Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

La crise modifie-t-elle vos habitudes de consommation?

Notre manière d'acheter et de consommer a-t-elle changé? Sûrement. Mais dans quelle mesure?

(mon argent) – Le bureau d'étude GFK a récemment mené une enquête pour connaître l'influence de la crise sur nos comportements de consommation. Ont-ils changé? La réponse à cette question est évidente. Devant d'abord faire face à une crise du pouvoir d'achat durant le premier semestre de l'année 2008, les consommateurs ont été contraints d'adapter leur manière d'acheter. Puis le second semestre de l'année a été marqué par l'émergence de "la" crise. D'ailleurs au mois de juillet, les prix des denrées alimentaires et de l'énergie ont atteint un pic. "Et en moyenne, l'indice des prix à la consommation a progressé de plus de 6%", note Dirk Vanderveken, directeur de GFK Panel Services.

Avons-nous moins acheté?

Globalement, les consommateurs belges n'ont pas réduit leur niveau de consommation par rapport à l'année 2008. La consommation aurait même plutôt eu tendance à progresser de 6,8% pour l'alimentaire et le non alimentaire. Bien entendu, ces chiffres sont à nuancer. Une hausse moyenne des prix de 4,1% n'y est pas étrangère. Toutefois le volume des ventes a augmenté de 1,5% par rapport à l'année précédente. Cette augmentation serait essentiellement due au quatrième trimestre de l'année 2008.

Achetons-nous différemment?

Des centaines
d'euros en 30 jours

Lisez ici nos astuces

Pour Dirk Vanderveken, cela ne fait aucun doute: "il y a clairement des changements dans le modèle d'achat des ménages". Ils ont augmenté la fréquence de leurs visites dans les supermarchés (+3,6%) tout en achetant moins par "shopping trip" (-1,6%). "La fréquence d'achat s'est situé à 192 visites en 2008", rajoute Dirk Vanderveken. En outre "le taille du panier de course s'est réduit mais la part des achats axés sur les promotions a nettement augmenté". Enfin, si un ménage est composé de plusieurs enfants et si les revenus des parents sont peu élevés, ces ménages réagissent à la situation économique actuelle en consommant plus de produits premiers prix. Mais aussi en fréquentant davantage de distributeurs hard discount.

Astuces Mon Argent

Il existe de nombreuses manières de réduire le coût total de vos visites au supermarché. Mon Argent met tout à votre disposition dans son dernier article : "bons de réductions pour tous les commerces". Vous y trouverez également des liens vous renvoyant vers des précédents articles remplis d'astuces et de conseils pour moins dépenser. N'hésitez pas non plus à jeter un oeil aux articles liés situés en haut de la colonne à droite de cette même page.

Et dans les bars et restaurants?

Par rapport à l'année 2007, les gens ont réduit la fréquence de leurs visites dans les restaurants, les snacks et les fast food. Selon l'étude de GFK, cette baisse est en partie due à la récente baisse du pouvoir d'achat. Mais à nouveau, il faut apporter une certaine nuance à cette baisse : l'interdiction de fumer a également dû avoir une influence. Enfin, en plus d'avoir réduit leurs fréquences de visites au restaurant, les consommateurs ont tendance à réduire la quantité de boissons commandées durant un repas.

Astuces Mon Argent

Si vous n'avez pas envie de suivre cette tendance et continuer à vous offrir des dîners dans de bons restaurants, découvrez nos astuces: "économisez sur vos sorties restos".

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés