mon argent

La mutuelle et le fisc sponsorisent les stages des enfants

©BELGA

Les mutuelles interviennent dans les frais de stage, de camps de mouvements de jeunesse et de plaines de jeux des enfants. Et dans votre déclaration d’impôt 2020, vous aurez droit à une réduction pour garde d’enfants (-12 ans)!

Vos enfants sont probablement inscrits à l’un ou l’autre stage ou camp de vacances cet été. Un budget qui peut vite grimper. N’oubliez donc pas de demander les réductions auxquelles vous avez droit.

Via l'assurance complémentaire de la mutuelle

Dans le cadre de leur assurance complémentaire, les mutuelles accordent une réduction (de quelques dizaines d’euros par membre) pour l’affiliation à un club sportif et elles interviennent également dans le prix des stages, plaines de jeux et camps de mouvements de jeunesse.

Attention, cette intervention, il faut la demander. Pour l'obtenir, il faut en général remplir un formulaire (disponible en ligne), fournir une attestation de l’organisateur et/ou une preuve de paiement. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle.

Les mutuelles organisent aussi, elles-mêmes et via des partenaires, des stages de vacances à des prix concurrentiels ou avec des réductions plus ou moins importantes réservées à leurs affiliés. Renseignez-vous!

Quelques exemples
  • Solidaris (province de Luxembourg)
    Plaine de jeux ou camp de vacances: intervention de max. 35 euros/an. 
    Stage sportif: intervention de maximum 35 euros/an.
    Au niveau des séjours, Solidaris (Brabant wallon) propose une semaine à la mer (pour les 5-11 ans et les 12-16 ans) avec de nombreuses activités, animations, encadrement, etc. (199 euros, 169 euros pour le 2e enfant et 149 euros si famille nombreuse)

  • Mutualité chrétienne (MC) Saint-Michel (Bruxelles)
    Si votre enfant (-18 ans) a pris part durant les vacances scolaires à un camp ou à une plaine de vacances, vous bénéficiez d’un remboursement de 2 euros/jour pour un séjour de minimum 5 et maximum 10 jours consécutifs, soit un montant compris entre 10 et 20 euros.
    La MC accorde 25€ par semaine pour les plaines et séjours organisés par son partenaire Jeunesse & santé.

  • Partenamut (mutualités libres)
    Stages, camps, plaines et voyages scolaires: jusqu'à 100 euros/an/ enfant (jusque 18 ans).
    Partenamut a de nombreux partenaires "stages" (résidentiels et non résidentiels), comme Intaco (séjours linguistiques), Vacances Vivantes, Vacances+ ou Action sport, par exemple, auprès desquels ses affiliés bénéficient de réduction de quelques euros ou de 10 à 40% selon les cas.

  • Mutualité libérale (Hainaut)
    Plaines de jeux, camps de mouvements de jeunesse et stages: 30% du montant à charge de l’affilié (-19 ans) participant aux activités (en externat) et jusqu’à 50 euros par année civile.
    Les JML (Jeunes Mutualistes Libéraux) organisent diverses formules de vacances pour les enfants et les jeunes. Si votre enfant part en vacances avec votre mutualité ou une association partenaire, la ML vous rembourse une partie des frais pour maximum deux séjours par an (une période en été). 

Réduction d’impôt

Il n’y a pas que les frais de crèche ou de garderie qui peuvent être déduits. Jusqu’à ce que vos enfants aient atteint l’âge de 12 ans (18 ans s’ils sont atteints d’un handicap lourd), une partie des frais que vous avez exposés pour des stages en plaine de jeux et les camps d’été de mouvements de jeunesse peut en effet être récupérée via votre déclaration fiscale.

C’est l’âge de l’enfant au moment de l’accueil qui compte. Si votre enfant a eu 12 ans le 30 juin, le camp scout de cet été n’entrera pas en considération. Les frais annexes comme les repas ou la cotisation à un mouvement de jeunesse ne peuvent, par contre, pas être déduits.

La dépense consentie procure un avantage maximum de 11,20 euros par jour de garde. S’il y a lieu, vous devrez donc limiter la dépense dans votre déclaration d’impôt. Pour les jours où vous avez payé moins que le plafond, vous pouvez prendre l’intégralité du montant que vous avez payé.

La réduction d’impôt est au moins égale à 45% de la dépense consentie. Chaque jour qui vous a coûté 11,20 euros vous donne donc droit à un remboursement de 5,04 euros (+ centimes additionnels communaux). Les isolés qui ont un faible revenu professionnel bénéficient d’un soutien supplémentaire qui leur permet de récupérer 8,40 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect