Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Coronavirus: tout savoir sur la livraison des colis

Retards, modification du processus, signature, risque d’infection, etc. Voici les différents impacts de la pandémie sur les livraisons.
Si une signature est requise, c’est le facteur ou le livreur qui le fera à votre place et en votre présence. ©BELGA

Actuellement, si vous surfez sur n’importe quelle plateforme qui assure des livraisons de biens à domicile, le message indiqué sur la page d’accueil sera systématiquement le même, ou à peu près: "Nous faisons notre possible pour assurer une livraison dans les délais annoncés, toutefois certains retards seront peut-être à déplorer vu le volume très élevé de commandes."

"Les volumes des colis traités et distribués par bpost connaissent en effet une hausse importante par rapport aux volumes habituels en cette période", ajoute Delphine Van Bladel, sa porte-parole. "Toutefois, la majorité des colis sont pour le moment distribués dans les temps. Surtout que nous livrons davantage de colis directement au domicile des clients, qui sont présents chez eux."

"La majorité des colis sont pour le moment distribués dans les temps."
Delphine Van Bladel
porte-parole de bpost

Amazon confirme aussi une augmentation du nombre de personnes qui font des achats en ligne. Par conséquent, le géant de l’e-commerce a décidé de concentrer les capacités disponibles sur les articles les plus prioritaires et de cesser temporairement de prendre des commandes sur certains produits qui le sont moins.

"Les employés de nos centres de distribution se concentreront sur la réception et l'expédition des produits dont les clients ont le plus besoin à l'heure actuelle. De ce fait, les délais de livraison peuvent être plus longs que d'habitude. Les clients peuvent cependant continuer à commander un grand nombre de produits auprès de vendeurs tiers qui peuvent les leur expédier directement."

Voici en quatre questions d’autres changements, liés au coronavirus, qui impactent actuellement la livraison à domicile.

Le processus de livraison a-t-il été modifié?

Peu importe la société qui effectuera la livraison, la procédure sera à peu près la même. Le livreur ou le facteur déposera le colis à la porte (sauf bien sûr si celui-ci peut rentrer dans votre boite aux lettres), il sonnera ensuite, puis il reculera afin de respecter une distance d’au moins 1,5 mètre.

Si vous souhaitez minimiser les contacts, notez que des services de livraison, dont bpost, vous permettent de gérer vos préférences de livraison en ligne. Vous pouvez, par exemple, demander de déposer votre colis dans un lieu sûr de votre domicile (sous un carport ou dans un abri de jardin) ou bien même dans un distributeur de paquets.

Faut-il encore signer?

Si une signature est requise, c’est le facteur ou le livreur qui le fera à votre place. Bpost signale que cette signature sera toujours faite en votre présence.

Cependant, cette procédure peut différer d’un livreur à l’autre. Par exemple, DPD indique que son chauffeur demandera au destinataire son nom et il le saisira lui-même dans le système. Et au lieu d’enregistrer une signature, il écrira "C-19" ou "Covid-19" sur l’écran de son scanner.

©Tim Dirven

De leur côté, les livreurs de Cool Blue signeront aussi la confirmation de la livraison à votre place, mais ils vous demanderont en plus de fournir les derniers chiffres de votre carte d’identité.

Dans le même genre, PostNL vous demandera de montrer votre carte d’identité, de donner votre nom ainsi que les trois derniers chiffres de votre numéro de registre national. "Si vous ne voulez pas les divulguer, le colis repartira chez l’expéditeur", prévient PostNL. 

Y a-t-il un risque d’infection?

Oui, le risque existe, "mais il est beaucoup plus faible que lors d’un contact avec une personne infectée", répond le SPF Santé. Dans des conditions idéales, le coronavirus survit en moyenne environ trois heures sur des surfaces et des matériaux lisses. En revanche, il ne survit pas bien sur du matériel absorbanttel que le carton ou le papier. 

De plus, le virus est très sensible au dessèchement, à la chaleur et à la lumière du soleil. Pour rappel, toute personne qui absorbe des gouttelettes porteuses du virus dans la bouche, le nez et les yeux – par contact avec les mains – peut être infectée par le virus. "Il est donc important de se laver les mains de manière régulière et rigoureuse après un contact avec des surfaces et des emballages qui ont été touchés par de nombreuses personnes", prévient le SPF Santé publique.

Quelle livraison éviter?

Même si la livraison de biens électroménagers reste possible, évitez de vous faire livrer de gros appareils. En effet, les livraisons ne peuvent plus se faire par équipe de deux (afin de respecter les mesures de distanciation sociale imposées par le gouvernement).

Si vous commandez – par exemple – un congélateur, celui-ci vous sera livré devant votre entrée. "S’il y a des marches à l’extérieur pour accéder à votre seuil, il se peut que notre livreur ne soit pas en mesure d’accéder à votre entrée pour y déposer l’appareil", précise l’enseigne Vanden Borre.   

Si vous habitez dans un appartement et que l’ascenseur est assez grand pour accueillir le bien livré, celui-ci sera déposé devant votre porte d’entrée, à l’étage. "À défaut d'ascenseur, nous déposons l'appareil à la porte d'entrée en bas, au niveau de la rue", ajoute l’enseigne Krëfel.

En outre, peu importe le bien acheté, vous ne pourrez bénéficier d’aucun service d’installation. Ou alors à distance. "Une équipe de professionnels reste évidemment à disposition de nos clients par téléphone pour les aider à réaliser n'importe quelle installation par eux-mêmes" selon les explications de Miele. 

Si vous n’avez pas d’autre choix que de vous faire livrer un bien imposant – par exemple un réfrigérateur, car le vôtre vient de lâcher – notez que vos anciens appareils peuvent être repris par le livreur à condition qu’il ait des dimensions comparables à celle du nouvel appareil. Mais ici aussi, "l’appareil doit être débranché et prêt à être emporté sur le seuil de votre porte d’entrée au niveau de la rue", a conclu Krëfel.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés