Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Kots: les bons plans du logement étudiant

Les études supérieures ne sont pas uniquement rythmées par des soirées bien arrosées ou des grasses matinées. Elles impliquent aussi une série de démarches pratiques, dont une et non des moindres: la quête d’un logement. Avoir son propre kot est le rêve de nombreux étudiants. Petit tour des propriétaires.

(mon argent) - Désignant à l’origine un petit local où l’on remise les objets inutilisés, le " kot " flamand s’est étendu au langage courant pour désigner un petit logement d’étudiant. Mais ce terme recouvre une réalité très disparate. Entre kots individuels, communautaires ou à projets, maison étudiante, appartements, studios, tous les étudiants ne sont pas logés à la même enseigne. Les loyers moyens se situent entre 200 et 350 euros pour un kot, entre 275 et 450 euros pour un studio et entre 350 et 550 euros pour un appartement. Des fourchettes indicatives. Les prix varient évidemment selon les commodités, les charges et, bien évidemment, la localisation.

En proportion, le parc immobilier dédié aux étudiants de Louvain-la-Neuve reste plus limité que ceux de Namur, Liège, Mons ou Bruxelles. Dès lors, mieux vaut s’y prendre bien à l’avance pour ne pas devoir loger " à la belle étoile ". Voici quelques réflexes préventifs et plans de dernier recours.

Services de logement

Le premier réflexe à avoir est évidemment d’introduire une demande auprès des services de logement de l’institution dans laquelle vous aurez choisi de faire vos études. Cependant, vous n’êtes jamais assuré d’obtenir satisfaction. Ces services sont en effet tenus d’appliquer des critères d’attribution très stricts (première inscription, éloignement entre domicile et campus, réduction des services sociaux, etc.), sans omettre le principe du " premier arrivé, premier servi ".

Si vous figurez parmi les retardataires, prenez tout de même contact avec ces services et ne perdez pas espoir : vous figurerez ainsi sur les listes d’attente et pourrez profiter d’un éventuel désistement. L’expérience de nombreux étudiants a montré que même une fois l’année académique ouverte, il est encore possible de ne pas finir " sans kot fixe ".

Entre particuliers

Pour gérer au mieux l’affluence des dizaines de milliers d’étudiants annuels, les universités, à l’instar de l’UCL , de l’ULg et des FUNDP, dressent un état des lieux de l’offre des particuliers. Au travers de "fichier proprios", les (futurs) étudiants peuvent suivre l’évolution du marché immobilier.
Mais s’adresser à un particulier nécessite davantage d’attention. Ne serait-ce qu’au niveau de l’engagement. Si vous changez d’avis, comme cela arrive parfois durant les études supérieures, vous serez tenu de trouver un autre locataire ou, pire, d’honorer les factures jusqu’à ce qu’un remplaçant vous soit trouvé. Vous aurez aussi intérêt à lire consciencieusement le contrat de bail (quelle durée, quelle garantie et selon quelles conditions?) et à veillez à la conformité des installations (salubrité,  sécurité).

Intermédiaires

En tant qu’étudiant, n’hésitez pas à passer par des agences (ou par leurs sites internet), qui vous garantissent une meilleure protection en termes de contact et de contrat. Seul bémol dans ce cas, les agences perçoivent un pourcentage sur les transactions.

Un exemple gratuit vaut particulièrement la peine d’être cité, celui de Kotalouer.be. Ses sites satellites ont été spécifiquement conçus pour les étudiants, leur offrant de façon simple et pratique toutes les infos nécessaires. Aux propriétaires, ils assurent visibilité et accessibilité. Seul point faible, ils ne couvrent jusqu’à présent que les villes de Liège, Namur et Bruxelles. A bon webmaster, salut!

1 toit, 2 âges… 3 bonnes raisons

Dernière alternative plus chaleureuse que bassement financière : la cohabitation intergénérationnelle. Pour rompre avec la solitude, certains seniors offrent un logement gratuit aux étudiants en échange de menus services (faire les courses, sortir le chien, passer l’aspirateur). D’autres proposent un loyer particulièrement démocratique en l’échange d’une présence rassurante. Enfin, nos aïeuls les moins nantis demandent un loyer pour compléter leurs faibles revenus en mettant à disposition, pour le même prix qu’un kot, une maison bien plus spacieuse.

Les bonnes adresses

Infor-Logement de l'Université Catholique de Louvain [http://www.uclouvain.be/logement.html]
À Louvain -la -Neuve
Rue de la Gare 6
1348 Louvain-la-Neuve
Tél. 010 47 93 30
Fax 010 47 20 39

À Bruxelles
Promenade de l’Alma 31
1200 Bruxelles
Tél. 02 764 41 20
Fax 02 764 41 29

Office du logement de l'Université Libre de Bruxelles
tel 02 650 21 73, fax 02 650 21 55, offlogem@admin.ulb.ac.be
Campus du Solbosch, maison de logement Héger, bâtiment F1, avenue Paul Héger 22, 1000 Bruxelles
Courrier: ULB CP166, avenue F.D. Roosevelt 50, 1050 Bruxelles

Service des Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix
Centre Social Universitaire
rue Bruno, 7
5000          Namur
Tél. : 081/725082
Fax : 081/725090
cathy.jentgen@fundp.ac.be

Service du logement de l'Université de Liège
2, chemin du Trèfle - B 13
B-4000 Liège
Tél. : +32 (0) 4 366.53.16
Fax : +32 (0) 4 366.47.60
Mail : g.habrand@ulg.ac.be

Kots.be
Site d'annonces immobilières spécialisé dans la location de logements d'étudiants.

Quefaire
L'agenda des loisirs en Belgique propose plus de 40.000 petites annonces.

1 Toit 2 Ages
Site de l’ASBL homonyme gérant les échanges sur Bruxelles, Namur et LLN

Courant d'Ages
Portail internet d'information et d'échange sur les pratiques intergénérationnelles en Communauté française

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés