Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les Belges sont de moins en moins dans le rouge

Lors des cinq dernières années, le nombre de comptes à vue affichant un solde négatif a fortement diminué. La crise du coronavirus accélère encore cette tendance.
La croissance du commerce en ligne où les achats sont souvent réglés par carte de crédit explique notamment la tendance à la baisse des soldes négatifs. ©Photo News

Sur les 18,7 millions de comptes à vue détenus par les Belges, 1,2 million de comptes étaient dans le rouge à la fin de 2019, soit 6,4% des comptes. La tendance est clairement à la baisse: à la fin de 2014, 9,4% des 16,2 millions de comptes affichaient encore un solde négatif, selon des chiffres de la fédération des banques Febelfin.

10%
Les intérêts s'élèvent généralement à 10% sur base annuelle.

Des intérêts débiteurs élevés sont prélevés sur les soldes négatifs. Les banques sont soumises à des limites mais les intérêts s’élèvent généralement à plus de 10% sur base annuelle.

La tendance à la baisse s’explique notamment par l’utilisation croissante des applications bancaires, qui permettent aux clients de mieux contrôler leur solde. La croissance du commerce en ligne où les achats sont souvent réglés par carte de crédit explique aussi cette tendance.

Coronavirus oblige

La tendance à la baisse des comptes dans le rouge s’est encore accélérée en 2020, pendant la crise du coronavirus. «Depuis le début de la crise en mars, le nombre de clients affichant un solde négatif a baissé davantage que lors des années précédentes», constate Ulrike Pommee de Belfius.

"Les possibilités de consommation fortement limitées suite au confinement et la prudence de certains consommateurs en termes de dépenses ont contribué à cette évolution."
KBC

Chez BNP Paribas Fortis, le nombre de comptes à soldes négatifs en juin et juillet était en recul de près de 30% sur un an. KBC remarque également une forte baisse. "Les possibilités de consommation fortement limitées suite au confinement et la prudence de certains consommateurs en termes de dépenses ont contribué à cette évolution", explique la banque.

BNP Paribas Fortis évoque aussi les mesures de soutien des autorités. "Grâce à ces mesures, la pression sur les comptes a diminué, malgré la perte de revenus", explique la banque. Plus de 120.000 Belges ont eu recours, lors des derniers mois, aux reports de paiements des mensualités des crédits hypothécaires.

Encours des comptes à vue en hausse

La baisse du nombre de comptes à vue dans le rouge va de pair avec la hausse de l'encours des comptes à vue. A la fin de 2019, 89,4 milliards d'euros étaient parqués sur les comptes à vue, selon des chiffres de la Banque nationale de Belgique, soit 74% de plus que fin 2014. Sur la base de 17,5 millions de comptes à vue affichant un solde positif, le montant moyen par compte à vue s'élève à 5.100 euros. Vu le très faible rendement des comptes d'épargne, les Belges ne font plus de versements.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés