Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Le BIB, un incontournable dans l'univers du vin

Jadis réservés aux vins d’entrée de gamme et aux soirées entre potes, les BIB ou cubis ont fait une percée remarquable et n’ont désormais plus à rougir de leur image. Ils ont aujourd’hui les faveurs de crus réputés et des belles tables. Découvrez-les.
©Thomas De Boever

Inventé en 1955 par le chimiste américain William Scholle, le "container pour liquide" visait initialement à permettre le transport des liquides en toute sécurité et dans un contenant de faible encombrement. Récupéré ensuite par les producteurs de vin (sous le nom de "cubitainer"), il a dans un premier temps été utilisé pour des blancs, rouges et rosés d’entrée de gamme.

Puis vint la deuxième génération. Dotés d’une poche plus souple se déposant en surface du vin et empêchant ainsi toute oxydation, ces cubis ont permis d’allonger la durée de conservation.

Aujourd’hui, le "bag in box", BIB pour les intimes, s’est considérablement répandu. Le choix s’est diversifié, puisqu’on trouve même des BIB de châteaux bordelais. Et dans certains pays, en Scandinavie notamment, on achète désormais davantage de vin en BIB que de bouteilles de vin…

Mais quelles sont les raisons d’un tel engouement?

Les avantages du BIB Il est convivial. Pas de problème de consigne. Pas de risque de goût de bouchon. Son prix (souvent) intéressant. Et ses inconvénients Un choix évidemment moins vaste que pour les vins en bouteille. A l’exception du "3 litres", difficile à ranger au réfrigérateur comme le nécessitent pourtant les blancs et les rosés. La sélection

Les avantages du BIB

  • Il est convivial.
  • Pas de problème de consigne.
  • Pas de risque de goût de bouchon.
  • Son prix (souvent) intéressant.

Et ses inconvénients

  • Un choix évidemment moins vaste que pour les vins en bouteille.
  • A l’exception du "3 litres", difficile à ranger au réfrigérateur comme le nécessitent pourtant les blancs et les rosés.

La sélection

Vin gris Pays d'Oc IGP (France)

C'est la couleur actuelle "tendance" pour les rosés: très claire, d'où son qualitatif de "gris". Venu du Languedoc, il est produit avec le cépage cinsault. Léger, frais, fruité discret, degré d'alcool modéré (13°): le vin parfait à l'apéritif, doté d'une bonne "buvabilité".

Delhaize, 17,90 euros (5 litres)

"Los Molinos"Valdepeñas (Espagne)

Au sud de la vaste plaine de la Mancha, cette appellation nous présente ce rouge produit avec les cépages tempranillo et grenache. Un vin typé à l'accent de sa région avec ses évocations de fruits noirs mûrs mais sans excès, une finale réglissée et une sensation légèrement boisée. À déguster (15-16°) en compagnie d'un gigot d'agneau piqué d'ail.

Carrefour, 11,65 euros (3 litres)

"Les Prieurs de Fonclaire", Buzet rouge 2011 (France, Sud Ouest)

Appellation située en Gascogne, près de la forêt des Landes. Elle nous donne des vins issus de cépages bordelais (merlot, cabernet-sauvignon, cabernet-franc). Joliment aromatique, il évoque des fruits rouges frais. Vin souple, à boire vers 16-17°, en compagnie de grillades.

Makro, 22,99 euros (5 litres)

"La Roubine" Côtes du Rhône rouge 2013 (France)

Provenant de coopératives de la vallée du Rhône méridionale, ce rouge résulte d'un assemblage des cépages typiques de la région (grenache, syrah, cinsault, mourvèdre). Généreux (14°), il offre ses notes de fruits rouges mûrs et d'épices douces. À la fois riche et rond. Parfait avec une côte de bœuf au BBQ (service: 15-16°)

Colruyt, 13,98 euros (3 litres)

Château Lhorens Bordeaux rouge (France)

"Bag in Box"? Non, "Bag in Wood"! Conditionnement original puisque le carton d'emballage protégeant la poche en plastique est remplacé par une mini-caissette en bois. Recyclable dans votre jardin comme nichoir pour les oiseaux. Le vin? Un classique Bordeaux rouge qui nous vient d'un vignoble situé dans la région de l'Entre-Deux-Mers, entre Garonne et Dordogne. Un Bordeaux rouge sur le fruit (pas d'élevage en barrique). Vers 16-17° avec un poulet rôti.

Cora, 14,99 euros (3 litres)

"Les Truffiers"Côtes du Rhône rouge 2013 (France)

Grand classique de ce distributeur, il nous a une fois de plus séduit dans ce millésime il est vrai plus qualitatif dans cette région qu'à Bordeaux (notamment). On retrouve grenache, syrah, carignan et mourvèdre dans un assemblage donnant ce vin souple, chaleureux (15°) aux notes de fruits mûrs. Avec des brochettes d'agneau (15-16°)

Delhaize, 16,45 euros (3 litres)

"La Pluma"Montepulciano d'Abruzzo 2012 (Italie)

Au look très classe, ce BIB nous vient de cette région italienne proche de la mer Adriatique qui produit des vins rouges avec le cépage montepulciano. Évocations de fruits noirs (prune, mûre). Un vin bien équilibré pour accompagner un gratin de pâtes.

Makro, 12,99 euros (3 litres)

Montagne Saint-Emilion (France)

C'est une des appellations périphériques, satellites, de la cité médiévale et de son célèbre Cru. On retrouve donc, en majorité, le cépage merlot qui lui confère rondeur, notes de fruits rouges et touche subtilement fumée. Il est à déguster (vers 16-17°) en compagnie d'un magret de canard grillé.

Cora, 23,58 euros (3 litres)

"Cordillera" Carmenère/merlot 2013 (Chili)

Un vieux cépage bordelais et le toujours universel merlot donnent naissance à ce rouge aux sensations gustatives rappelant fruits noirs et poivron vert. Vin souple et léger (12°5), qui se mariera avec des légumes farcis.

Colruyt, 15,99 euros (5 litres)

"Grand Sud" Chardonnay Vin de France

En provenance d'un vignoble languedocien, ce blanc est issu du célèbre (et universel) cépage chardonnay. On lui découvre des notes de fruits secs et d'agrumes. Frais et léger (12°5), il est parfait pour accompagner (vers 8-10°) tartare de saumon et poissons grillés.

Makro, 13,99 euros (3 litres)

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés