mon argent

La carte prépayée, alternative à la carte de crédit

©BELGAIMAGE

La carte de paiement prépayée est une alternative intéressante pour ceux qui n’ont pas de carte de crédit. Les jeunes, notamment, lorsqu’ils séjournent à l’étranger ou font des achats sur internet. La carte prépayée est toutefois soumise à certaines restrictions (montants, âge) et peut engendrer des frais.

Une carte de paiement prépayée fonctionne un peu comme l’ancien portefeuille électronique Proton ou comme les chèques-repas électroniques. Un montant est versé (chargé, en fait) sur la carte et vous ne pouvez pas dépenser davantage. C’est la grande différence avec une carte de crédit qui vous permet de dépenser de l’argent et de rembourser plus tard le montant utilisé.

Avec une carte prépayée, le fait que vous ne puissiez pas aller dans le rouge est pratique si vous souhaitez garder vos dépenses ou celles de vos enfants sous contrôle.

Si la carte est fournie par des sociétés de cartes de crédit, comme Visa ou MasterCard, vous disposez d’un moyen de paiement largement accepté à l’échelle internationale, ce qui n’est pas forcément le cas avec une carte bancaire ordinaire.

"Les cartes prépayées peuvent être chères et sont soumises à certaines restrictions."
Test-Achats

De plus, pour obtenir une carte prépayée, pas besoin d’avoir des revenus fixes, alors que c’est une exigence pour disposer d’une carte de crédit. C’est la raison pour laquelle les parents achètent souvent une carte prépayée pour leur enfant lorsqu’il part étudier à l’étranger ou pour lui permettre de faire des achats en ligne seul, mais de façon contrôlée.

Les grandes banques, BNP Paribas Fortis, Belfius et KBC, proposent toutes une carte prépayée dans leur gamme de produits. Bpost et le groupe Carrefour proposent également ce type de carte. Chez bpost, il faut être majeur pour demander une carte prépayée. Chez KBC, elle est disponible à partir de 10 ans (avec accord écrit des parents). De son côté, BNP Paribas Fortis propose la carte prépayée à partir de 15 ans, et Belfius à partir de 16 ans.

Si vous envisagez l’achat d’une carte prépayée, prenez quand même la peine de lire attentivement les petits caractères. L’organisation de défense des consommateurs, Test-Achats, attire en effet l’attention sur le fait que ces cartes peuvent être chères et sont soumises à diverses restrictions.

©Filip Ysenbaert

Tarif

Chez Belfius, le prix de la carte prépayée est fonction du type de carte et de compte du client. Par exemple, selon le "pack" qu’il a choisi (les tarifs de ceux-ci varient de 1 à 6,5 euros par mois). Il est toutefois possible de demander une carte prépayée séparément, sans devoir prendre un pack. Chez KBC la contribution mensuelle pour une carte prépayée est de 1 euro. Chez BNP Paribas Fortis, le prix dépend du type de compte ou de pack que vous avez. Mais le titulaire d’un compte classique (sans pack) peut également obtenir une carte prépayée. Bpost assure que sa carte prépayée est gratuite mais compte environ 15 euros de frais de gestion par an…

Chargement (à distance)

Contrairement à une carte bancaire classique ou à une carte de crédit, une carte prépayée n’est pas forcément couplée à un compte à vue.

Il est possible de charger de l’argent sur la carte à partir du site web de la banque ou via son app. Chez Bpost, vous devez faire un virement ou passer au guichet mais dans ce cas, il vous en coûte 3,5 euros. Par contre, le montant sera directement disponible sur votre carte. Par virement, vous ne paierez certes aucun frais, mais il faudra attendre un peu avant que l’argent soit chargé sur la carte.

Montants (maximum)

Le montant que vous pouvez charger sur une carte prépayée varie d’une institution financière à l’autre. Certaines imposent un solde maximum. Chez KBC, vous pouvez mettre jusqu’à 5.000 euros sur une carte prépayée, à concurrence d’un maximum de 1.250 euros par chargement. Chez Bpost, vous pouvez charger au maximum 2.500 euros à la fois, mais il n’est pas possible de payer plus de 8.000 euros par an avec la carte prépayée.

Chez BNP Paribas Fortis, le montant maximum est fonction de l’âge du détenteur de la carte. Les clients entre 15 et 18 ans ne peuvent pas charger plus de 1.250 euros à la fois sur la carte. À partir de 18 ans, le maximum passe à 5.000 euros. Chez Belfius, le montant de chargement maximum est fixé à 5.000 euros par semaine. Il est possible de choisir de charger un montant déterminé ou de charger automatiquement la carte lorsque le solde tombe sous 100 euros, par exemple.

Restrictions d’utilisation

Si la carte prépayée est présentée comme moyen de paiement accepté mondialement, il y a cependant quelques points d’attention. Vous ne pourrez régler un achat avec votre carte prépayée que si le solde disponible peut être contrôlé en ligne et en temps réel. "Les péages, les parkings, les automates à boissons et friandises et les tax free shops n’accepteront donc pas votre carte. Il ne sera pas non plus possible de louer une voiture avec une carte prépayée", précise KBC.

Frais liés aux retraits

Si vous retirez de l’argent avec une carte prépayée, des frais vous seront comptés. "Si vous ne savez vraiment pas faire autrement, ne prélevez donc pas des montants trop faibles à la fois, sinon les frais risquent de grimper très rapidement", prévient Jens Van Herp, porte-parole de Test-Achats. Soyez aussi conscient que si vous payez dans une devise étrangère, il faudra tenir compte des provisions de change, comme c’est le cas avec les cartes de débit et de crédit.

Sécurité

La carte prépayée est munie d’un code secret. En cas de perte ou de vol, le risque est limité au montant placé sur la carte puisque celle-ci n’est pas liée à un compte en banque.

En vogue chez les jeunes

Il n’existe pas de chiffres précis relatifs à l’usage des cartes prépayées. "Ces dernières années, nous avons constaté une croissance progressive de l’usage des cartes prépayées, en partie grâce au fait qu’elles sont largement acceptées", indique Henri Dewaerheijd, country manager chez MasterCard Belux. Chez MasterCard, les cartes prépayées représentent environ 20% du portefeuille. Visa ne communique aucune information à ce sujet.

Chez BNP Paribas Fortis, le portefeuille de cartes prépayées augmente de 10% et la moitié des cartes sont utilisées par des jeunes. Belfius ne communique aucun chiffre. Chez KBC, 15% du portefeuille de cartes de crédit pour particuliers est constitué de cartes prépayées. Bpost observe plutôt une tendance à la baisse. "Mais c’est assez logique dès lors que les acteurs sont plus nombreux sur le marché", indique le porte-parole Steve De Loor.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect