mon argent

Gare à la hausse des tentatives d'hameçonnage via LinkedIn

©Shutterstock

La Federal Computer Crime Unit invite les utilisateurs à augmenter leur degré de vigilance sur ce réseau social professionnel. Quelques conseils.

"Bonjour Paul j’espère que tu vas bien? j’ai partagé un document avec vous via onedrive, veuillez consulter le document partagé www.business-model.bistchari.com Merci et Meilleures salutations, Jean". Voici, textuellement, un message reçu ce jour (seuls les prénoms ont été changé) par un utilisateur belge via sa messagerie privée LinkedIn.

Hameçonnage

Si vous aussi, vous recevez ce type de message, surtout ne cliquez pas dessus. C’est une tentative d’hameçonnage (le célèbre "phishing" en anglais dans le texte). Pour rappel, cette technique – qui consiste à vous faire croire qu’un tiers de confiance s’adresse à vous – permet aux escrocs d’obtenir toute une série de renseignements personnels sur vous (souvent dans le but d’usurper votre identité) ou de vous dérober de l’argent.

D’ailleurs, d’après le commissaire Olivier Bogaert, de la Federal Computer Crime Unit, "ces derniers mois, on a pu constater une augmentation très importante des cas de phishing notamment via LinkedIn".

Modus operandi

"Le titulaire d’un compte qui travaille dans un secteur déterminé reçoit un message d’un autre membre dont le profil est très proche et qui lui propose de prendre connaissance d’un rapport qui pourra l’intéresser mais dont l’ouverture provoquera l’infection de l’ordinateur sur lequel il s’affiche", prévient-il.

Il y a de fortes chances que ce type de message soit ouvert car la vigilance sur LinkedIn est encore bien trop faible selon la police fédérale. "Il a été prouvé que les attaques lancées, via ce réseau social professionnel, avaient un taux de clic deux fois plus élevé", prévient le commissaire.

Conseils

1. Depuis la page "Préférence et Confidentialité" de votre profil LinkedIn, décochez toutes les cases.
2. N’acceptez pas n’importe quelle proposition d’invitation à accepter un contact.
2. Restez méfiant lorsque vous recevez un message vous invitant à cliquer sur un lien.

[Suivez Caroline Sury sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n