Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

L'électricité sera moins chère pour 70% des Bruxellois

Le gouvernement bruxellois a confirmé hier son projet de tarification progressive de l’électricité. Il assure que, désormais, 70% des Bruxellois paieront leur électricité moins cher.
©BELGA

La tarification progressive de l’électricité était attendue à Bruxelles. Elle figurait dans la déclaration gouvernementale de 2009. Hier, le gouvernement bruxellois a adopté en troisième lecture un projet d’ordonnance qui va permettre de la mettre en place.

Actuellement, les tarifs de l’électricité sont dégressifs. Plus on consomme, moins on paie cher son électricité. Pour un ménage qui consomme 1.000 kWh, le coût moyen s’élève à 32 centimes d’euros par kWh. Ce coût est de 24,08 centimes pour une consommation de 3.500 kWh. "Ce principe est injuste socialement puisque, de manière générale, les ménages à revenus plus élevés consomment davantage que les ménages à bas revenus. De plus, ce principe n’incite pas à économiser l’énergie", estime Evelyne Huytebroeck, ministre bruxelloise de l’Énergie (Ecolo).

La Région a décidé d’instaurer un système par paliers, comme c’est le cas pour l’eau. Des tarifs seront déterminés par tranche de consommation. Ils tiendront compte de la composition des ménages. Le statut de client protégé sera aussi pris en compte ainsi que la situation particulière des utilisateurs qui produisent eux-mêmes de l’électricité via les panneaux photovoltaïques notamment. Les personnes qui se chauffent au chauffage électrique ou par pompe à chaleur feront aussi l’objet d’une attention particulière. D’après le gouvernement, grâce au nouveau système, entre 60 et 70% des Bruxellois payeront moins cher. Les autres paieront plus cher.

Ce système de vases communicants fonctionne à enveloppe fermée. Il ne coûtera donc rien à la Région, jure le gouvernement. Mais impossible de dire avec précision combien cela rapportera/coûtera aux utilisateurs. Le nombre de paliers n’a pas encore été fixé. Le régulateur Brugel sera chargé de concrétiser ce système. Mais il faut d’abord attendre que le transfert des compétences se réalise. Car actuellement, c’est le Fédéral qui établit les tarifs de distribution.

Appliqué en 2018

Le nouveau système devrait être d’application "au plus tard" en janvier 2018. Il doit encore passer la barre du Parlement. Celui-ci devra se prononcer lors de sa dernière session de législature, le 25 avril. Le gouvernement joue la montre pour que le texte soit adopté.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés