Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Ne vous laissez pas piéger par le crédit à la consommation

Dans certaines situations d’urgence, il est quasi impossible de se passer d'un crédit. Quelle formule choisir pour éviter les problèmes de remboursement? Où souscrire?
©Photo News

Les chiffres ne trompent pas: le crédit à la consommation continue à faire des victimes. Au mois de juillet, la Centrale des crédits a enregistré 460.581 contrats défaillants contre 440.603 en juillet 2012 (+4,5%). Le montant total des arriérés atteint désormais 1.756.872 euros, contre 1.701.019 euros en 2012 (+3,3%), soit un montant moyen de 3.814 euros par contrat.

Si vous avez vraiment besoin d’emprunter de l’argent – par exemple pour financer l’achat d’une voiture ou d’un réfrigérateur –, vous éviterez bien des problèmes en commençant par vous renseigner sur les différentes formules de crédit à la consommation disponibles. Certaines sont plus dangereuses que d’autres. Mal gérées, elles risquent de vous entraîner dans la spirale infernale du surendettement.

3 formules populaires  de crédit à la consommation

 * Le prêt à tempérament: un organisme financier met à votre disposition une somme d’argent dédiée ou non à un achat spécifique. Le contrat, conclu pour une durée déterminée, est remboursable par versements périodiques fixes, généralement mensuels. C’est typiquement le crédit utilisé pour acheter une voiture, faire des rénovations ou partir en vacances. Gardez toutefois à l’esprit qu’il vaut mieux éviter d’emprunter de l’argent pour un projet non essentiel ou qui ne permet pas de réaliser une plus-value.

* La vente à tempérament: lors de l’achat d’un bien, vous vous engagez à vous acquitter du prix en plusieurs paiements périodiques. La carte Visa de Carrefour permet par exemple d’étaler vos paiements pour l’achat d’un article unique en 3 ou 12 fois sans frais (respectivement pour un montant de plus de 75 euros ou de plus de 350 euros). Par contre, pour un article d’une valeur supérieure à 999 euros, cette carte offre la possibilité d’étaler le paiement en 24 mensualités, mais "au taux débiteur promotionnel fixe de 7,08% et 2,40% par an de frais de carte". Imaginons que vous vouliez acquérir un ordinateur de 1.000 euros. Vous payerez au total 1.101,60 euros, selon la simulation de Carrefour (soit une différence de 101,60 euros par rapport à un achat au comptant).

 * L’ouverture de crédit: vous recevez une réserve financière dont vous pouvez faire usage au gré de vos besoins. Dès l’instant où vous l’utilisez, vous avez la possibilité d’étaler vos paiements sur plusieurs mois, à condition de payer des intérêts périodiques. Le slogan "Emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent" prend  ici tout son sens. Ce type de crédit est notamment disponible via la carte MasterCard proposée à l’accueil des magasins Media Markt. Sous réserve d’acceptation de votre dossier, vous obtenez une ouverture de crédit à durée indéterminée, utilisable n’importe où. C’est justement l’un des dangers dénoncés par les organisateurs de la journée sans crédit: "comme les ouvertures de crédit sont presque toujours à durée indéterminée, elles entraînent souvent les consommateurs dans l’endettement permanent ". Evitez dès lors de recourir à cette formule de crédit pour financer des achats indispensables.

BuyWay, l’organisme financier derrière la carte de Media Markt, tient toutefois à préciser que ses clients "ont le choix entre régler le relevé de leur dépenses mensuelles d'un coup, sans frais, et échelonner leur paiement moyennant des intérêts". Cette carte est assortie d’un TAEG de 14,50% pour un montant inférieur ou égal à 1.250 euros. Mais qu’est-ce que cela signifie?

L’impact du TAEG

Le TAEG ou Taux Annuel Effectif Global correspond au coût total d’un crédit sur une base annuelle. Il est fixé librement par chaque prêteur, dans les limites des taux maxima fixés par la loi. Actuellement, les ouvertures de crédit avec carte pour un montant inférieur à 1.250 euros sont fixées à 14,50%. Media Markt applique donc le taux le plus élevé du marché (voir le tableau "TAEG maxima” ci-dessous).

Est-il dès lors préférable de souscrire d’office aux offres de crédit proposant un TAEG faible ou égal à 0%? Non, car ces taux ne sont pas gratuits. En deçà de 3%, un prêt est en effet difficilement rentable. S’il s’agit par exemple pour l’achat d’une voiture, le concessionnaire se rattrapera autrement: en concédant une ristourne moins importante ou en accordant moins d’avantages ou d’options gratuites.

Avant d’accepter son offre, effectuez des simulations de prêts à tempérament ailleurs. "Comparez ce que vous devriez rembourser mensuellement si vous obteniez une réduction plus importante à l’achat, avec les intérêts que vous paieriez pour un emprunt auprès d’une banque", recommande Test-Achats.

L’association recommande aussi d’effectuer des simulations avec un autre montant et une autre durée. "Il peut en effet parfois être plus intéressant d’emprunter un peu plus que le strict nécessaire pour tomber dans une tranche assortie d’un TAEG moins élevé. Le TAEG pour un emprunt de 10.000 euros pourra être plus élevé que pour un emprunt de 10.001 euros".

Méfiez-vous également des promotions ponctuelles affichant des taux relativement bas par rapport au reste du marché. L’été dernier, plusieurs organismes de crédit ont proposé un taux fixe "bon marché" de 5,70% pour un prêt à tempérament. Il s’agit là d’un taux d’appel car plus le nombre de mensualités augmente, plus le TAEG sera important. En effet, ce taux était disponible pour un emprunt de 10.000 euros remboursé … en 12 mois chez Cofidis. Par contre, le TAEG passait à 11,5% pour un remboursement plus raisonnable d’une durée de 36 mois.

Comparaison et négociation

Pour vos besoins urgents de liquidité, vous avez toujours intérêt à privilégier le prêt ou la vente à tempérament (surtout si celle-ci permet d’étaler vos paiements sans frais). Mais n’acceptez pas la première offre venue. Dès l’instant où vous connaissez la somme que vous devez emprunter, faites votre shopping et comparez les offres de prêts disponibles sur le marché à l’aide d’un comparateur sur www.guide-epargne.be ou sur www.test-achats.be si vous êtes affilié.

Par exemple, pour un prêt personnel de 10.000 euros à étaler sur une période de 36 mois, la meilleure offre du marché est actuellement celle proposée par DHB Banque dont le TAEG est de 6,35%, pour un remboursement mensuel de 305,81 euros et donc des intérêts globaux de 1.009,08 euros. L’offre la plus chère est celle de elantis-direct: un TAEG de 10,50%, 325,02 euros de mensualités et 1.700,88 euros d’intérêts, soit une différence de 691,80 euros.

Ce comparateur ne reprend malheureusement pas tous les acteurs du marché. Carrefour dispose aussi d’une offre de prêt à tempérament: TAEG de 5,70%, mensualité 302,22 euros et intérêts de 879,92 euros, soit une différence de 129,16 euros avec DHB Banque et de 820,96 euros avec elantis-direct (reportez-vous au tableau ci-dessous).

Mais vous pouvez sûrement faire encore mieux. Les taux proposés dans le comparateur sont des taux officiels communiqués pas les différents organismes de prêt. Imprimez par exemple le top 3 des meilleurs taux disponibles et allez trouver quelques agences bancaires ou organismes financiers pour tenter d’obtenir une offre plus intéressante, comme vous le feriez pour votre emprunt hypothécaire. Qui ne tente rien n’a rien!

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés