Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Faut-il partir en all-inclusive?

Le Belge raffole des formules de vacances all-inclusive. Comment expliquer ce phénomène? Et à quoi devez-vous faire attention au moment de réserver vos vacances?
Publicité

(mon argent/us news) – Plusieurs récentes études l'ont démontré, le climat économique actuel n'a pas d'influence sur le budget consacré par une majorité des Belges à leurs vacances. L'enquête menée par le tour-opérateur Jetair confirme cette tendance. Après avoir analysé plus de 100.000 réservations pour l'été 2009, voici à quoi ressembleront les vacances du Belge: en moyenne, il part en vacances pour 10,24 nuits et consacre à ses vacances un budget semblable à celui déboursé en 2008. Il ne renonce pas non plus à la qualité car il réserve généralement des vacances 4 ou 5 étoiles. Mais il opte plus souvent (80,8% des cas) pour une formule "all-inclusive" afin d'avoir un contrôle sur le budget total de ses vacances.

Dépensez moins
pour vos vacances
En savoir plus

Bien entendu, ce type de formule peut parfois coûter plus cher. Mais pour George Loewenstein, professeur d'économie et de psychologie à l'Université américaine de Carnegie Mellon, ce supplément vaut la peine si vous souhaitez passer de "vraies vacances".

  • si vous n'avez pas choisi la formule all-inclusive, le moindre service ou petit plaisir peut vite devenir source de désagrément. En effet, lors de ses recherches, George Loewenstein a scanné le cerveau de différentes personnes au moment où elles prenaient des décisions en matière de dépenses. Il a remarqué qu'au moment où ces personnes déboursaient leur argent, les centres de douleurs du cerveau – ceux associés à la douleur et à la nausée – s'activaient. Pour Loewenstein, la conclusion est donc simple: si les gens peuvent éviter d'ouvrir constamment leur portemonnaie, ils éviteront une certaine forme de douleur.

  • selon Loewenstein, nous avons tendance à nous focaliser sur nos dépenses futures. Autrement dit, nous leurs attachons plus d'importance que les dépenses déjà réalisées. Ainsi, si nous prépayons nos vacances, nous nous sentirons plus à l'aise. Nous éviterons donc le phénomène de "prospective accounting", littéralement traduit par "comptabilité éventuelle". Par conséquent, nous ne passerons pas nos vacances entières à nous dire, "oh non, quand je serai de retour, je devrai encore payer ces choses-là". Votre esprit sera d'autant plus libre pour se reposer. Ce type de formule convient donc parfaitement aux personnes ayant un budget bien délimité pour leurs vacances.

si vous n'avez pas choisi la formule all-inclusive, le moindre service ou petit plaisir peut vite devenir source de désagrément. En effet, lors de ses recherches, George Loewenstein a scanné le cerveau de différentes personnes au moment où elles prenaient des décisions en matière de dépenses. Il a remarqué qu'au moment où ces personnes déboursaient leur argent, les centres de douleurs du cerveau – ceux associés à la douleur et à la nausée – s'activaient. Pour Loewenstein, la conclusion est donc simple: si les gens peuvent éviter d'ouvrir constamment leur portemonnaie, ils éviteront une certaine forme de douleur.

selon Loewenstein, nous avons tendance à nous focaliser sur nos dépenses futures. Autrement dit, nous leurs attachons plus d'importance que les dépenses déjà réalisées. Ainsi, si nous prépayons nos vacances, nous nous sentirons plus à l'aise. Nous éviterons donc le phénomène de "prospective accounting", littéralement traduit par "comptabilité éventuelle". Par conséquent, nous ne passerons pas nos vacances entières à nous dire, "oh non, quand je serai de retour, je devrai encore payer ces choses-là". Votre esprit sera d'autant plus libre pour se reposer. Ce type de formule convient donc parfaitement aux personnes ayant un budget bien délimité pour leurs vacances.

Attention aux conditions

Les hôtels comptent
des suppléments
En savoir plus

La formule all-inclusive peut donc être une réelle source de plaisirs, à condition bien sûr de bénéficier d'une formule all-inclusive totale. Comme le souligne le CRIOC, "une formule all-inclusive n'est pas l'autre. Dans un cas, tout est inclus, y compris les activités de détente, le transport de l'hôtel au village, les boissons, etc. Dans d'autres cas, il existe de nombreuses exceptions: le vin est exclu, les activités nautiques sont payantes, les boissons alcoolisées produites hors du pays sont également payantes, etc". Alors, avant de conclure un accord définitif avec votre tour-opérateur ou votre agence de voyages, prenez le temps d'inspecter toutes les conditions afin de voir si la proposition "all-inclusive" correspond parfaitement à vos attentes.

Vacances ratées?

D'après le CRIOC, "les plaintes de voyageurs déçus par leurs vacances all-inclusive sont parfois saisissantes! Etablissements en travaux ou vétustes, nourriture indigeste, niveau d'hygiène insuffisant ou erreurs de réservations, les témoignages sont variés". Au cas où cela devrait vous arriver, vous pouvez toujours vous adresser à la Commission de litiges voyages. Pour en savoir plus, lisez : "Vacances ratés? Faites-vous dédommager".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés