Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Combien coûte l'entretien de votre chaudière?

Entretenir une chaudière, c’est une obligation légale. Mais c’est aussi l’occasion d’augmenter tant sa durée de vie que ses performances énergétiques.
©Filip Ysenbaert

C’est une obligation: une chaudière à mazout doit être contrôlée et/ou entretenue (l'un va rarement sans l'autre) tous les ans et une chaudière au gaz, tous les 2 ans (en Flandre) ou 3 ans (en Wallonie et à Bruxelles).

Ceci dit, cet investissement est en principe quasiment amorti par le gain d’efficacité qu’il procure. En effet, entretenir une chaudière, c’est la garantie de faire une économie de 100 euros par an sur la consommation d’énergie moyenne d’un ménage belge (soit 10%), selon les estimations d’Engie. De son côté, Lampiris préfère parler en pourcentage et estime que le gain varie entre 5 et 12% de la facture totale d’énergie.

Combien ça coûte?

En fonction de la grille des tarifs pratiqués par l’un ou l’autre prestataire de services et du combustible (gaz ou mazout), les prix peuvent varier entre 110 et 200 euros par entretien.

155€
Le prix moyen à payer pour un entretien. Selon le type de combustible (mazout ou gaz), le prix moyen varie de 110 à 200 euros.

Pour ceux qui préfèrent payer cet entretien en plusieurs fois, une partie des fournisseurs d’énergie ont lancé des contrats d’entretien, payables mensuellement (que vous soyez déjà client ou non chez eux).

Par exemple, chez certains fournisseurs, vous payez une mensualité de 6 à 7 euros pour une chaudière au gaz ou de 16 à 17 euros pour une chaudière au mazout.

Attention, il s’agit des tarifs proposés pour les habitations dont la première occupation remonte à plus de 10 ans. C’est donc une TVA de 6% qui s’applique sur les services fournis ( contre un tarif normal de TVA de 21%).

Rupture de contrat

De manière générale, tous ces contrats sont conclus pour une durée indéterminée. En fonction du fournisseur, vous pourriez avoir à payer des frais de résiliation en cas de rupture de contrat (de 50 à 60 euros). Bien entendu, ces montants peuvent être diminués des mensualités déjà payées depuis le dernier entretien.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés