Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les grands whiskies "single malt", un univers à explorer

C’est l’eau-de-vie à base de céréales la plus vieille du monde. Elle serait originaire d’Irlande du nord qui en revendique en tout cas la paternité avec la distillerie "Old Buschmills" fondée en 1276.
©REUTERS

Le whisky, ou plutôt les whiskies, sont produits en Ecosse, bien sûr, mais également en Irlande, sous le nom de "whiskey", aux Etats-Unis avec — notamment — le Bourbon dans l’État du Kentucky, au Canada, au Japon et même… en Belgique! Pour beaucoup d’amateurs pointus, l’Écosse demeure toutefois la référence absolue avec ses "pure" et "single" malts. Des whiskies élaborés avec comme seule céréale, l’orge séchée, parfois au-dessus d’un feu de tourbe.

La tourbe est une décomposition de végétaux (bruyère, herbes, mousse) qui, après des milliers d’années, se transforme en un combustible. Sur l’île d’Islay (prononcez "ila"), on peut découvrir des tourbières vieilles de plus de 10.000 ans!

En Belgique, on produit aussi du whisky depuis quelques années. Le pionnier est Étienne Bouillon. Liquoriste de formation, il a créé "The Belgian Owl", un "single malt" produit en Hesbaye, à Fexhe-Le-Haut Clocher. En Flandre, la brasserie malinoise "Het Anker" vient de lancer "Gouden Carolus Single Malt" et la célèbre distillerie de genièvre Filliers propose aux amateurs son whisky "Goldlys".

La surprise vient désormais du Japon. D’abord considéré comme un "jeune espoir", ce pays est désormais devenu un producteur à part entière grâce à son climat tempéré, à la pureté de son eau, à la présence de tourbières et à la compétence de ses distillateurs dont la plupart ont été formés en Écosse. En 2012, lors du "World Whiskies Awards" de Londres, parmi les quatre meilleurs whiskies primés, deux étaient japonais…


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés