Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Ce qui change en octobre pour votre argent

Le paiement trimestriel de la prime de fidélité des comptes d'épargne est sans doute le changement qui touchera le plus de Belges. Mais d'autres choses changent aussi le 1er octobre.
©shutterstock

Un nouveau mois apporte traditionnellement son lot de nouveautés.  Voici les plus importants changements à partir du 1er octobre.

Désormais, la prime de fidélité sera payée tous les trimestres

La prime de fidélité représente le "bonus" qu'un épargnant reçoit lorsqu'il laisse son argent sur son compte d'épargne pendant au moins 12 mois. Cette prime s'ajoute donc au taux de base que les épargnants reçoivent pendant toute la période où l'argent est sur leur compte. L'essentiel, c'est d'établir la distinction entre l'acquisition et le versement sur le compte de la prime de fidélité. Cette prime est acquise précisément un an et un jour après le versement. Si vous avez fait un versement le 1er février 2013, la prime vous sera acquise le 2 février 2014. Mais elle ne vous sera pas versée ce jour-là. Jusqu'à présent, toutes les primes étaient versées le 1er janvier de l'année suivant leur acquisition. Dans notre exemple, vous auriez donc touché la prime de fidélité le 1er janvier 2015, en même temps que le taux de base portant sur l'année 2014. Le nouveau système entrera en vigueur ce 1er octobre. Ce jour-là, les épargnants recevront leur prime de fidélité acquise pendant les trois premiers trimestres de 2013. Le versement suivant — soit le 1er janvier 2014 — ne concernera donc que de la prime acquise pendant le quatrième trimestre de 2013. Les conséquences sont de taille. La suite

Le salaire net des travailleurs  occasionnels va augmenter

Vous avez un job d’appoint dans un café ou un restaurant? À partir du 1er octobre, votre salaire net sera plus élevé. Cette augmentation est due à l’introduction du nouveau système de travail occasionnel dans le secteur de l’horeca. Cette rémunération sera taxée à un taux préférentiel de 33%. Jusqu’à présent, ces revenus étaient taxés comme "autres revenus imposables", selon le taux d’imposition progressif. Si votre taux marginal est inférieur au nouveau taux, vous resterez taxé au taux progressif — plus avantageux. Les coûts salariaux de l’employeur baissent aussi: les cotisations sociales ne seront plus calculées sur le salaire réel, mais sur un forfait de 7,5 euros par heure, ou sur un forfait journalier de 45 euros.

Les travailleurs occasionnels pourront désormais travailler 50 jours par an sous ce statut. Les étudiants pourront combiner ces 50 jours avec les 50 jours (max.) de job étudiant.

Permis de conduire  provisoire plus cher

À partir du 1er octobre, les permis de conduire passeront au même format que les cartes de crédit. À l’instar des permis de conduire classiques, ils seront protégés contre les tentatives de falsification. Le prix d’un nouveau permis de conduire provisoire passera à 20 euros, soit 11 euros de plus que le permis papier.

Permis de conduire perdu ou volé? Il ne sera plus possible de demander un duplicata (auparavant: 7 euros). Pour un nouveau permis provisoire, vous devrez également débourser 20 euros. Les communes sont autorisées à facturer des suppléments. Un permis de conduire provisoire est délivré aux conducteurs qui ont réussi le permis théorique. Il leur permet d’accumuler de l’expérience et de se préparer ainsi pour l’examen pratique.

ONSS sur les indemnités  consécutives à un licenciement

Les travailleurs licenciés toucheront moins qu'auparavant (en net) si, en plus de leur prime de licenciement, ils reçoivent des dommages et intérêts de leur (ex-) employeur. Ces indemnités complémentaires seront considérés comme un salaire, et seront donc soumises aux cotisations ONSS. Il s'agit ici de dédommagements dans le cadre, par exemple, de clauses de non-concurrence ou lors du licenciement de personnel protégé, par exemple des malades ou des femmes enceintes.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés