Le virement traité dans la seconde, c'est pour 2018

Febelfin annonce l'arrivée en Belgique du paiement instantané. Dès novembre 2018, tout virement atterrira sur le compte du bénéficiaire dans la seconde, et ce 7/7j et 24/24h. Reste à savoir quelle sera la première banque à dégaîner.

Un virement à votre opérateur énergétique et hop, l'argent est dans la seconde sur son compte.

Le paiement instantané, c'est la nouvelle révolution du secteur bancaire belge. Certes, cette révolution n'est annoncée que pour novembre 2018, mais elle devrait quand même permettre à la Belgique d'être un des pionniers européens en la matière. "Grâce à des réussites comme Bancontact et Isabel, notre pays bénéficie d’une expertise considérable en matière de technologie, non seulement dans le domaine des paiements mais également dans celui des services financiers en général. Ceci permet au secteur de jouer un rôle de pionnier européen pour l’implémentation des paiements instantanés", se félicite-t-on chez Febelfin.

La Suède, la Suisse, la Pologne, le Royaume-Uni et le Danemark ont déjà franchi le cap. D'autres comme la France et les Pays-Bas y travaillent. Il est vrai que dans le cas de la mise en place du marché européen unique du paiement (SEPA), la BCE avait annoncé le lancement du paiement instantané pour novembre 2017. 

Concrètement qu'est-ce qui change?

Actuellement, tout virement doit être traité en un jour ouvrable. Désormais, ils seront traités 7/7 jours, 24/24 heures et donc en ce compris les jours fériés et le week-end.

L'argent sera instantanément sur le compte du bénéficiaire, qu'il ait ou non un compte dans la même banque que vous.

Dans sa forme, le virement ne change pas: donc aucune modification au niveau de la communication structurée ou des numéros BIC et IBAN.

Un impact positif sur le cash flow des entreprises

Febelfin affirmer aussi que le consommateur ne sera pas le seul à tirer profit de ce système. Les entreprises et pouvoirs publics seront aussi payés plus vite, avec un impact positif sur leur cash flow. Le paiement instantané devrait aussi favoriser la facturation électronique et donc aider le monde entrepreneurial et public à sauter dans l'ère du numérique.

A cette heure, on ne sait pas encore quelle banque sera prête au premier jour de l'entrée en vigueur de ce système de paiement instantané. 

Le Centre d’Echange et de Compensation (CEC), responsable en la matière semble, lui, prêt. Il y travaille depuis 2013 avec le Système Technique d’Echange et de Traitement (STET), la structure qui assure la sécurité des échanges de paiements entre banques. 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect