Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les données bancaires se vendent pour une bouchée de pain sur le net

Le vol des données bancaires prospère sur le net. L’offre est tellement importante que les prix des informations financières illégales ont baissé jusqu’à 6 euros.
Des voleurs s’emparent des données bancaires à grande échelle. Mais vous pouvez vous protéger.

Vidéo: Une identité volée peut parfois avoir de drôles de conséquences

(m24/bbc) – Pour 10 dollars, c’est-à-dire 6,35 euros, vous pouvez vous procurer une nouvelle identité. Grâce au numéro de compte bancaire et des données personnelles d’une victime au hasard, vous pouvez effectuer sans trop de difficultés des transactions en son nom, ou retirer de l’argent de son compte. Ces chiffres proviennent d’une étude réalisée par Symantec, le spécialiste en sécurité réseaux.

Évidemment, dix dollars c’est le prix minimum. La valeur d’un numéro de compte bancaire varie fortement en fonction du pays où vit le titulaire du compte et de son patrimoine. Les montants les plus élevés à avoir été payés tournent autour des 600 euros. Les données d’une carte Visa sont, quant à elles, vraiment bon marché : un numéro est payé entre 25 centimes et 13 euros sur Internet.

Supermarchés illégaux

Les prix bas démontrent l’augmentation énorme de l’offre disponible en informations volées. Symantec fait référence à de vrais « supermarchés criminels » sur Internet. Les négociations et les échanges se passent sur des serveurs à haute performance.
Leur vie étant souvent de courte durée (les serveurs sont fermés lorsqu’ils sont découverts par les autorités), les bandes font déménager leur petit commerce assez rapidement afin de continuer.
Les cybervoleurs élargissent leur terrain de travail des Etats-Unis vers l’Europe. C’est logique, affirme Symantec, car grâce à l’euro et à l’espace unique de paiement européen (SEPA), les données peuvent être utilisées dans des endroits plus nombreux.

Quelques conseils

Personne n’est totalement protégé de la cybercriminalité. Même le directeur d’une société de sécurité américaine a vu ses données s’envoler pour être utilisées à mauvais escient. Mais vous pouvez quand-même suivre ces quelques règles pour vous couvrir :

  • Évitez les sites de commerce non protégés : les données digitales peuvent être facilement dérobées, certainement lorsqu’elles sont envoyées ouvertement sur Internet. Les sites sérieux veillent au codage complet des données de votre carte de crédit, afin qu’elles ne puissent pas être déchiffrées entre votre pc et le serveur web. Vous reconnaîtrez un site protégé au cadenas apparaissant sur la barre d’adresse de votre navigateur. (Recherchez le terme SSL dans le menu d’aide de votre navigateur).
  • Contrôlez l’identité de votre correspondant : les hackers ne sont pas les seuls à pouvoir voler vos données, le site sur lequel vous surfez peut également le faire. Ceci n’arrivera pas chez Amazon ou chez Proxis, mais souvent, vous ne saurez pas qui est réellement votre correspondant. Utilisez Google pour vous renseigner sur la réputation d’un site.
  • Changez votre numéro : votre carte de crédit dispose d’un numéro fixe facile à utiliser une fois qu’il est connu. C’est la raison pour laquelle certaines banques proposent de créer un numéro temporaire. Vous pouvez le créer via le site de la banque avant d’effectuer votre achat et 5 minutes plus tard, le code sera inefficace et donc inutilisable par des voleurs. En principe, un tel « numéro internet » fonctionne sur tous les sites, mais vous ne pourrez pas l’utiliser pour, par exemple, réserver des billets d’avion. A l’embarquement, on vous demandera de montrer votre carte, et ce numéro ne correspondra plus.
  • Maintenez votre pc à jour : effectuer des opérations bancaires via votre pc est en principe fiable, mais aussi fragile. Installez les mises à jour de votre système d’exploitation, et certainement lorsque votre banque vous suggère de le faire. Vous protégerez ainsi au mieux votre pc.
  • Détruisez tout : les données ne sont pas volées uniquement via le net. Quelqu’un qui met la main sur vos comptes peut apprendre beaucoup sur vous. Investissez dans un broyeur à papier et détruisez tous les documents à jeter qui contiennent vos données.
  • Méfiez-vous de votre carte bancaire : celle-ci peut également être falsifiée, souvent de manière assez simple. Suivez alors les conseils que nous vous avons donnés lors d’un précédent article.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés