Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

La fête du shopping chinois est terminée

Le “Made in China” est symbole de t-shirts bon marché depuis des lustres. Mais ces temps sont définitivement derrière nous, suite à la hausse des prix alimentaires.
"Made in China" continue d'exister. Les bas prix non.

(m24/de morgen) – En Chine, l’inflation vaut actuellement 9%. L’alimentation y est surtout devenue très chère. L’inflation atteint également des records au Vietnam, en Inde et aux Philippines.

La main d’œuvre bon marché revendique depuis un salaire plus élevé, qui se répercute immanquablement sur les coûts de production des t-shirts et autres confections. "Ces dernières années, les prix vestimentaires dans les magasins en Belgique ont fortement diminué, surtout sous la pression des importations bon marché de la Chine. La fête du shopping est entrain de se terminer", selon Peter Vanden Houte, chef économiste d’ING Belgique.

 

Envolée des prix alimentaires?

Depuis quelques mois, la hausse des prix alimentaires fait partie de l’actualité quotidienne. Il ne faut pas chercher la raison bien loin : l’augmentation des prix du pétrole pousse de nombreux pays à chercher des alternatives.

Les biocarburants deviennent très populaires. Mais, ils sont constitués des produits agricoles tels que de l’huile de palme, des betteraves ou du soja. Bien entendu, si la demande augmente, les prix aussi.

 

Quel effet chez nous?

On ne sait pas encore si les prix des vêtements de provenance asiatique augmenteront dans nos magasins. D’après la chaîne de supermarchés Carrefour, l’impact resterait assez limité car le prix en magasin n’est pas uniquement déterminé par le coût de production.

En outre, les pays de la zone euro sont armés contre les dangers inflationnistes grâce à l’euro fort.  Par contre, les Américains subissent des hausses de prix beaucoup plus importantes à cause du dollar faible.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés