Itsme franchit le cap du million d'utilisateurs

L’app belge d’identification a le vent en poupe et permet à de plus en plus de Belges de se familiariser avec l’administration digitale. Elle compte même réduire la fracture numérique.

Il n’aura fallu que deux ans à peine à l’app itsme (iOS & Android) pour franchir le cap du million d’utilisateurs. En effet, pas moins de 1,07 million de Belges ont déjà créé un compte, soit 14% de la population active.

La progression mensuelle est de l’ordre de 55.000 personnes, mais la croissance s’est récemment intensifiée (avec un nouveau record de 100.000 inscrits en mai) à l’approche de l’échéance fiscale, selon le consortium Belgian Mobile ID, qui rassemble Belfius, BNP Paribas Fortis, CBC/KBC, ING, Orange Belgique, Proximus etTelenet.

Pour rappel, cette app permet de s’identifier en ligne de manière sécurisée (via un code unique à 5 chiffres ou les empreintes digitales) et conviviale vu qu’elle permet de se passer totalement d’un lecteur de carte ou de mots de passe.

La sécurité en ligne est en tête des priorités pour les Belges, selon un sondage de GfK. Elle prime même sur la convivialité pour 46% d’entre eux.

Nouveaux partenariats

Depuis le début de cette année, 15 millions d’actions ont été effectuées via l’app (dont 3,7 rien qu’au mois de mai). En moyenne, un tiers concernent des administrations publiques (comme Tax-on-web, MyPension, MyMinfin, etc.) et deux tiers la trentaine d’autres partenaires actuels dont la liste ne fait que croître (banques, télécoms, gestionnaires de documents, services RH, mutualités, hôpitaux, agences immobilières).

©itsme

De fait, trois nouveaux partenaires les rejoignent en moyenne chaque mois. Récemment, c’était le cas des notaires belges qui ont décidé d’installer itsme sur toutes leurs nouvelles plates-formes numériques. Mais aussi des assurances avec entres autres AG Insurance, Axa Insurance, Baloise, Les AP ou Portima.

itsme, le mode d'emploi

Grâce à itsme, les entreprises facilitent les opérations en ligne de leurs clients. "Ils peuvent, par exemple, devenir client sans sortir de chez eux, se connecter sans mot de passe, valider des commandes avec leur empreinte digitale et signer des documents", selon Kris De Ryck, le CEO de Belgian Mobile ID. "Et tout cela en bénéficiant du plus haut degré de fiabilité, dans le respect absolu de la confidentialité de leurs informations à caractère personnel."

Développements futurs

L‘objectif d’1,3 million d’utilisateurs d’ici la fin 2019 sera atteint, assure-t-il. Par ailleurs, des discussions se poursuivent pour un développement à l’international, à commencer par le Luxembourg.

De plus, les initiateurs d’itsme voient un fort potentiel dans le développement de l’internet des objets, pour lequel l’identification de l’utilisateur est particulièrement cruciale.

Ils assurent également qu’on pourrait imaginer un jour recourir à leur technologie pour voter à distance, avec son smartphone.

Enfin, itsme participe au lancement d’un nouveau projet, en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin et l’ASBL WeTechCare, visant à réduire la fracture numérique. "En Belgique, 10% de la population n’ont jamais utilisé internet et 39% n’ont que de faibles connaissances numériques", d’après Françoise Pissart, la directrice de la fondation.

Grâce à l’app, les gens accèdent plus facilement aux services du gouvernement et aux services privés. Le site MyPension, par exemple, est visité via itsme beaucoup plus souvent. Les pouvoirs publics peuvent donc s’adresser à des citoyens qui, auparavant, étaient des laissés pour compte dans l’univers numérique.
Kris De Ryck
CEP d'itsme

Via des vidéos, l’objectif est d’inciter les personnes qui pourraient se sentir perdues face aux contraintes techniques ou inquiètes quant à leur identification à recourir davantage aux outils numériques dans leur vie quotidienne.

[Suivez Caroline Sury sur Twitter en cliquant ici]

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect