Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Boostez le son dans votre salon

Avoir un grand écran TV ou un vidéoprojecteur avec une bonne résolution, c’est bien. Avoir un son de qualité et idéalement immersif, c’est encore mieux.
Si votre pièce est grande, vous pouvez investir dans un home cinéma, avec par exemple un kit 5.1, comprenant 5 enceintes et un caisson de basses. ©Getty Images

Ça y est, vous avez franchi le pas en vous offrant la télévision (ou le vidéoprojecteur) de vos rêves pour enfin profiter de vos films et de vos séries préférées sur un grand écran très haute résolution. C’est super, mais ce serait dommage de vous arrêter en si bon chemin et de ne pas investir aussi dans un son de qualité.

De fait, la qualité sonore des haut-parleurs des télévisions modernes ne parviendra jamais à égaler celui d’une séance au cinéma. À quelques exceptions près, le son produit est même très médiocre. L’explication se situe au niveau de la taille des écrans. Étant donné qu’ils sont de plus en plus fins, les fabricants ont de moins en moins de place pour intégrer des haut-parleurs de qualité. De plus, ceux-ci sont quasiment toujours mal orientés (vers le bas ou vers l’arrière). Pour les vidéoprojecteurs, c’est pareil ou parfois même pire que les télévisions. Voici quelques solutions pour tous les budgets.

1. Haut-parleurs stéréo

Il fut une époque où on équipait les ordinateurs de deux baffles stéréo. Si vous possédez encore une telle relique chez vous et que votre télévision (ou vidéoprojecteur) est dotée d’une prise jack, voici une première solution économique pour booster au minimum le son de votre grand écran.

Si vous ne les avez plus, il est possible d’en trouver des neufs à partir de 20 euros, par exemple, chez Logitech. Il existe même des modèles un peu plus élaborés avec un caisson de basses en sus. Dans le même ordre d’idées, s’il vous reste une ancienne chaîne stéréo, elle peut aussi parfaitement faire l’affaire.

2. Enceintes nomades

Si votre téléviseur permet à des appareils de se connecter en Bluetooth, vous pouvez aussi connecter une enceinte portable. Il existe d’ailleurs des modèles qui peuvent s’associer pour former une paire stéréo. C’est notamment le cas des enceintes portables de JBL. Bose permet aussi l’appairage de vos enceintes, soit en mode soirée (les deux enceintes produisent du son ensemble) ou en mode stéréo (avec une enceinte qui fait office d’enceinte de gauche et l’autre d’enceinte de droite).

Autrement dit, avant d’investir, faites d’abord le point sur le matériel dont vous (ou vos enfants) disposez  à la maison.

3. Barre de son

Si vous préférez avoir une enceinte spécialement dédiée à votre télévision, vous pouvez éventuellement privilégier une barre de son. Celle-ci se place généralement juste sous votre écran et donnera plus de relief au son de votre TV.

Attention, mesurez l’espace dont vous disposez entre l’écran et votre meuble TV avant d’acheter cet appareil. Ce serait dommage qu’il cache une partie du bas de votre écran.  

Il existe des modèles qui s’accompagnent en sus d’un subwoofer, c’est-à-dire un caisson de basses. Grâce à ses effets, celui-ci va permettre de mettre davantage en valeur les effets sonores des films et des séries d’actions.  

Le subwoofer qui accompagne parfois une barre de son permet de mettre davantage en valeur les effets sonores des films d'action.

Côté prix, il y en a pour tous les budgets. Par exemple, il y a déjà une barre Samsung et son subwoofer à partir de 250 euros ou une enceinte unique Bose à 260 euros. À l’opposé, Harman Kardon et Yamaha proposent un ensemble barre de son et subwoofer pour respectivement 1.200 et 1.350 euros.

Techniquement, la barre de son est une solution à privilégier pour les petites ou les moyennes pièces, idéalement symétriques et fermées afin que votre barre de son puisse éventuellement produire un effet surround. En effet, si votre barre de son embarque cette technologie, à défaut d’enceintes arrière, celle-ci va faire «rebondir» des ondes sonores sur vos murs afin de recréer une ambiance sonore envoûtante.

Attention, pour que l’effet surround fonctionne correctement, il faut que votre télévision soit idéalement placée dans la pièce. Pour faire simple, si votre télévision est déposée sur un meuble d’angle, vous ne percevrez aucune ambiance sonore envoûtante.

4. Home cinéma

Si vous possédez une grande pièce (ouverte ou non), alors envisagez carrément l’investissement dans un home cinéma, qui, comme son nom l’indique, permettra de recréer – partiellement – les effets sonores du cinéma. Autrement dit: un son précis et puissant qui vous englobe en courant d’avant en arrière et de droite à gauche.

Il est possible de réaliser un tel assemblage en vous procurant chaque élément séparément, ou en achetant directement un kit. C’est la solution la plus simple pour les novices en la matière, surtout si vous n’avez pas le moindre équipement sonore chez vous.

Il existe des kits 3.1, 5.1 ou encore 7.1. Le premier chiffre indique le nombre d’enceintes ordinaires du kit. Le second chiffre faire référence au caisson de basses qui les accompagne. Privilégiez au moins un ensemble 5.1. Celui-ci prévoit deux canaux sonores à l’arrière, trois à l’avant et un caisson de basses.

Dolby ou DTS?

Notez que vous risquez de vous retrouver à devoir faire un choix entre un kit qui propose du Dolby ou du DTS. Il s’agit en fait des deux grandes marques qui se disputent le marché du home cinéma multicanal. Le premier a successivement lancé différents formats audio (Dolby Digital, Dolby True HD et dernièrement le Dolby Atmos), le second a suivi quelques années plus tard et lancé à son tour d’autres formats audio plus évolués avec le DTS-HD Master Audio et le DTS:X, un format proche du Dolby Atmos.

Mais c’est quoi, le Dolby Atmos ? C’est la Rolls du système audio, car ce format ajoute une dimension supplémentaire à la spatialisation du son dans votre salon, à savoir la verticalisation. D’après les explications de 01.Net, «l’ajoute de cette diffusion verticale permet de localiser précisément chaque son, en hauteur, en largeur et en profondeur. On peut distinguer par exemple chaque bruit dans une jungle tropicale et placer les chants d’oiseaux et bruissements de feuilles proches ou lointains».

©Dolby

Grâce au Dolby Atmos, si un hélicoptère passe au-dessus d’un personnage du film, vous aurez la sensation qu’il passe au même moment au-dessus de vous.

Autre exemple, avec un tel système, si un hélicoptère passe au-dessus d’un personnage du film, vous aurez la sensation qu’il passe au même moment au-dessus de vous. S’il pleut, vous aurez également la sensation d’avoir la pluie qui tombe dans votre salon. Plus immersif, y a pas !

Pour atteindre une telle prouesse, il vous faudra un ensemble qui embarque des enceintes à placer au plafond ou des enceintes réfléchissantes (qui envoient le son vers le plafond afin que celui-ci se réfléchisse vers le spectateur). Dans ce cas, il vous faudra au minimum une configuration 5.1.2. Ce dernier chiffre correspond au nombre d’enceintes Dolby Atmos qui diffusent le son verticalement.

©Dolby

Cette configuration peut atteindre du 9.1.2 ou du 7.1.4, c’est-à-dire jusqu’à 12 canaux de diffusion. Il existe tellement de configurations possibles et différentes qu’il est difficile de donner un ordre de prix pour un home cinéma.

Enfin, pour en profiter réellement, il faut que les films ou les séries soient disponibles en format Dolby Atmos et/ou que cette technologie soit disponible depuis votre appareil de lecture.

A titre d’exemple, il y a déjà un kit home cinéma Sony 5.1 à partir de 260 euros. Pour un kit qui prend en charge le Dolby Atmos, comptez au moins 1.000 euros pour un équipement Onkyo de haute qualité.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés