toute l’offre faisant partie de l’univers de l’investissement: compte-titres et accès à la plateforme de trading, au magasin de fonds, au plan d’investissement progressif en fonds (Keyplan), épargne-pension et Keyprivate (gestion discrétionnaire).

Pour compléter le tableau, Keytrade s’est lancée il y a un an et demi sur le marché du crédit hypothécaire et propose des crédits habitation/rénovation/construction mais aussi des refinancements de crédit existants, dans un processus 100% online, jusqu’à la signature du contrat de crédit.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content