Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Des promotions à ne pas manquer grâce à la crise

La période de fin d’année est l’occasion habituelle de faire de bonnes affaires. Cette année, ce sera également le cas. Et même plus : il n'y a jamais eu autant de promotions aussi intéressantes.
Publicité
Aux Etats-Unis, c'est la semaine dernière qu'a eu lieu le plus célèbre jour des bonnes affaires, le "Black Friday". La crise économique y a également engendré de fortes réductions.

(mon argent/hln) – Si vous feuilletez souvent les dépliants publicitaires, vous l’aurez sans doute déjà remarqué : un grand nombre de magasins et d’entreprises offrent de nombreuses réductions et promotions. Cela n’a rien d’exceptionnel : la fin de l’année constitue la période la moins chère pour de nombreux produits tels que l’alcool fort.

Une voiture achetée...
...une deuxième gratuite.

Une bonne affaire?

Mais cette année, la liste de produits dont le prix diminue de fait de plus en plus longue. Ainsi, Renault offre 24% sur ses voitures en stock et Cardoen offre même une deuxième voiture gratuite. Personne n’ignore les difficultés traversées cette année par le secteur automobile. La même chose vaut également pour d’autres secteurs. De nombreux magasins et entreprises ont acheté trop de stock qu’ils n’arrivent pas à écouler et essaient de séduire le consommateur avec de fortes réductions. Pour de nombreuses entreprises, c’est la seule chance de rattraper les pertes de l’année dernière.

Quels produits?

Il est impossible de fournir un aperçu exhaustif des produits et des magasins qui proposent des promotions spéciales. Mais pour faire de bonnes affaires, il vous suffira d’éplucher les dépliants publicitaires. C’est précisément la méthode utilisée par le journal Het Laatste Nieuws. Voici les promotions les plus remarquables:

Et si tout devenait
"trop" bon marché?

La suite

Une bonne nouvelle?

Sans aucun doute, ces bonnes affaires sont une bonne nouvelle pour le consommateur qui cherche à acheter à bon prix des cadeaux de Noël et de fin d’année. Mais à long terme, un excès de prix bas pourrait se retourner contre le consommateur. De nombreuses entreprises ont déjà commencé à diminuer leur production, créant des pertes d’emplois. De plus en plus de familles doivent reporter leurs achats, ce qui entraîne encore un ralentissement de la croissance de l’économie. Cela donnerait naissance à un cercle vicieux où les familles achètent de moins en moins et où de plus en plus d’entreprises se retrouvent dans une situation délicate.

Pour combien de temps encore?

Pour le moment, il est peu probable que cette tendance de fortes réductions disparaisse rapidement. Le professeur en marketing Gino Van Ossel prédit également dans le journal Het Laatste Nieuws d’importantes réductions dès l’ouverture des soldes en janvier. Le prix de nombreux produits variera à nouveau lorsque les consommateurs seront plus confiants et ne reporteront plus leurs achats.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés