Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Le coaching scolaire, combien ça coûte?

Les études coûtent cher. Et que dire de certaines formes de soutien scolaire! Pourtant, l’école bis compte de plus en plus d’adeptes parmi les ados et "students". Que recherchent-ils? Combien ça coûte?
©Thierry du Bois

Le coût des études est pointé du doigt à chaque rentrée scolaire. Pourtant, des parents — toujours plus nombreux – sont prêts à payer l’équivalent d’un ou plusieurs minerval(s) universitaire(s) pour le soutien scolaire privé de leurs ados et étudiants du supérieur! Cours particuliers, mais surtout blocus assisté, stages intensifs (résidentiels), coaching, décryptage des consignes et questions, préparation aux QCM, méthode de travail… Ces dernières années, l’offre commerciale de soutien scolaire a explosé et se diversifie au gré des besoins. Car la demande est là, forte.

La Ligue des Familles ne dispose pas de chiffres récents précis, mais confirme l’ampleur du phénomène et déplore la remise en question de la philosophie du système scolaire qu’il occasionne. Course à la performance de ceux qui peuvent se le permettre, accentuation des inégalités… Dès le secondaire, beaucoup de familles dépensent des centaines d’euros en soutien scolaire révélait une étude réalisée en 2012 par la Ligue! D’autres préfèrent envisager ce business sur un angle sociétal positif. La mutualité Partenamut a ainsi conclu un partenariat avec Cogito qui accorde à ses membres une réduction de 10% sur certaines prestations. "La santé est un état complet: bien-être physique, mental et social. D’où notre volonté de trouver un partenaire qui aide enfants et ados à trouver une méthode de travail leur permettant de mieux gérer leurs apprentissages et donc de se sentir mieux/bien en milieu scolaire", explique Valérie De Keyser, responsable communication chez Partenamut.

Dès le secondaire, de nombreuses familles dépensent des centaines d’euros par an en soutien scolaire.

Qui sont ces jeunes adeptes de l’école bis? Qu’est-ce qui justifie de telles dépenses? Et pour quel résultat à la clé? Pour cette année, ou du moins pour cette session de juin, il est trop tard. Mais dans l’éventualité d’une seconde sess, ou pour entamer l’année suivante mieux armé, voici quelques pistes.

Un accompagnement global

Nous avons poussé la porte de l’antenne uccloise de Cogito, leader du marché. "Ce n’est pas gratuit, mais ce sera payant" affirme crânement le slogan affiché en façade. Isabelle Delcroix, directrice du département "Supérieur" contextualise d’emblée: "Certains ont besoin d’une aide ponctuelle en math, en français ou en sciences. Mais bien davantage que les cours particuliers – où les activités en noir captent toujours l’essentiel de la demande –, c’est un cadre structurant (rythme, horaires, discipline, surveillance), une méthodologie et un coaching que recherchent la majorité de nos clients". Une prise en charge lourde et multifacettes qui suppose évidemment un travail sur soi-même de la part de l’étudiant, pour le mener à l’autonomie. Car "le but n’est pas d’en faire des assistés mais de leur apprendre à se connaître et à se gérer". Pour y parvenir, beaucoup ont besoin d’un accompagnement global et d’un suivi pour se sentir boostés.

Petite immersion dans ces services qui peuvent aller de la simple remédiation à la véritable "action commando".

3 formules les plus demandées chez Cogito

Méthodologie

Prix: 100 euros la journée (9h-18h) par groupe de 9 max.

Commençons par attaquer le mal à la racine. Le module de base proposé par Cogito, ce sont les journées "méthodologie". L’objectif est d’anticiper les difficultés et de déjouer les pièges classiques des études supérieures. Prise de notes, synthèses, mémorisation, préparation des examens, organisation et gestion du temps de travail. "On ne fait pas n’importe quelle tâche n’importe quand dans la journée. Il faut se connaître pour déterminer les créneaux durant lesquels on est le plus productif, le plus apte à résumer, à étudier, ou simplement à lire. Trouver son propre rythme et établir ses journées en fonction, insiste la coach. Sans négliger le timing et le contenu des pauses, évidemment!"

840 euros
Un blocus assisté coûte 840 euros par semaine.

Blocus assisté

Prix: 840 euros/semaine (5 jours, logement, nourriture et encadrement compris). De mi-juillet à mi-août.

Si acquérir une méthode et s’astreindre à une discipline est déjà tout un programme, dans ce combat avec lui-même, le pire ennemi de l’étudiant, c’est son environnement familier, réservoir inépuisable de sources de distractions: télé, réseaux sociaux, GSM, internet, chats, etc. Certains ont trouvé la parade: en période de blocus, les bibliothèques — où règne une atmosphère monacale et où la présence de nombreux compagnons d’infortune studieuse crée une saine émulation -, sont prises d’assaut.

Mais tous n’ont pas la même volonté. Nombre de jeunes clients de Cogito avouent d’ailleurs qu’ils n’ont nul besoin de remédiation ou de soutien, juste d’un cadre studieux et d’une discipline imposés!

C’est là qu’intervient le blocus assisté. "Cette formule s’adresse à ceux qui ne savent pas ce que c’est de travailler 9 heures par jour en restant concentré" et qui après une semaine intensive, devraient, espère-t-on, avoir le déclic. Durant les journées, les élèves coupés du monde car en résidentiel et sans GSM (!) alternent des plages d’études avec un prof qui les coache avec des périodes où ils sont seuls, et des pauses (1/2 heure ou 1 heure), afin d’acquérir un rythme de référence.

©Thierry du Bois

Tout est passé en revue: explications, exercices, programme de travail, gestion du temps, mémorisation, simulation d’interros et d’examens, corrections. "Notre atout? Nous ne sommes ni des amis ni des profs au sens traditionnel, ni des parents, mais des tiers qui savent de quoi ils parlent (tous diplômés, spécialistes et formés au coaching). Mais espérer rattraper une année de glandouille grâce à une semaine de blocus assisté est illusoire. Les résultats seront au mieux juste moins pire. On ne laisse jamais aucun doute là-dessus", insiste Isabelle Delcroix.

Le plus de cette formule? "Le fait de réunir des dizaines de personnes au même endroit, dans une même intention crée une émulation particulière. Cette atmosphère génère une force. Il n’est d’ailleurs pas facile de retomber sur ses pattes quand on se retrouve seul chez soi après avoir été porté ainsi pendant une semaine", concède la coach. Mais c’est précisément le but de l’expérience! Si elle est réussie, elle doit avoir créé l’électrochoc et déboucher sur l’autonomie et la prise en charge personnelle.

Coaching personnalisé

Prix: 448 euros/mois (2 heures de coaching par semaine et des contacts réguliers)

Vous avez davantage besoin d’une assistance régulière et de plus longue haleine pour rester motivé? Optez pour le coaching personnalisé: 2 heures par semaine pendant deux mois. La prestation ne se limite toutefois pas aux deux heures. Le coach reste en contact avec son élève. Il fixe des échéances, assure son suivi, établit avec lui un planning à court et long termes, le (re) motive. L’idée est qu’il sache qu’il devra rendre des comptes et s’en tenir au programme. Mais parallèlement, qu’il peut compter sur des explications et un soutien personnalisés.

Et tant qu’à investir lourdement dans la réussite, autant ne pas faire les choses à moitié. "La majorité des élèves choisissent 2X2 heures/semaine ou prennent deux mois, soit 790 euros. Et pour s’assurer d’un impact maximum, beaucoup combinent le blocus assisté et le coaching personnalisé", constate Isabelle Delcroix.

Les options plus "soft"

Il n’est pas forcément nécessaire (et financièrement envisageable) de mobiliser d’emblée l’artillerie lourde. Des formules plus accessibles existent.

  • Blocusassistance.be (Bxl, LLN et Braine-l’Alleud)
  • Ecole de suivi universitaire (math-chimie-physique) créée par des ingénieurs civils de l’ULB et de l’UCL.

    - Cours: (1-2 pers: 20€/h, 2-3 pers: 25 €/h)

    - Blocus assisté: (we: 70€, semaine: 175€)

    - Coaching: Préparation à l’université (bientôt disponible)

  • Studentacademy.be Infos au 0495 700 111.
  • - Soirées gratuites "Préparation au blocus". Formation accélérée aux techniques d’étude les plus efficaces. (en mars et avril).

    - Blocus assisté par thèmes: scientifique, juridique, gestion/éco, sciences humaines.

    Le professeur veille au respect du planning, répond aux questions, guide la méthode de travail et interroge quotidiennement.

    - Tarif: 350€/semaine. 9 heures d’étude par jour par classe de 10 élèves max. De 7h30 à 19h. Petit-déjeuner, lunch et goûter. GSM bannis.

  • Echec à l’échec (étudiants du secondaire)
  • Ateliers de rattrapage scolaire pour tous les cours généraux, destinés aux élèves de la 6e primaire à la 6e secondaire. Chaque année durant les vacances de Pâques (1 semaine au choix) et au mois d’août (une quinzaine au choix) dans 70 écoles en Belgique francophone. Pour ceux qui ont un examen de passage ou souhaitent un coup de pouce avant les examens.

    - Groupe de 10 étudiants, suivi personnalisé. 1,5h/matière/jour. Max 4 matières/jour.

    - 40 €/ matière à Pâques (1 semaine, 1h15 par jour = 5 séances).

    - 75€/ matière en août (2 semaines, 1h15 par jour = 10 séances).

D’autres acteurs du soutien scolaire (coaching et cours particuliers):

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés