Virginie Dufrasne: "J'assure moi-même ma pension, je ne compte ni sur l'État, ni sur les banques"

©Dieter Telemans

34 ans / Administratrice déléguée de l’entreprise familiale de construction Lixon depuis ses 26 ans / Membre du groupe d’experts CATCH qui doit définir des axes d’accélération de la croissance de l’emploi dans la Région de Charleroi / Suit de près ses finances personnelles / Investit en Bourse et en immobilier / Son pire achat est devenu l’un de ses meilleurs investissements.

Quelle éducation financière avez-vous reçue?

Mon père a toujours été très généreux. Il estimait que la vie était déjà assez difficile et ne m’a jamais obligée à travailler quand j’étais étudiante. Je trouve ça dommage. Je ne ferai pas la même chose avec mon enfant. C’est important de faire des stages, des jobs d’étudiant. Je voudrais qu’il puisse travailler, tester différentes choses, ce qui lui permettra de mieux savoir ce qu’il veut faire plus tard.

Investissez-vous?

Oui! J’investis en Bourse, j’ai des actions, des obligations. Je suis mes investissements, mais ce sont des investissements à long terme, bon père de famille. Je choisis des secteurs dans lesquels je crois. Mais je ne fais pas de spéculation à court terme. Pour être bon là-dedans, il faut pouvoir y consacrer plusieurs heures par semaine. Je ne suis pas assez "au taquet", alors je pourrais vite me planter.

"Le pire, c'est de ne rien faire avec son argent, c'est-à-dire de le laisser sur un compte en banque plutôt que de l'investir."

J’investis aussi en immobilier, neuf ou ancien. L’immobilier offre un super bon rendement grâce à l’effet d’endettement. Je privilégie les petites unités, faciles à louer. Il est plus difficile de trouver des locataires qui vont rester longtemps lorsque les loyers sont plus élevés, étant donné qu’ils ont assez de pouvoir d’achat pour devenir propriétaires.

Comment préparez-vous votre pension?

Je ne crois pas aux pensions promises par l’État ou proposées par les banques. Je ne vais jamais investir mon argent dans des fonds opaques, dans lesquels il n’y a aucune transparence. Je n’ai aucune confiance. Ma pension, je me l’assure moi-même avec mes propres investissements.

Que trouvez-vous trop cher aujourd’hui ?

En chiffres
  • 2: "Pour les deux hommes de ma vie, mon mari et mon fils."
  • 27: "L’âge auquel j’ai repris la direction de Lixon, l’entreprise familiale."
  • 3: "Je représente la troisième génération chez Lixon."
  • 19: "Le nombre de communes bruxelloises, un non-sens."
  • 2022: "La fin des transferts Nord-Sud."

 

Les droits d’enregistrement en Wallonie de 12,5% (qui étaient même passés à 15% pendant un moment). C’est trop cher par rapport à la Flandre et à d’autres pays… C’est une entrave à la mobilité

Et pas assez cher?

Le billet de train. On veut associer service public à qualité, mais avec un prix si bas, c’est impossible. En Suisse, le train est très cher mais il est toujours à l’heure. Les utilisateurs devraient payer le juste prix pour financer ce service.

Pour quoi êtes-vous prête à dépenser sans compter?

Pour voyager dans de chouettes conditions. Mais pour le reste, je suis plutôt radine que dépensière. Je n’ai pas de passion coûteuse. Ce sont mes amies qui m’ont presque obligée à m’acheter un beau sac de marque. Finalement, je suis très contente de l’avoir fait!

Pour quel service ne donneriez-vous pas un euro?

Pour des agences de voyage européennes qui ne font que vendre des voyages tout faits et se sucrent avec des marges. Pour notre voyage de noces, on avait choisi une agence africaine spécialisée, par exemple. Pour le reste, on peut organiser ses voyages soi-même avec internet.

Vous arrive-t-il de recevoir des PV?

Oui tout le temps. Je me fais flasher pour excès de vitesse au moins une ou deux fois par mois. Ceci dit, ma voiture actuelle n’a pas beaucoup de reprise. Ca a fait baisser la fréquence de mes PV!

Et des rappels de paiement?

Non jamais, je paie toutes mes factures tout de suite. Mais je fais toujours partir mes virements à la date limite de paiement. Je ne vois pas l’intérêt de favoriser la trésorerie des autres par rapport à la mienne…

Quel est votre pire achat?

Une vieille toile japonaise brodée à la main de fil d’or. J’en étais tombée amoureuse. Je l’ai achetée, mais tout le monde se moquait de moi en disant que je m’étais fait avoir. Elle puait la poussière. Finalement, un antiquaire me l’a rachetée le double du prix. C’est un de mes meilleurs investissements!

 

"J’ai toujours mes cartes de banque pour les paiements électroniques et online, mais toujours un peu de cash au cas où. J’ai évidemment mes papiers (carte ID, permis) et la carte d’assurance et de pharmacie car les bébés sont grands consommateurs!" ©Dieter Telemans

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content