Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Consultez un spécialiste pour 15,50 euros!

Depuis le 1er octobre, une consultation de spécialiste peut vous coûter que 15,5 euros au maximum. Mais…

(mon argent) - ... car il y a un "mais": ce plafonnement du ticket modérateur n’est d’application que chez les spécialistes conventionnés, c’est-à-dire soumis aux accords conclus entre les médecins et les mutualités sur les prix des prestations remboursées par l’INAMI. Les spécialistes non conventionnés, eux, restent libres de fixer eux-mêmes leurs tarifs.

Or, dans plusieurs régions du pays, ils sont de loin les plus nombreux. Anvers, par exemple, ne compte que 43% d’oculistes conventionnés, 41% de gynécologues et à peine 17% de dermatologues. Et, dans le Courtraisis, 37% seulement des oculistes, 28% des gynécologues et ... 8% des dermatologues sont conventionnés!

Conventionné ou pas?

Pour savoir si un spécialiste est conventionné ou non, il suffit de lui poser la question. Il est tenu de vous répondre. Mais si cette démarche vous gêne, vous pouvez consulter les banques de données de la Mutualité Socialiste dans la rubrique "prestataires conventionnés" ou de la Mutualité Chrétienne dans la rubrique "Vos prestataires de soins appliquent-ils les tarifs officiels?".

Dans certaines spécialisations, notamment l’oncologie et l’endocrinologie, votre gain dépasse 5 euros par consultation.

Les 7 droits du patient mécontent

Avez-vous confiance en votre prestataire de soins (médecin, dentiste, kiné, pharmacien, infirmier…)? Si vous n’êtes pas satisfaits, sachez que vous avez des droits à faire valoir. En voici 7.

En outre, tout patient a droit à l’indemnisation du risque médical, qu’il y ait faute ou non de la part du soignant. Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés