Le pharmacien de garde arrête les suppléments. Mais pas pour tout

©Photo News

Il n’y aura bientôt plus de supplément à payer à la pharmacie le soir ou le weekend pour une ordonnance médicale urgente. Pour les médicaments ou autres produits non urgents, le supplément reste permis.

"Pensez aux personnes qui doivent aller en urgence chez le médecin le soir après le travail", pointe la ministre de la Santé publique Maggie De Block. Ces gens qui, après une longue journée de travail, poireautent dans une salle d'attente remplie d'autres malades, puis reprennent, fiévreux, leur voiture pour sillonner la ville à la recherche d'une pharmacie de garde. Et quand, enfin, ils la trouvent, c'est souvent pour payer les suppléments que peuvent demander les pharmaciens qui sont de garde.

©ANP XTRA

Mais ça va changer. Ils pourront désormais "se rendre à la pharmacie de garde pour leurs médicaments sans devoir payer de supplément", annonce la ministre. La mesure concerne les médicaments AVEC ordonnance. Pas les produits non urgents.

Une perte pour les pharmaciens? Pas spécialement. Les pharmaciens recevront une compensation de l’État pour les gardes de nuit (de 22 h le soir à 8 h du matin), alors que le système actuel consiste en un honoraire de garde par médicament vendu. Pour 2019, un budget de près de huit millions d’euros est prévu.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect