Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Allocations familiales, où en est-on?

Les Régions récupèrent la compétence des allocations familiales dès 2019. Mais ce n'est qu'en Flandre que les choses vont changer si vite. A Bruxelles, il faudra attendre 2020 pour le grand basculement et en Wallonie, quelques modifications interviennent en 2019, mais le gros de la réforme entrera en vigueur en 2020.
©BELGAIMAGE

A partir du 1er janvier prochain, ce sont les trois Régions qui reprendront pleinement les compétences des allocations familiales. La Région compétente pour les allocations sera celle dans laquelle l'enfant est domicilié. Chaque Région a profité de l'octroi de cette nouvelle compétence pour revoir le système d'allocations familiales jusqu'ici fédéral, qui sera donc différent dans chaque Région. Mais attention, à Bruxelles et en Wallonie, les principales modifications auront lieu après 2020, tandis qu'en Flandre, elles entrent en vigueur dès 2019. Quels sont les plus gros changements à attendre ?

Ce qui change en 2019

  • En Wallonie

1) L'octroi des suppléments sociaux se fera uniquement en fonction des revenus, et non plus en fonction de la catégorie socio-professionnelle (salarié, chômeur, invalide, etc. )

2) Le jeune qui aura 18 ans en 2019 continuera à recevoir automatiquement ses allocations familiales jusqu’à 21 ans sauf s’il travaille ou perçoit des allocations de chômage.  

3) Le supplément octroyé aux enfants orphelins ne sera plus supprimé en cas de recomposition familiale.

  • En Région de Bruxelles-Capitale

Rien ne change. 

  • En Flandre

1) Le montant de base est fixé à 163,20 euros par enfant. 

2) Des suppléments sociaux sont associés à trois plafonds de revenus : 51 euros/enfant en dessous du plafond de 30.984 euros brut imposable par ménage, 81,60 euros/enfant en dessous de ce même plafond pour les familles avec trois enfants minimum et 61,20 euros/enfant pour les revenus annuels entre 30,984 euros et 61.200 euros pour les familles avec trois enfants minimum.  

3) La prime unique par naissance ou adoption est fixée à 1.122 euros. 

4) Les primes pour les rentrées scolaires varieront entre 20 et 61 euros selon l'âge de l'enfant. 

Ce qui change en 2020

  • En Wallonie

1) Le montant de base, quel que soit le rang de l'enfant, sera de 155 euros (165 euros pour les plus de 18 ans). Il vaudra pour tous les enfants nés à partir du 1er janvier 2020.

2) Des suppléments sociaux seront associés à deux plafonds de revenus : 55 euros en dessous du plafond de 30.984 euros brut imposable par ménage et 25 euros entre ce plafond et 50.000 euros annuels. A ces suppléments pourront s'ajouter d'autres suppléments :  pour famille nombreuse, pour famille monoparentale ou en cas d’invalidité d’un parent.

3) La prime de naissance ou d'adoption est fixée à un montant unique de 1.100 euros. 

4) Des primes pour la rentrée scolaire varieront entre 20 et 80 euros selon l'âge de l'enfant. 

  • En Région de Bruxelles-Capitale

1) Le montant de base, quel que soit le rang de l'enfant, sera de 150 euros (160 euros à partir du deuxième enfant de plus de 12 ans et 170 euros à partir du deuxième enfant de  plus de 18 ans qui poursuit des études supérieures).  Temporairement, seuls les bébés nés à partir de 2020 vont entrer dans le nouveau système. En 2026, tous les enfants bruxellois seront concernés. Pour ceux-là (donc ceux qui sont nés avant le 1er janvier 2020), un système transitoire est prévu : 140 euros/enfant, 150 euros/enfant de plus de 12 ans si deux enfants ou plus, 160 euros/enfant de 18 à 24 ans qui poursuit des études supérieures si deux enfants ou plus. 

2) Des suppléments sociaux seront associés à deux plafonds de revenus  (31.000 euros brut imposable par ménage et 50.000 euros annuels). Leur montant variera en fonction de l'âge des enfants et de leur nombre. Pour les familles monoparentales, un supplément de 10 euros/enfant sera octroyé à partir de deux enfants (20 euros à partir de trois enfants). 

3) La prime de naissance ou d'adoption est fixée au montant de 1.100 euros pour le premier enfant et de 500 euros pour le deuxième et les suivants. 

4) Les primes de rentrée scolaire varieront entre 20 et 80 euros et seront liées à la fréquentation scolaire. 

  • En Flandre

Rien ne change. 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés