Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Ce qui change en octobre

Ce mois-ci, la majorité des modifications porte sur la mobilité et les transports.
Le non-respect de la zone basse émission à Bruxelles est désormais passible d’une amende de 350 euros. ©BELGA

Report de l’introduction du budget mobilité

"Nous attendons l’avis du Conseil d’Etat, a indiqué le cabinet du ministre de l’Emploi, Kris Peeters. Et après, le conseil des ministres devra encore approuver le projet de loi en deuxième lecture, puis il sera soumis au parlement".

Publicité

Amendes plus salées pour les véhicules non enregistrés

Si vous n’avez pas fait inscrire votre véhicule ou si vous conduisez avec une plaque d’immatriculation illisible ou fausse, vous risquez une amende plus élevée, de 116 euros. Si l’affaire est portée devant le tribunal, je juge peut vous infliger une amende comprise entre 160 et 2.000 euros. En cas de récidive dans les trois ans, l’amende pourra être doublée et vous risquez une interdiction de conduire.

Zone de basse émission à Bruxelles: gare aux amendes

Le non-respect de la zone basse émission (LEZ) à Bruxelles est désormais passible d’une amende administrative de 350 euros. Depuis l’instauration de cette zone, le 1er janvier, les véhicules diesel les plus polluants, de norme Euro 0 et Euro 1, ne peuvent plus circuler sur le territoire de la Région bruxelloise. Les véhicules essence de ces catégories seront interdits à partir de 2019, comme les diesels Euro 2. Ce 1er octobre marque la fin d’une phase transitoire de 9 mois durant laquelle les amendes n’étaient pas exigées.

"Chaque infraction sera sanctionnée du même montant, précise la Région bruxelloise sur le site dédié à la mesure. Une nouvelle amende ne pourra toutefois être perçue que 3 mois après la précédente, ce qui permet de prendre les disponibilités pour changer de véhicule ou changer les habitudes de déplacements. Sur une année, un maximum de quatre amendes par véhicule peut donc être envoyé." Sauf dérogation, voitures individuelles, camionnettes jusqu’à 3,5 tonnes, bus et autocars, immatriculés en Belgique ou à l’étranger, sont concernés.

La STIB fait rouler son premier bus électrique

©Photo News

Le premier bus standard propulsé uniquement à l’électricité sera exploité sur le réseau de la STIB à partir du 1er octobre sur la ligne 13. Quatre autres véhicules viendront compléter la flotte de bus électriques dans le courant du mois. La STIB prévoit de passer à 100% à l’électricité d’ici 2030.

Des produits d’assurance plus conformes à vos besoins

La directive européenne sur la distribution d’assurances qui entre en vigueur ce 1er octobre vise à faire en sorte que les produits vendus soient conformes aux intérêts du client. Tout contrat d’assurance devra être accompagné d’un document de 2 pages A4 illustrées de logos présentant les principales caractéristiques du produit. Un résumé "mode d’emploi" qui présentera notamment les exclusions, le mode de résiliation, etc. L’assureur devra enfin s’assurer que son produit reste en adéquation avec les besoins du client au fil du temps.

Indexation des allocations

L’indice pivot ayant été dépassé au 1er septembre, les pensions, les allocations familiales, les allocations de l’Onem et autres indemnités seront indexées de 2%. La différence sera par exemple perceptible pour la première fois sur les allocations familiales versées le 8 octobre. Les salaires des fonctionnaires augmenteront également de 2% en octobre.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.