Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les petites folies des grands patrons

Collectionneur, sportif, amateur d'art, hobby loufoque. Les grands patrons ont les moyens de leurs passions et lubies. Qui s'offre un golf privé pour préserver la vue imprenable de sa maison? Qui change de jet comme de chemise? Qui collectionne les BD de son enfance?

(mon argent/l'internaute) - Découvrez quelques unes des petites et grandes des grands dirigeants français. Certains ont des passions assez ordinaires, d'autres, de bien plus surprenantes.

Serge Dassault: "La" propriété...

Il est propriétaire de la Villa du Golf, à un jet de pierre de Paris. Cette demeure, réplique exacte en miniature du petit Trianon de Versailles, a été construite par son père en 1966: 65 mètres de long sur 25 de large et, autour, 750 hectares de bois, un golf, une piscine et un tennis.

Didier Lombard: les arbres

Le PDG de France Telecom est passionné par les arbres, comme il le mentionne fièrement sur sa fiche du Who’s who. Dans son parc de 3 hectares, aux confins de la Sologne, il observe la croissance de ses érables, hêtres rouges ou autres sapins douglas. Didier Lombard possède un logiciel qui simule la croissance des arbres et révèle à l’avance les couleurs que prendront ces feuillages à l'automne...

Frédéric Oudéa: la faïence de Delft

Le PDG de la Société Générale est passionné de faïences de Delft. Une assiette vaut aujourd’hui entre 100 et 200 euros, mais les pièces les plus remarquables peuvent facilement atteindre les 1.000 euros. De manière générale, Oudéa est fasciné par l'Age d'or hollandais et est un grand amateur de la peinture flamande, en particulier des natures mortes. 

Claude Bébéar: la chasse

Grand prédateur en affaires, Claude Bébéar, l'ancien patron d'Axa, l'est aussi dans ses loisirs. C’est un chasseur invétéré qui parcourt des milliers de kilomètres pour aller tirer des fauves ou du gros gibier.

Bernard Arnault: les jets privés

Le géant mondial du luxe change d'avion privé comme de chemise. Dans les années 80, il a revendu son Beech 200 après quatre ans à Jean-Jacques Goldman. En 2006, il a vendu à Vincent Bolloré son Global Express de Bombardier acheté cinq ans plus tôt. Mais c'était pour en racheter un autre, mieux équipé, en 2006. Son mini-palace volant file à plus de 900 km/h et son prix dépasse les 50 millions d'euros.

Michel Pébereau: la science-fiction

En dépit d’un emploi du temps très chargé, le président de BNP Paribas trouve des moments libres pour lire. Pas des ouvrages de stratégie financière... mais de science-fiction. Il en dévore des dizaines par an et il passe même pour l’un des meilleurs critiques français du genre (dans le Journal du Dimanche).

Vincent Bolloré: les BD de son enfance

L'homme d'affaires avoue que sa passion pour les bandes dessinées "relève de la psychanalyse": il souhaite reconstituer les collections des BD de son enfance (1945-1964). "Le Prisonnier de Bouddha" et "Tif et Tondu contre la main blanche" font partie de ses séries préférées. Il a fait aménager son dressing avec une collection de couvertures d’albums.

Philippe Camus: le jazz

Le président d’Alcatel Lucent est un fan de jazz. Il a commencé à prendre des cours de batterie sur le tard, avec un ancien musicien de Sacha Distel, puis a mis sur pied un orchestre avec des amis. Il est aussi devenu l’un des mécènes du festival de jazz de Marciac, un rendez-vous incontournable en France. Et il s’est lié d’amitié avec Wynton Marsalis, l'un des plus grands trompettistes de jazz.

Jean-François Decaux: le polo

Cet adepte du très british Polo ayant des difficultés à trouver un club pour pratiquer son sport, il a choisi de s’offrir un club à La Baule. Il  participe régulièrement aux tournois lors desquels il aligne les podiums.

Franck Riboud: le foot

En 2005, il sauve l’Olympique Croix de Savoie et entend faire de cette petite équipe un grand club français. Rebaptisé Evian-Thonon-Gaillard, il compte d'anciens joueurs de Ligue 1 et de Ligue 2. Actuellement co-leader du classement, l’équipe de Riboud vise la Ligue 2.  Le patron de Danone a même réussi à convaincre Marc Veyrat (le chef cuisinier), Zinedine Zidane et Sébastien Bazin (Colony Capital) de devenir actionnaires.

Christophe de Margerie: le whisky

"Big Moustache" comme on le surnomme chez Total est grand amateur de whisky. Et il chasse les flacons les plus rares. Il possède aussi de nombreux ouvrages sur le sujet.

François Pinault: l'art contemporain

En 1990 à New York, il craque pour une toile de Mondrian. C’est un  déclic: il s’imagine à la tête d’une collection d’art contemporain. Sa fortune lui autorise des folies. Quand il se retire des affaires, en 2001, il veut créer son musée d'art moderne. Quelques années plus tard, il achète pour 29 millions d’euros le Palais Grassi à Venise, mais s’y sentant trop à l'étroit pour présenter les 2.000 pièces de sa collection, il ouvre un deuxième centre d'art contemporain, en face, en 2009.

Xavier Niel: une vue imprenable

Le fondateur de Free s'est offert il y a trois ans le golf du Lys, près de Chantilly pour 4 à 5 millions d'euros. Pourtant, il ne joue pas au golf. Il voulait simplement protéger la vue imprenable dont il profite depuis sa propriété. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés