De la réalité virtuelle pour toutes les bourses

©Imaginechina

Il existe des solutions de réalité virtuelle adaptées à tous les budgets, allant de lunettes très chères à des casques d’entrée de gamme. Tandis que Nintendo a lancé il y a une dizaine de jours le "Labo Kit VR" pour enfants.

Petit rappel: la réalité virtuelle (en anglais: "virtual reality" ou VR) est la technologie avec laquelle vous pouvez entièrement vous immerger dans un monde virtuel. Cette prouesse est possible grâce à un casque qui isole totalement l’utilisateur du monde réel. La réalité est remplacée par des images à 360° et des sons d’autres lieux – existants ou imaginaires. Une immersion qui prend des formes de plus en plus proches de la réalité grâce aux dernières technologies. Il ne faut cependant pas confondre la réalité virtuelle (RV) avec la réalité augmentée (RA), où le véritable environnement reste visible et où, grâce à un logiciel avancé, les lunettes (ou le smartphone) ajoutent une "couche" d’informations sur les images enregistrées.

Dans leur forme la plus rudimentaire, les lunettes de RV comprennent un simple support pour smartphone équipé d’une paire de lentilles synthétiques grossissantes. Le Cardboard en carton de Google a été très populaire pendant tout un temps, mais ce gadget (coût: environ 12 euros) est depuis lors tombé en désuétude. La qualité des images et le confort ne pouvaient rivaliser avec ceux de la nouvelle génération de casques RV d’entrée de gamme.

Par exemple, Samsung a mis au point le Gear VR, uniquement compatible avec ses propres téléphones, et Google a lancé le Daydream View, un élégant casque de RV, fabriqué partiellement en matière textile, avec une télécommande fonctionnant avec tous les smartphones compatibles. On en compte aujourd’hui 17, en particulier des téléphones avec un écran à très haute résolution, dont des appareils de marque Huawei, LG, Samsung et Motorola. Les prix de ces deux casques oscillent entre 60 et 125 euros.

La semaine dernière, Nintendo s’est lancé dans la bataille avec une approche différente. Avec le Nintendo Labo Kit VR, un pack disponible depuis le 12 avril, l’entreprise combine le boîtier en carton bon marché du Cardboard de Google avec sa propre console de jeu Switch. Labo VR est le quatrième produit de la gamme Labo depuis que Nintendo s’est lancé dans ce secteur il y a tout juste un an.

Les trois premiers jeux sont accompagnés de panneaux de construction en carton qui transforment la console Switch en un véritable piano, une canne à pêche, un robot de taille humaine ou qui – dans la troisième partie – peuvent être élargis à l’aide d’éléments de construction en carton pour conduire des voitures, comme un volant et un manche de cockpit d’avion. La partie quatre, destinée à des joueurs de plus de six ans, est entièrement dédiée à la réalité virtuelle.

Nintendo labo | D’abord construire, ensuite jouer

Avec Nintendo Labo, les possibilités de la console de jeu Switch augmentent de manière exponentielle. La marque propose quatre titres qui représentent une quinzaine de structures, les Toy Cons. L’essentiel de chaque Toy Con comprend de solides plaques en carton pré-imprimées. Des lignes de pliage sont prévues et les pièces peuvent être facilement séparées du carton.

La plupart des projets sont livrés avec des accessoires de montage, comme des élastiques, des anneaux en caoutchouc ou des bouts de ficelle. Les dessins sont disponibles sous format digital sur la cassette de jeux livrée avec le pack et tout est expliqué pas à pas sur la base de petits films interactifs.

Les projets Labo les plus simples peuvent être construits en 15 minutes, mais pour de plus grands projets, il faut compter d’une heure trente à quatre heures. Lorsque le processus de construction est terminé, les enfants peuvent donner vie aux créations en carton. Les deux contrôleurs Joy-Con amovibles du Nintendo Switch jouent un rôle-clé.

Ils sont truffés de technologie, allant de capteurs de mouvements à une caméra à infrarouge, qui remplissent une tâche différente dans chaque projet. Les kits Labo coûtent entre 43 et 90 euros, la console de jeu Switch (indispensable) coûte elle-même environ 329 euros.

Jeu modulable

Cette fois, Nintendo ne s’en est pas tenu à un seul set, mais propose deux boîtes de construction pour lesquelles deux modules supplémentaires sont disponibles sur le marché. Le jeu de base (89,99 euros) comprend tous les matériaux nécessaires pour construire plusieurs projets, dont les lunettes de RV, un fusil et un appareil photo. Pour une première prise de contact, on trouve le pack de démarrage (42,99 euros) avec des plaques de construction pour les lunettes et le fusil. Via les modules supplémentaires (20,99 euros chacun), les amateurs peuvent acquérir progressivement les éléments qui ne font pas partie du kit de base.

Avec le package Labo-VR, il n’est pas possible de glisser un smartphone dans le support en carton, qui peut cependant accueillir la console Switch de Nintendo. Le joueur peut par exemple regarder "directement" à travers le viseur de la caméra ou du fusil qui est fixé aux lunettes. Nintendo fournit le Labo VR complet avec toute une série de jeux de RV, dont un jeu de tir avec des extraterrestres, un programme de dessin en 3D et un programme où les enfants peuvent se transformer en photographes sous-marins.

Nombreuses applications

Il y a de nombreuses applications possibles pour un casque de RV. Par exemple, vous pouvez, confortablement assis dans votre fauteuil, découvrir votre prochaine destination de vacances ou vous promener virtuellement dans la maison de vos rêves. Cependant, le paysage de la RV est actuellement dominé par les jeux. Sony a par exemple lancé en 2016 la Playstation VR, un casque (299 euros) pour lequel des dizaines de jeux sont désormais disponibles. Un peu plus chères, mais aussi beaucoup plus impressionnantes, les solutions de la filiale de Facebook, Oculus, et les casques Vive du développeur de jeux Valve, conçus par le producteur de smartphones HTC.

On peut imaginer de nombreuses applications pour la réalité virtuelle, qui reste pour l’instant dominée par les jeux.

Avec ces solutions plus avancées, l’utilisateur ne doit plus rester assis, mais peut se mouvoir librement dans un espace entièrement cartographié par les lunettes. Oculus compte lancer bientôt le nouveau Rift S. Ce casque de 499 euros, à connecter à un PC, dispose de cinq caméras pour le tracking "inside-out": une technologie qui rend les capteurs externes superflus. Une série de "contrôleurs" sont également fournis avec Rift S. Sous les yeux du joueur, ils peuvent prendre la forme de toutes sortes d’objets, comme des armes, des mains virtuelles, etc.

Le Rift S d’Oculus ressemble beaucoup au Vive Cosmos, le dernier casque de RV de HTC qui devrait aussi être lancé cette année. Son prix indicatif n’est pas encore connu. Pour terminer, nous pouvons citer l’Index de Valve qui sera dévoilé en mai. Il s’agit des premières lunettes de RV créées par le développeur de jeux sans l’aide de HTC. On ne connaît pas encore tous les détails, mais 2019 promet d’être une année mouvementée pour la RV.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n