Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les Européens, désormais les plus riches du monde

L'Europe est désormais plus riche que les Etats-Unis. Gérer l'argent de manière plus conservatrice lui a sans doute permis de mieux résister à la crise...
Riche, le Belge?
La suite

(mon argent/l'écho) - Après des années de croissance des actifs à risque et d'enrichissement des investisseurs les plus fortunés, la belle mécanique s'est brutalement cassée l'année passée sous l'effet de la crise du crédit, la défaillance en chaîne de nombreuses institutions financières, et des fraudes à grande échelle.

9 millions de millionnaires…

La richesse mondiale a, pour la première fois depuis qu'en 2001 le Boston Consulting Group (BCG) a commencé à compiler ces données, chuté de 11,7% à 92.400 milliards de dollars en termes d'actifs sous gestion. Une évolution qui a durement frappé les millionnaires dont le nombre s'est contracté de 17,8% à 9 millions de privilégiés. En juin dernier, Capgemini et Merrill Lynch avaient mené une étude similaire dont les résultats faisaient déjà état d'un tassement de 15% à 8,6 millions d'individus disposant d'un bas de laine se chiffrant à au moins 1 million.

Actifs sous gestion

On entend par "actifs sous gestion", la valeur de marché de tous les titres détenus, pour le compte de clients, par des d'organismes de placement collectifs en valeurs mobilières (OPCVM). Les titres détenus par l'OPCVM varient en fonction du profil de risque des investisseurs. Ils vont des actifs considérés comme les plus risqués (mais au potentiel de gain théoriquement le plus élevé) aux actifs les plus sûrs (au return le moins étoffé). Parmi les actifs dits à risque, on peut mentionner les titres émis par les entreprises en quête de financement (actions, obligations corporate, etc.), les dérivés (options, futures, etc.), les matières premières, ou les devises. Quant aux actifs sécurisés, les plus connus d'entre eux sont les obligations et bons d'Etat.

… dont 4 millions sont américains

Le phénomène d'appauvrissement a été le plus durement ressenti aux Etats-Unis, avec une baisse de 22% du nombre de millionnaires. Les USA disposent, rappelons-le, des portefeuilles d'investissements les plus exposés aux actions et ce même si cette part est tombée de 50% en 2007 à 38% en 2008. Les millionnaires US n'en restent pas moins ceux dont les rangs sont les plus fournis (3,9 millions). À eux seuls, les Américains fortunés ont la bagatelle de 27.100 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

Parmi les autres victimes, le Japon enregistre le deuxième effet richesse le plus négatif (-8% en devise locale), mais reste aussi le deuxième pays où l'on recense le plus de grandes fortunes (1 million), avec, à la clé, 13.500 milliards de dollars d'actifs sous gestion.

L'Europe: région la plus riche

En termes de zones géographiques, l'Europe, qui a pourtant vu son club des millionnaires fondre de 22%, se hisse devant l'Amérique du Nord en tant que région "la plus riche du monde". Les actifs sous gestion s'y élèvent à 32.700 milliards de dollars, contre 29.300 milliards de dollars pour les Etats-Unis et le Canada.

L'Amérique latine, définit comme le Mexique, les Amériques du Sud et centrale constitue la seule zone où un effet richesse positif (+3%) a été perceptible en 2008.

6,6% de Suisses sont millionnaires

Pour retrouver la plus forte concentration de millionnaires, il faut se rendre à Singapour ou en Suisse, où respectivement 8,5% et 6,6% des ménages détiennent plus de 1 million de dollars. Mais que ceux qui se demandent ce que sont devenues les riches monarchies du Golfe, se rassurent. Trois des six populations comptant le plus de millionnaires ne sont autres que le Koweït, les Emirats Arabes Unis, et le Qatar.

Le fossé entre nantis et moins nantis s'atténue

Enfin, si la crise a joué un mauvais tour aux grandes fortunes, elle a aussi contribué à réduire l'écart entre les nantis et les moins nantis. La richesse, en termes d'actifs sous gestion, détenue par les ménages disposant d'un patrimoine inférieur à 100.000 dollars s'est, en effet, accrue de 2%. Alors que celle des ménages ayant plus de 5 millions de dollars d'actifs sous gestion a chuté de 21,5%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés