Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Limitez l'addition au resto

Pas besoin de vider votre portefeuille pour vous offrir un bon repas au restaurant. Voici quelques astuces qui vous aideront à éviter une addition trop salée.
Publicité
Pourquoi acheter
une voiture le lundi
En savoir plus

(mon argent) - Crise ou pas, le plaisir de la table reste bien ancré dans nos traditions culturelles. En plus, ce sont les vacances et il fait beau. Tout cela donne envie d'aller manger au resto, de préférence en terrasse ou au jardin. Et si on peut se restaurer sans se ruiner, c'est encore mieux. Voici quelques conseils pour éviter les déconvenues et les additions trop salées.

1. Sélectionnez l'établissement

Il très agréable de flâner et de choisir son restaurant au dernier moment. Mais cela peut réserver de très bonnes comme de très désagréables surprises.

  • Renseignez-vous à l'avance. De nombreux sites proposent des informations sur les prix pratiqués, les spécialités proposées et les avis des consommateurs. resto.be, zone02, zone03 ou zone09
  • Quartier touristique rime souvent avec addition élevée et qualité médiocre. Dans les quartiers multiculturels des grandes villes, vous trouverez souvent des restaurants agréables – et surprenants – où vous pourrez vous régaler pour un budget limité. Observez le profil de la clientèle: essentiellement des touristes ou des "locaux"? Dans ce dernier cas, vous avez plus la garantie de bien manger.
  • Les prix des restos "tendance" ou à la mode sont souvent surfaits. Et à cuisine identique, le cadre est un "plus" qui sera répercuté dans le prix de l’addition.
  • Testez les nouveaux restaurateurs. Ils doivent faire leurs preuves et gagner une réputation. Ils proposent donc souvent des prix inférieurs à ceux de leurs concurrents de même catégorie et soignent le service.

2. Privilégiez lunch, menu et suggestions du chef

A midi, la plupart des restaurants proposent un lunch dont le prix est toujours très avantageux. En outre, les menus sont systématiquement plus intéressants que les plats à la carte tandis que les plats du jour et suggestions du chef sont souvent proposés à des prix imbattables. La durée de conservation limitée incite en effet les restaurateurs à proposer à bon prix des produits qui, non consommés, risquent de valser à la poubelle. C’est particulièrement vrai la veille des jours de fermeture (le dimanche soir).

3. Les boissons salent l'addition

C'est sur les boissons que les restaurateurs réalisent la plus grosse marge bénéficiaire. Elles ont donc tendance à alourdir sérieusement l’addition. Si un menu 5 services ou gastronomique mérite sans doute d’être accompagné de champagne ou d'un grand cru, pour un petit resto sans prétention ou sur le pouce, pourquoi ne pas pendre d'abord l’apéritif à la maison, choisir un vin pas trop cher ou la cuvée du patron ? 

Dans quelques établissements plus chers, vous pourrez apporter votre propre bouteille de vin. Vous devrez cependant vous acquitter d’un "droit", dont le montant maximal n’excède pas 15 euros.

4. Demandez un "doggy-bag"

Beaucoup de personnes n'osent pas le demander, mais les restes du repas payés peuvent être emportés. Certains restaurants le proposent explicitement. Par souci de sécurité, d’autres offrent désormais la possibilité aux clients qui ont commandé une bouteille de vin et ne l’ont pas achevée, de la remporter chez eux.

5. Partagez un plat

Si vous n'avez qu'une petite faim, ou que vous savez à l'avance que les enfants ne feront que picorer, évitez le gaspillage. N'hésitez pas à commander par exemple une seule pizza pour deux ou à partager un plat consistant. La plupart des restaurateurs vous apporteront une deuxième assiette avec le sourire. Surtout en ces temps de crise où il faut ménager le client.

N'hésitez pas non plus à vous faire servir une entrée en guise de plat.

6.Choisissez un restaurant alternatif

Cette option n’est évidement pas valable en toute occasion. Mais pour un repas rapide et simple, vous pouvez manger dans certains grands magasins (Makro ou Ikea par exemple) qui offrent des plats basiques à des tarifs très attractifs. Vous pourrez aussi opter pour un restaurant d’étudiants tel que le Sablon (à Louvain-La-Neuve) ou la Chaîne Verte (à Namur).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés