Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Déjouez les pièges des supermarchés

Découvrez les astuces les plus fréquemment utilisées par les enseignes de la grande distribution pour vous faire dépenser plus que prévu sans en avoir l'air.

(mon argent/UFC Que choisir) - Bienvenue au rayon des "farces et attrapes"! Avec ce titre ludique, l’association française de défense des consommateurs UFC Que Choisir vous invite à découvrir les astuces les plus couramment utilisées par les grandes surfaces pour optimiser leur chiffre d'affaires. Objectif: vous faire dépenser plus que prévu sans en avoir l’air. Une animation sur le site permet de tester votre sagacité.

Voici comment promener votre caddie en déjouant les pièges et sans tomber dans le panneau des stratégies de marketing. Attention, outre une certaine vigilance, cela nécessitera presque toujours de rapides petits calculs

Publicité

1. Votre parcours dans le magasin

Vos décisions d'achat
sont influencées
Découvrez comment

Vous avez expressément préparé une liste de courses qui comprend le stricte nécessaire. Pas besoin de grand-chose, cela devrait donc aller vite: fruits et légumes, viande, produits laitiers, produits d’entretien, d’hygiène, conserves. C’est ce que vous croyez.

Quasi invariablement, le parcours du supermarché est conçu pour vous faire passer dès l’entrée devant tous les rayons où se trouvent les produits plus ludiques et tentants. Ce sont précisément ceux sur lesquels les grandes surfaces réalisent la plus grosse marge: CD et DVD, informatique, électronique et électroménager, livres, jouets, décoration. Et bien sûr, les inévitables promos et autres bacs aux bonnes affaires où vous dénicherez nécessairement quelque chose d’utile ou que vous cherchiez depuis longtemps. En moyenne, durant vos courses, vous serez sollicité 50 fois par les promotions et prix chocs en tête de gondole.

2. Le conditionnement des produits

Le rayon charcuterie vous propose des conditionnements par deux, quatre ou huit tranches. Il vous en faut huit. Spontanément, vous prenez le paquet "économique". Et pourtant… Les consommateurs pensent à tort que plus les quantités sont élevées plus le prix au kilo est avantageux. C’est loin d’être la règle. Vérifiez donc le prix au kilo ou au litre, selon! Pour en savoir plus et découvrir des exemples concrets, lisez notre article: "Des paquets familiaux pas très économiques"

3. En vrac ou en sachet

Vous pensez faire une économie en vous servant en vrac. Ce n’est pas non plus nécessairement le cas. Beaucoup de produits que vous avez ainsi l’occasion de choisir sont plus chers que leurs équivalents préemballés.

4. Le lot "prix choc"

Déjouez les ruses
des fournisseurs ...
Découvrez comment

Il arrive que des boîtes de conserve qui trônent en tête de gondole (partie au bout des rayons sur les allées principales) par lot de 3 soient vantées "prix choc"… Or, les mêmes boîtes vendues à la pièce dans le rayon coûtent en réalité moins cher.

5. La place en rayon

... mais aussi celles
des distributeurs
Découvrez comment

L’endroit où un produit est placé en rayon est le résultat d’une stratégie de marketing. Les fabricants des produits situés à la hauteur de vos yeux ont payé très cher pour cet emplacement stratégique.

Souvent, les produits de "marque de distributeur" s’offrent une petite place parmi les grandes marques pour mieux souligner leur atout prix et soigner ainsi leur image.

Les produits blancs et marques encore plus concurrentielles sont généralement situés tout en bas (peu visibles et peu accessibles)

6. Les produits associés…

La stratégie la plus subtile est sans conteste celle qui repose sur les "produits associés". UFC-Que Choisir a repéré deux barquettes de chipolatas pour le prix d’une. C’est le produit d’appel. Car au passage, le client achètera de quoi compléter son repas. Or, les grandes surfaces disposent de logiciels permettant d’adapter à la hausse le prix d’un panel de produits associés à celui qui fait l’objet d’une promo exceptionnelle. Elles rattrapent ainsi leur marge sur le panier global. Les données collectées via les cartes de fidélité qui comptabilisent scrupuleusement vos achats sont évidemment d’une grande utilité pour ce genre d’exercice de marketing.

Les stratégies de marketing des groupes de distribution sont une chose. Mais il n’y a pas pire que les enfants pour vous pousser à des achats non planifier et saler ainsi le ticket de caisse. Selon une étude réalisée par GfK, une personne qui fait ses courses avec un enfant verra ses achats non planifiés grimper à 25,8% en magasin.

Les astuces Mon Argent

Au jour le jour, nous nous efforçons de vous fournir une mine d'astuces et de conseils. Avez-vous remarqué à droite de la photo de l'article notre encadré "articles liés"? Jetez-y un oeil et découvrez notamment,

  • Comment éviter de vous faire plumer au supermarché ;
  • Comment faire baisser le prix de vos aliments ;
  • Comment rentabiliser vos cartes de fidélité;
  • etc.
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.