Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Faut-il souscrire une assurance "cybercriminalité"?

Avec Cyber Care, Proximus propose une assurance destinée à protéger la vie numérique de ses clients. Qu'est-ce qui est exclu et couvert? Quid ailleurs?
Ce type d'assurance couvre généralement les sinistres liés à des cas d'hameçonnage. ©Shutterstock

En début d'année, un nouveau produit est apparu discrètement dans la gamme des services proposés par Proximus: Cyber Care. Il s'agit d'une assurance - développée en partenariat avec Axa Partners - destinée "à protéger votre vie numérique et votre famille contre tous les dangers du net", selon l'opérateur.

Moyennant une mensualité de 4,99 euros, cette assurance offre une protection contre le vol d'identité, la fraude aux moyens de paiement, les risques liés au shopping en ligne, la récupération de données et enfin le harcèlement en ligne et la diffamation.

4,99€
Cyber Care
Le prix mensuel de l'assurance de Proximus destinée à protéger ses clients contre tous les dangers du net.

Sur le papier, la proposition semble alléchante! Surtout que la cybercriminalité a littéralement explosé en 2020. Par exemple, il y a eu 7 fois plus de fraudes bancaires que durant les années précédentes.

Mais comme pour tout service, il est important de prendre le temps de consulter la fiche d'infos ou les conditions générales avant d'y souscrire. Le diable est dans les détails. Et il se pourrait bien que cette assurance ne vous serve pas à grand-chose.

Obligations

Avant de passer en revue quelques cas d'exclusion, sachez qu'il n'est pas possible de souscrire cette assurance si vous n'êtes pas équipé d'un logiciel antivirus payant.

Il n'est pas possible de souscrire cette assurance si vous n'êtes pas équipé d'un logiciel antivirus payant.

De plus, si vous vous engagez vis-à-vis de Cyber Care, vous ne pourrez pas résilier votre contrat de manière anticipée sans frais au cours des six premiers mois, alors que la concurrence (voir par ailleurs) propose des formules sans engagement.

Vous aurez aussi quelques obligations à respecter. Notamment celle de "ne pas ouvrir les courriels suspects et de les supprimer immédiatement". Ce devoir est étonnant, car il n'est pas toujours possible de les identifier comme tels avant même de les avoir ouverts. Surtout pour les utilisateurs les moins expérimentés du web, qui font partie du public-cible d'une telle offre et qui cherchent justement un service susceptible de les protéger contre de tels courriels!

Exclusions

Bien que Cyber Care prévoie une couverture pour la récupération de vos données, celle-ci ne couvre pas les dommages résultant d'une négligence. Autrement dit, si vous avez fait tomber votre smartphone et que celui-ci ne daigne plus s'allumer, cette assurance n'interviendra pas pour les éventuels frais que vous engagerez pour récupérer vos photos.

De plus, la récupération des données en cas de données effacées, bloquées ou endommagées à la suite d'une attaque de type 'ransomware' ou d'autres virus n'est pas non plus couverte. Cyber Care ne paiera donc pas la rançon pour débloquer vos données. Autant le savoir si c'est le type de protection que vous espériez.

Les sinistres faisant suite à une faille de sécurité de Proximus ne seront pas pris en charge!

Plus étonnant: sachez qu'en ce qui concerne la couverture de l’usurpation d'identité, les éventuels sinistres "faisant suite à une faille de sécurité de Proximus ou tout autre événement ayant entraîné une fuite des données personnelles de ses clients" ne seront ... pas pris en charge!

Enfin, l'acquisition de biens auprès d'un particulier, les biens d'occasion ou encore ceux non livrés en raison d'une épidémie ou d'un confinement sont exclus de la couverture shopping en ligne.

Un droit de réponse de Proximus est disponible au bas de cet article.

Concurrence

Actuellement, l'offre d'assurances "cybercriminalité" dédiées aux particuliers sur le marché belge reste très limitée (ce qui est moins le cas pour les indépendants ou les PME). D'ailleurs, les autres opérateurs télécoms ne proposent pas (encore) un tel produit.

Mais si vous souhaitez en souscrire une, il y a notamment l'offre Cyber Safe de Baloise qui couvre ses clients dans des cas de cyberharcèlement ou d'escroqueries en ligne (dont le hacking ou l'hameçonnage avec une intervention allant jusqu'à 7.500 euros par an et par sinistre) et qui prévoit un service d'alerte en cas de vol de données, ainsi qu'un service d'assistance.

En outre, cette couverture - qui inclut une protection juridique - est sans engagement et revient à 9 euros par mois pour une protection individuelle ou à 13 euros par mois pour une protection familiale.

Les clients des banques du groupe KBC peuvent aussi profiter du Cybersecurity Service qui prévoit un logiciel antivirus (à choisir entre Norton, McAfee et Kapersky) pour vos différents appareils, une protection contre l'hameçonnage et une assistance.

Ce service est sans engagement et revient à 3 euros par mois. Notez qu'il couvre tous les membres d'une famille résidant sous le même toit.

En conclusion, dans un cas comme dans l'autre, n'oubliez pas de prendre connaissance des conditions générales de ces produits d'assurance afin d'évaluer s'ils correspondent réellement à vos besoins.

Droit de réponse de la part de Proximus

Mlle Sury,

Permettez-moi de vous présenter quelques points d’attention.

Je voudrais vous faire savoir que ce service est basé sur des recherches et des tests approfondis effectués à la fois par notre partenaire Axa Partners et par nous-mêmes. Nous avons ainsi réalisé plusieurs enquêtes sur les besoins des personnes et sur ce qui est proposé sur le marché. Sur base de toutes nos recherches, nous avons estimé qu'un service accessible était nécessaire pour protéger les gens contre un large éventail de problèmes liés à Internet et les aider dans de telles situations.

Pour répondre à ce besoin, nous devons offrir un service au plus grand nombre possible de personnes à un prix raisonnable. Nous sommes donc convaincus qu'avec ce service, nous serons en mesure de fournir l'aide nécessaire pour assister le plus grand nombre de personnes possible avec les problèmes les plus courants sur Internet.

Notre tâche ne consiste pas seulement à aider les utilisateurs par le biais d'un produit, mais nous devons être axée sur la prévention. Les recherches montrent clairement que les cyber-problèmes sont en augmentation et nous pensons que, grâce à la communication préventive et à la sensibilisation, nous pouvons obtenir des résultats importants contre de nombreuses pratiques. C'est pourquoi nous sommes fortement engagés dans des campagnes d'information sur un Internet plus sûr, et notre partenaire Axa Partners suit chaque année l'évolution de la cyber-hygiène en Belgique.

Nous vous remercions de l'analyse critique réalisée sur notre offre, il y a cependant quelques points ci-dessous qui sont important de clarifier.

Tout d'abord, vous nous avez posé des questions sur la description figurant dans nos conditions générales, selon laquelle nous demandons aux personnes de ne pas ouvrir les courriers électroniques suspects et de les supprimer immédiatement. Ce conseil est en effet inclus dans nos conditions générales afin de sensibiliser les gens et il est également mentionné dans d'autres canaux de communication. Quiconque doute qu'un courriel soit malveillant peut contacter notre service d'assistance téléphonique. Si le problème survient, notre service est là pour aider.

C’est de la prévention, mais cela ne veut pas dire que si on ouvre on est plus couvert.

Vous demandez pourquoi les actions de rançon ne sont pas couvertes par notre offre.

Nous voulons offrir un service au plus grand nombre de personnes possible afin d'être efficaces dans notre approche contre certains cyber-problèmes. C'est pourquoi nous nous efforçons de couvrir les actions de perte de données qui se produisent le plus souvent. Il s'agit, par exemple, des actions causées par une erreur humaine ou des problèmes mécaniques. Sur le site

https://www.ontrack.com/fr-fr/blog/causes-principales-perte-donnees-virtuelles , par exemple, vous pouvez trouver un aperçu des problèmes les plus courants. Vous remarquerez que les cas de rançon sont atypiques. Vous comprendrez qu'afin d'offrir un service accessible à un large public, nous avons fait le choix de ne pas inclure les logiciels de rançon dans notre offre. En outre, les pirates informatiques sont plus susceptibles d'attaquer des entreprises ou même des personnalités publiques, ce qui n'est pas le public visé par ce service, qui s'adresse aux particuliers.

Concernant un point important que vous avez soulevé, si un client est lésé à la suite d'une fuite de données/sécurité chez Proximus ou d'autres sociétés, il sera protégé par son assurance responsabilité civile d'entreprise (comme c'est la pratique courante sur le marché). La cybersécurité est axée sur la fraude à l'identité de consommateur à consommateur. Nous vous remercions de nous avoir fait part de vos commentaires. Nous adapterons le texte pour qu'il soit plus clair pour nos clients.

Une autre précision que vous avez évoquée est la raison pour laquelle nous protégeons les achats effectués dans des boutiques en ligne professionnelles, mais pas les ventes d'occasion, les ventes privées et les sites d'enchères.

Sur la base de notre étude de marché, nous sommes fiers de proposer une couverture pour les achats en ligne auprès de boutiques en ligne professionnelles entièrement intégrée à notre service, ce qui n'est pas la norme du marché. Dans notre offre, il ne s'agit pas d'un produit optionnel ou séparé à acheter. Vous comprendrez que les autres achats en ligne que vous décrivez sont difficiles à assurer. Dans ces cas-là, il n'y a pas de facture, nous ne connaissons pas la valeur des marchandises et nous constatons également que cela ne serait pas conforme à l'accessibilité de ce service pour un large public.

Un dernier point concerne le délai de résiliation de ce service.

Si vous regardez ce qui est standard dans les assurances et les assurances que vous pouvez avoir vous-même, comme l'hospitalisation, l'assurance habitation, l'assistance automobile et autres, vous remarquerez que la durée standard pour les assurances est d'un an.

Nous offrons une exception à cette règle en réduisant cette période à 6 mois.

Le délai de préavis de 1 mois du produit CBC n'est pas courant dans les assurances. Nous tenons à préciser qu'il s'agit d'un autre type de service. Notre service contient beaucoup plus de services d'assistance. Ces services sont davantage axés sur une aide efficace et sur l'assistance aux personnes en difficulté. Cela nécessite également une organisation plus importante de notre service, où davantage de services sont impliqués.

J’espère avoir pu vous donner un éclairage sur notre produit.

Je vous souhaite un excellent week-end.

Haroun

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés