Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Coronavirus: déjouez les arnaques liées à la vente de masques

Vu la situation de pénurie mondiale de masques buccaux, les escroqueries en ligne se multiplient. Voici comment reconnaître les fausses boutiques en ligne.
©Photo News

Les autorités fédérales tirent la sonnette d’alarme: récemment, il y a eu un achat massif de nouveaux noms de domaines faisant référence aux masques buccaux. "Derrière une partie de ces achats de noms de domaine, se cachent probablement des criminels voulant s’en servir pour lancer de faux sites internet et boutiques en ligne", selon les explications de Safeonweb, une plateforme fédérale chargée d’informer les citoyens belges au sujet des plus récentes et importantes menaces numériques.

"Il y a un risque que les produits commandés ne vous parviennent jamais ou qu’il s’agisse de contrefaçons."
Safeonweb

Autrement dit, restez sur vos gardes si vous recherchez des masques en ligne, les fausses boutiques sont occupées à se multiplier. Heureusement, il existe de nombreuses astuces pour les démasquer!

Conseils

Premièrement, analysez l’adresse de la boutique, et plus particulièrement le nom de domaine, surtout si celui-ci semble être celui d’une enseigne connue. Par exemple, le nom de domaine de zalando.com, c’est juste "zalando". Si une adresse ressemble à "store-zalandocom.com" ou encore "zalando.belgique.com", passez directement votre chemin. Dans ce cas, le nom de domaine est "belgique".

Ceci dit, l’adresse "fr.zalando.be" existe et correspond bien à Zalando. Ce qui peut être trompeur. Par conséquent, pour être certain d’atterrir sur une boutique en ligne officielle, vous pouvez effectuer des vérifications supplémentaires.

Deuxièmement, contrôlez le numéro d’entreprise, car un commerçant doit toujours être enregistré officiellement dans le pays où son commerce est établi. C’est rapide et facile via l’outil "Public Search" de la Banque Carrefour des Entreprises, disponible via la plateforme du SPF Économie. Ce numéro à 10 chiffres, qui commence par un zéro, se trouve généralement dans la partie "Mentions légales", ou du côté des rubriques "À propos de nous" ou des "Conditions générales".

D’ailleurs, dans ces rubriques, vous devez en principe trouver une adresse postale. Les autorités fédérales recommandent de faire une recherche, par exemple sur Google Maps, histoire de vérifier si celle-ci existe ou si elle n’est pas située dans un lieu qui semble à priori étrange.

Elles conseillent également d’appeler la boutique et de poser de questions sur les produits concernés. "Le numéro n’existe pas ou vous ne recevez pas d’informations claires? Passez votre chemin et laissez tomber cette boutique en ligne."

Notez que vous pourriez aussi être directement sollicité par e-mail, notamment avec une offre qui semble provenir d’une enseigne connue. Avant de cliquer sur le moindre lien, inspectez scrupuleusement le courriel de l’expéditeur. Souvent, cette adresse e-mail n’aura strictement rien à voir avec l’enseigne concernée ou alors elle l’imitera grossièrement. Par exemple: info@boutiquezalando.ru.

"Si une offre est trop belle pour être vraie, comme un prix anormalement bas, c’est généralement qu’elle n’est pas vraie."
Safeonweb

"Mais attention, une adresse e-mail légitime n’offre toujours pas de garanties quant à la véracité de l’e-mail", prévient Safeonweb. Dans le doute, placez toujours le curseur de votre souris sur le lien sans cliquer dessus afin de vérifier le nom de domaine.

Paiement

Si vous optez quand même pour une boutique en ligne que vous ne connaissiez pas avant la crise du coronavirus, les autorités insistent pour que vous restiez sur vos gardes tout au long de la procédure de paiement. "Utilisez uniquement les services de paiement que vous connaissez et auxquels vous êtes familiarisés. Quelque chose d’inhabituel se produit par rapport à la procédure normale? Interrompez la procédure de paiement."

Enfin, vous pouvez aussi vérifier la validité d'un numéro de compte renseigné depuis fr.iban.com.

Dénoncez les arnaques

Ce vendredi 24 avril 2020, Test Achats a annoncé que sa plateforme Stop Abus Corona avait passé la barre des 250 signalements. Vous pouvez vous aussi y signaler les produits dont vous doutez de la fiabilité de certaines allégations, ceux dont les prix ont grimpé en flèche depuis le début de la crise et ceux qui s'apparentent à de la contrefaçon. 

Par ailleurs, si vous avez remarqué ou utilisé une fausse boutique en ligne, vous pouvez copier le lien vers la boutique en ligne suspecte et le transmettre à l’adresse suspect@safeonweb.be.

"Si vous avez transmis les données de votre carte de crédit ou compte courant, prévenez immédiatement Cardstop (ou 070 344 344) et prenez contact avec votre banque afin que le dernier paiement et éventuellement le compte puissent être bloqués", selon les recommandations de Safeonweb.

Enfin, "si vous constatez que de l’argent a été volé sur votre compte en banque, et que vos produits ne vous ont pas été livrés, portez plainte à la police.Nous vous invitons également à le signaler sur le site Internet pointdecontact.belgique.be."

Bons plans de Caro - Visuel rectangle (à placer en fin d'article)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés