Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Ce qu’il faut savoir avant de réserver vos prochaines vacances

Les obstacles pour partir à l’étranger sont nombreux. Voici néanmoins les destinations, les ajustements et les garanties des voyagistes.
L'île de Majorque dans les Baléares est l'une des rares destinations en zone orange et pour laquelle il existe une offre de voyage actuellement. ©ZUMAPRESS.com

Depuis le 19 avril, il est à nouveau possible de voyager en dehors des frontières de la Belgique. Certes, l’initiative reste fortement déconseillée, et même plus que découragée. Cependant, il y a de fortes chances pour que vous soyez quand même tenté par l’aventure.

Au sens propre, comme au sens figuré, car peu importe la destination, entreprendre un voyage n’a jamais été aussi compliqué. Il y a d’abord les conditions d’accès mises en place par les autres pays, dont notamment la délivrance d’un test PCR négatif et/ou une quarantaine d’au moins dix jours (voir encadré ci-dessous).

Puis il y a les conditions de retour imposées par le gouvernement belge (quarantaine garantie au retour d’une zone rouge). À ce propos, ne perdez pas de vue que, si vous n’avez pas la possibilité de télétravailler, vous n’aurez aucun revenu durant cette période.  

Ensuite, il y a cette incertitude constante concernant l’évolution de l’épidémie sur votre futur lieu de vacances dans les jours et les semaines à venir.

Heureusement, il existe encore des destinations qui permettent en principe d’échapper à la quarantaine (et leur nombre devrait logiquement augmenter d’ici le début l’été – voir question 2).

Par ailleurs, les voyagistes se sont adaptés et proposent désormais plus de flexibilité et de garanties (voir question 5) au cas où une destination devrait repasser au rouge avant un départ.  

1/ Où puis-je voyager "sereinement"?

Actuellement, la plupart des voyagistes ont des offres essentiellement situées dans les zones orange de l’Union européenne. C’est par exemple le cas du Portugal, des Baléares ou de la région d’Alicante en Espagne pour ce qui concerne les départs imminents chez TUI.

L’offre de ce tour-opérateur s’étoffera davantage à partir du 19 mai 2021 (car tous les voyages dans les pays en zone rouge ont été annulés jusqu’au 18 mai 2021). "Certaines îles grecques sont repassées à l’orange cette semaine, elles seront donc à nouveau proposées dans notre offre à ce moment-là", explique Piet Demeyere, son porte-parole.

Pourquoi pas avant? "Nous avons pris l’habitude d’annuler nos voyages – si nécessaire – trois semaines avant la date de départ afin de permettre à nos clients de s’organiser", répond-il. Surtout qu'ils disposent de la possibilité de changer de destination sans frais (question 5).

Du côté de Connections, l’offre reste également très limitée pour le moment. Ses clients effectuent des réservations et voyagent surtout à destination de Malaga, de l’Italie, des Baléares, de la Grèce, des Canaries et de l’Islande (qui est actuellement une des seules zones totalement vertes avec l'île de Malte).

"Plus loin, c’est Dubaï (qui est en zone rouge, NDLR) qui remporte tous les suffrages et, chose étonnante, des voyageurs ont réservé un voyage au Rwanda, car c’est le seul pays hors Europe en code vert qui accepte sans limites les voyageurs en provenance de notre pays", selon les explications de Frank Bosteels, son porte-parole.

Quid chez Neckermann?  À l’heure d’écrire ces lignes, ce voyagiste, qui a dû se placer sous protection judiciaire (voir question 6), n’a pas souhaité répondre à nos questions.

2/ Quid cet été?

Alors que le Club Med a prévu de rouvrir les portes de plusieurs de ses Resorts européens à la fin des mois de mai et juin (notamment en France, en Sicile, en Grèce, au Portugal et dans les Antilles françaises), Connections table, de son côté, sur une reprise importante de l’activité en Europe pour l’été dans des destinations classiques comme l’Espagne, le Portugal, l’Italie et la Grèce.

Connections table sur une reprise importante de l’activité en Espagne, au Portugal, en Grèce et en Italie pour cet été.

"Les destinations populaires en Méditerranée échafaudent des stratégies pour sauver ce qui peut encore l’être pour la haute saison touristique", précise Frank Bosteels.

"À l’instar de la Croatie par exemple, qui va vacciner en priorité l’ensemble des personnes qui travaillent dans le tourisme, tandis que l’Europe met les bouchées doubles sur la vaccination de sa population et travaille d’arrache-pied à la création d’un passeport santé."

3/ Y a-t-il du changement dans les offres?

En considérant que les voyageurs souhaitent éviter les masses, Connections a prévu entre autres de mettre l’accent sur une offre de city-trips dans des villes moins courues comme Vilnius, Porto ou Valence. "Forts du succès rencontré l’an dernier, nous prévoyons aussi une nouvelle édition du Basecamp, un camping de luxe en pleine nature", ajoute Frank Bosteels.

"Nous avons également mis une dizaine de campervans en location, des véhicules utilitaires convertis en mobilhome. Nous en avions commandé plus, mais les fabricants ne parviennent pas à satisfaire la demande de ce nouveau produit touristique qui a le vent en poupe."

"La tendance est à la location de bungalows et il n'y aura pas d'offre last minute pour ce type de logement."
Piet Demeyere
porte-parole de TUI

Chez TUI, il y a actuellement une grosse tendance à la réservation de bungalows. Surtout en Belgique et un peu dans les pays limitrophes. "Ce sont des consommateurs qui ne veulent laisser aucune place à l'incertitude pour cet été", explique Piet Demeyere.

"Ils ne veulent dépendre d'aucune restriction pour leurs jours de congé. Par conséquent, même si nous avons élargi notre offre en la matière, il faut se dépêcher de réserver, car nous sommes certains que nous n'aurons pas d'offre last minute pour ce type de logement."

Il ajoute qu'il y a également une très forte demande pour les hôtels de petite taille (5 chambres maximum). "Ils gagnent en popularité."

4/ C'est quoi le workation?

À l'instar du Club Med, TUI fait également partie des tour-opérateurs qui proposent une offre mêlant télétravail et vacances à l'étranger (sous la dénomination de workation).

Dans les grandes lignes, les hôtels mettent tout en oeuvre pour que leurs vacanciers télétravailleurs disposent d'une chambre et/ou de locaux permettant de télétravailler dans de bonnes conditions (avec notamment une excellente connexion wifi).

Notez que pour toute réservation jusqu'au 4 juin (pour des départs jusqu'au 6 juin), Club Med permet à ses clients de partir télétravailler pendant un mois pour le prix de deux semaines, dans plusieurs de ses Resorts.

Certes, certains hôtels comme ceux de la République Dominicaine, du Maroc, de la Turquie ou du Mexique sont situés en zone rouge. Mais si votre employeur vous autorise à partir télétravailler pendant quasi un mois, il n'y a aucune raison pour que vous ne puissiez pas télétravailler à domicile lors de la quarantaine imposée au retour.

5/ Quelles sont les garanties en cas de problème lié à la pandémie?

"Comme nous savions que les Belges allaient hésiter à réserver des vacances, vu l'incertitude liée à la crise sanitaire, nous offrons désormais à nos clients la possibilité de modifier jusqu'à quatre fois leur voyage, jusqu'à une semaine avant la date de départ, sans frais et sans justification", précise Piet Demeyer de TUI.

"En ce moment, une partie de notre clientèle qui est habituée à aller en Turquie effectue des réservations pour l'Espagne. Si jamais les conditions sont réunies d'ici juin pour finalement y partir, ils pourront sans aucun problème modifier leur réservation. Surtout que les prix proposés pourraient y être bien plus intéressants."

De son côté, Sunweb permet à ses clients de bénéficier d'une garantie "Échange flexible". Elle permet d'échanger, ici aussi sans frais et sans justification, la date de vos vacances jusqu'à 6 semaines avant le départ.

Une option payante (40 euros/personne) permet de réaliser cet échange jusqu'à deux semaines avant le départ.

Si vous arrivez par avion au Portugal, vous devez être en possession d’un test Covid-19 négatif, rédigé en anglais, et dont la validité est inférieure ou égale à 72 heures. ©REUTERS

Chez Connections, la "Flexi-garantie" qui permet de modifier la date de son voyage jusqu'à 30 jours avant le départ revient à 20 euros pour les destinations en Europe et à 35 euros pour les autres destinations. Cette formule permet aussi d'obtenir un remboursement du voyage en cas d'avis de voyage négatif.

D'ailleurs, en cas de fermeture des frontières, d'un Resort ou d'un circuit, d'une ville en quarantaine ou de mesures de quatorzaine vers/en provenance de la destination de votre séjour, Club Med permet de reporter ou d'annuler votre séjour sans frais jusqu'au jour du départ.

Attention, si votre voyagiste annule lui-même vos vacances, celui-ci peut vous proposer un bon, mais vous êtes en droit de le refuser. Dans ce cas, il a l'obligation de vous rembourser sous 14 jours la totalité des sommes engagées.

6/ Quid si mon voyagiste fait faillite?

En principe, les voyagistes disposent d'une assurance contre l'insolvabilité financière. C'est notamment le cas de Neckermann.

Cela signifie qu'en cas de faillite, vous serez remboursé de l’acompte versé ou que vous serez rapatrié si vous êtes déjà parti.

7/ Y a-t-il du neuf au niveau des assurances?

Suite à la crise, Club Med a adapté son assurance "Écran total" (en supplément). Si un client est contaminé par le Covid ou s'il est en quarantaine 48 heures avant son départ, il pourra annuler son voyage sans frais.

En cas de faillite, vous serez remboursé ou rapatrié grâce à l'assurance insolvabilité de votre voyagiste.

Mais tout n'est pas payant. Tant que la crise durera, Club Med offre gratuitement une assistance médicale et une prise en charge complète (assurée par Europ Assistance) à ses clients en cas de contamination par le Covid-19 pendant leur séjour.

Chez Connections, l'assurance annulation (en supplément) proposée couvre désormais les frais d'annulation au cas où un voyageur contracte le Covid-19 avant son départ.

En plus de son assurance annulation classique, TUI propose désormais une assurance annulation "All Risk". Celle-ci couvre notamment l'annulation à concurrence de 75% en cas d'apparition d'une épidémie comme le Covid-19, ainsi que les frais d'une quarantaine à destination.

N'hésitez quand même pas à comparer les offres d'assurance annulation et d’assistance des voyagistes avec celles d'assureurs plus traditionnels. Et surtout, lisez bien toutes les conditions (notamment les exclusions) afin d'éviter que votre évasion ne se transforme en un cauchemar de plus.

Les restrictions par pays

* UE : La plateforme Re-open UE délivre quasi en temps réel une vue d’ensemble de la situation sanitaire dans les pays européens ainsi que des informations sur les diverses restrictions en vigueur (dont les exigences en matière de quarantaine et de dépistage pour les voyageurs). Sa version mobile est relativement bien foutue et complète.

Par exemple, si vous vous renseignez pour la France, il est indiqué que tous les voyageurs sont assujettis à l’exigence d’un test PCR négatif (et qu’il doit avoir été effectué dans les 72 heures précédant l’arrivée).

L’app précise aussi que "les passagers seront également soumis à un test PCR" à leur arrivée. Mais quid pour ceux qui arrivent en voiture? L’app ne répond pas à cette question et ne définit pas non plus clairement le terme de "passager". Cependant, elle renseigne un numéro de téléphone gratuit pour les questions liées au Covid.

Nous l’avons testé et une opératrice nous a indiqué que "passager" fait référence à ceux  qui voyagent par train, par bus, par avion ou par bateau. Elle a précisé que les personnes qui voyagent  en voiture restent susceptibles d’être arrêtées à la frontière afin d’être soumises, elles aussi, à un test antigénique (qui permet d’obtenir un résultat dans les 15 à 30 minutes).

* Hors UE: la plateforme du SPF Affaires étrangères (diplomatie.be) reste à votre disposition pour connaître toutes les conditions d’accès pour le reste du monde (via l’onglet Conseil aux voyageurs par pays).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés