Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Combien puis-je retirer au Bancontact?

ING voulait imposer aux plus de soixante ans un plafond hebdomadaire de 1.000 euros, finalement le projet est tombé aux oubliettes. Mais maintenant, les séniors savent à nouveau ce que signifie la limite d'utilisation sur la carte bancaire. En revanche, on sait généralement moins à combien ce plafond s’élève. Les plafonds, de même que le coût des alternatives telles que les chèques ou les retraits au guichet, diffèrent en effet d’une banque à l’autre.
©iStock

(mon argent) - Nous n’avons pas forcément besoin très souvent d’une importante somme d’argent liquide, mais cela arrive… Imaginez que votre dentiste n’ait pas de Bancontact et que vous deviez donc payer, le dernier jour du traitement, les deux couronnes qu’il vous a posées. Dont coût : 1.000 euros. Ne pas disposer d’assez d’argent dans son portefeuille, voilà une situation pour le moins embarrassante. Désormais, vous pouvez l’éviter.

Si vous êtes titulaire d’un compte chez KBC ou BNP Paribas Fortis, vous devrez extraire l’argent en deux tranches, dans la mesure où la limite journalière chez la première s’élève à 650 euros et chez la seconde à 625 euros. Les clients de Dexia et d’ING ne doivent pas s’inquiéter quant à eux, puisqu’ils peuvent retirer jusqu’à 1.000 euros par jour au Bancontact. Évidemment, tout serait plus simple si votre dentiste installait une machine, auquel cas vous pourriez lui payer directement jusque 2.500 euros. Cette limite quotidienne de paiement électronique est d’ailleurs identique dans les quatre grandes banques belges. Autrement dit, en combinant les différentes formules – retrait et paiement -, vous pourrez prélever jusque 5.000 euros de votre compte par semaine.

La voiture de vos rêves

Ces deux dernières années, vous avez mis un peu d’argent de côté et aujourd’hui, le hasard veut que vous tombiez sur une magnifique voiture de sport d’occasion. Son prix ? 14.999 euros. Le vendeur n’exige pas d’acompte (ce qui peut d’ailleurs sembler louche à première vue), mais souhaite recevoir l’argent en liquide.

Légalement, rien ne l’en empêche, car les achats jusque 15.000 euros peuvent être effectués en liquide. Les espèces sont d’ailleurs le seul mode de paiement qui ne peut être refusé. Autrement dit, les commerçants ou supermarchés qui refusent votre billet de 200 euros n’en ont pas le droit, sachez-le.

Frais de transaction

En théorie, vous devriez prélever pendant six semaines le plafond (2.500 euros, donc) autorisé pour regrouper ladite somme. En combinant les retraits à d’autres, avec une Visa cette fois, vous pourriez ramener le délai à cinq semaines. Les cartes de crédit comme la Visa ou la Mastercard appliquent une limite de 620 euros par quatre jours. Vous paierez cependant chaque fois 1% de frais de transaction sur le montant prélevé. Le retrait d’argent par Bancontact est gratuit dans une agence de votre banque, et coûte 0,15 euro par opération ailleurs.

Opérations de débit manuelles

Si vous ou le vendeur ne pouvez pas attendre si longtemps, il vous reste une possibilité : vous rendre au guichet de votre banque pour demander la totalité de la somme en une seule fois. Si vous avez un compte " package " (comme le KBC-Comfort, le Dexia-red, le compte vert d’ING), vous payez chaque année un montant fluctuant entre 35 et 50 euros. Ce montant comprend 36 opérations de débit manuelles " gratuites ". Si vous vous rendez rarement au guichet, vous ne paierez sans doute rien pour retirer lesdits 15.000 euros. Si le hasard veut que vous sollicitiez l’employé de banque pour la 37ème fois, il vous en coûtera entre 0,35 et 0,50 euro.

Le chèque constitue une alternative, mais légèrement plus onéreuse cependant. Un carnet de dix chèques chez ING est facturé 3,63 euros, tandis que Dexia demande 0,35 euro l’unité et 0,35 euro supplémentaire si vous l’utilisez. Chez KBC, les chèques font partie des opérations " gratuites " mais la banque tente d’en décourager l’utilisation en exigeant 0,60 euro par opération.

Petites coupures

Certains problèmes liés aux espèces sont tellement spécifiques que le guichet ne vous sera d’aucun secours. Imaginez que votre sœur, qui est employée de banque, décide de convoler en justes noces. Le jour de la cérémonie, vous souhaitez lui faire une surprise en jetant au vent une liasse de 500 billets de dix euros.

Une geste adorable, mais qui exige un minimum de préparation. La plupart des automates en Belgique ne vous permettent en effet pas de choisir les coupures – indépendamment du fait que ces 5.000 euros représentent le double du plafond autorisé. Vous serez donc forcé de vous rendre au guichet. Nul doute que l’employé froncera légèrement les sourcils, mais avec un peu de bonne volonté, il devrait contribuer à la réussite de votre surprise. Cela dit, tout comme lorsque vous avez besoin de devises étrangères, il vous faudra patienter de deux à quatre jours. Après cela, plus rien ne vous empêchera de jouer au généreux bienfaiteur le jour du mariage de votre sœur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés