Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

À quoi peut servir votre eID?

Environ 284.200 Belges ont oublié le code pin de leur carte d'identité électronique en 2013. Outre l’accès sécurisé à Tax-on-web, quelles sont ses autres applications utiles?

Pas moins de 284.193 Belges ont oublié le code pin de leur carte d'identité en 2013 et en ont demandé un nouveau, selon les derniers chiffres du SPF Intérieur. Ce code est notamment nécessaire pour avoir accès à Tax-on-web via un lecteur de carte d’identité.

Encore plus interpellant, les personnes qui ont reçu leur code pin par courrier, l'oublient déjà avant même d'avoir été chercher leur carte d'identité (non-active) à la maison communale, a indiqué lundi Peter Grouwels du service public fédéral.

Demander un nouveau code pin est en principe gratuit pour le citoyen. Néanmoins, la liberté est laissée aux communes de tout de même faire payer certains frais.

Utilités de l’eID?

Les applications de la carte d’identité électronique sont multiples. En effet, elle ne sert pas seulement à se connecter à Tax-on-web ou à remplacer la carte SIS dans le portefeuille des Belges. Elle peut aussi être utilisée pour communiquer à tout moment avec différents services publics, pour:

  • consulter votre dossier de registre national (www.mybelgium.be),
  • gérer votre dossier fiscal personnel (www.myminfin.be)
  • parcourir votre dossier chômage, vacances...
  • consulter votre dossier auprès du service Personnes handicapées (www.securitesociale.be)
  • consulter votre dossier pension (www.mypension.be)
  • postuler à un emploi auprès des administrations (www.selor.be)
  • porter plainte auprès de la police (www.policeonweb.be),
  • signer un contrat de location (www.myrent.be)
  • accéder à votre dossier "soins de santé" auprès de certaines mutuelles comme la Mutualité Socialiste, etc.

En outre, de nombreuses administrations communales disposent d’un guichet électronique. Vous pouvez y télécharger une série de formulaires officiels (extrait d’acte de naissance, extrait d’acte de mariage, certificat de nationalité, …). Dans certaines communes, l’eID sert même de contrôle d’accès à des parcs à conteneurs, à la piscine communale ou aux bibliothèques.

Retrouvez toutes les applications disponibles sur http://my.belgium.be

Signature et fidélité

Mais l’eID n’est pas qu’un moyen d’identification ou d’authentification. Vous pouvez aussi l’utiliser pour signer des documents électroniques de manière juridiquement valable (http://sign.belgium.be).

La carte d’identité électronique peut également faire office de titre de transport dans les trains ou de carte de fidélité auprès des commerçants participant au système de fidélisation développé par la société Freedelity.

"Notre système permet de réduire le nombre de cartes dans un portefeuille, explique Stéphane de Biolley, de Freedelity. Et en plus, c’est très rapide. Le lecteur de carte du commerçant enregistre en quelques secondes vos nom, prénom, date de naissance et adresse. Rien de plus, il ne faut donc plus perdre son temps à remplir une fiche de données personnelles".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés