Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

La crise est-elle bonne ou mauvaise pour la santé?

L'Organisation Mondiale de la Santé s'inquiète des répercussions de la crise sur la santé des gens. Et pourtant, cette période ne doit pas toujours être vue d'un mauvaise oeil. Explications.
Vivre heureux et
en bonne santé
En savoir plus

(mon argent) – Au mois d'octobre dernier, Margaret Chan, la directrice générale de l'OMS (l'Organisation Mondiale de la Santé) tirait la sonnette d'alarme. "Nous ne devrions pas sous-estimer les turbulences et les conséquences probables de la crise financière. Il ne faudra pas être surpris de constater qu'il y a davantage de personnes stressées, de suicides et de désordres mentaux", a-t-elle déclaré. Mais de nombreuses études menées au cours des précédentes périodes de crise nuancent ces propos alarmistes. La situation actuelle pourrait au contraire être bénéfique pour votre santé.

Plus de temps et moins d'argent

En effet, ces études ont révélé que si les gens ont plus de temps et moins d'argent, ils ont par exemple tendance à moins fumer, à faire davantage d'exercice et à préparer des repas eux-mêmes. Leur alimentation est donc plus saine et bien souvent, des pertes de poids sont même constatées. Une étude menée par Christopher Ruhm, un économiste de l'Université américaine de Caroline du Nord  a en outre démontré une baisse marquée du taux de mortalité en période de récession. Attention toutefois, il s'agit bien d'un taux global. Même si le nombre de suicide augmente, les autres causes de mortalité connaissent une baisse marquée.

La récession est-elle bonne pour la santé?

"Je lisais souvent des études qui mentionnaient les effets négatifs des récessions sur la santé. Je me suis intéressé aux sources de cette idée et je me suis rendu compte qu'elle provenait des notions théoriques plutôt que de données empiriques, de la conviction que le stress de perdre son emploi était néfaste pour la santé", a-t-il raconté à Cyberpress, un site canadien d'actualité. Les résultats de son étude ont depuis été confirmés par une étude des pays de l'OCDE. Mais aussi par des données remontant au milieu du 19ième siècle en Allemagne.

Oui, dans les pays industrialisés

Christopher Ruhum a tout de même tenu à préciser : "il est certain que dans des pays en voie de développement, où la crise économique signifie que des millions de personnes n'auront plus assez d'argent pour manger, ce lien ne tient pas. Il s'applique uniquement aux pays industrialisés. Et encore, il est moins fort là où le filet de protection sociale est plus solide, par exemple en Scandinavie. C'est paradoxal. Je crois que c'est dû au fait que les pays où l'Etat providence est plus faible sont aussi ceux où les booms économiques sont les plus forts, où les travailleurs peuvent en profiter pour faire beaucoup d'argent, au péril de leur santé".

Les croissances sont donc néfastes?

Non, bien sûr. Au contraire, les périodes de croissance ont permis à certaines populations d'améliorer globalement leur qualité de vie et leur santé. Tout va dépendre de vos habitudes et de la valeur de votre temps. D'après, Grant Miller, un professeur en médecine de l'Université de Stanford, cette valeur est plus élevée au moment où l'économie se porte mieux.

Autrement dit, les gens travaillent plus car ils sont sous stress permament. Par conséquent, ils ont tendance à accorder moins de temps à ce qui est bon pour eux comme faire de l'exercice ou cuisiner. Par contre, ils prennent le temps de se faire plaisir, en allant davantage au restaurant ou en mangeant sur le pouce. Ou encore, en passant de bonnes soirées entre amis en buvant quelques verres, histoire d'oublier le stress intense de la semaine et les nombreuses heures consacrées à travailler. Et même si c'est excellent pour le moral, ce n'est pas toujours très bon pour la santé. C'est bien connu, tout excès nuit.

Mon argent vous avait déjà révélé un aspect positif de la crise. Pour le découvrir, cliquez ici.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés