Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Où trouver des tickets de concert au prix officiel?

Un événement est sold out? Ne vous précipitez pas sur n’importe quelle offre en ligne de tickets. Il existe des moyens légaux pour vous en procurer au juste prix. Et au moins, vous êtes sûr de ne pas être recalé à l'entrée.
©Photo News

Même si les campeurs ont déjà pu faire la fête hier soir sous l’un des principaux chapiteaux du festival (The Boiler Room), l’ouverture officielle de Pukkelpop a bien lieu aujourd’hui. Malheureusement pour les retardataires, les 1.000 derniers tickets encore disponibles la semaine dernière pour ce premier jour ont finalement tous été vendus durant le week-end.

Pareil pour les autres jours, le festival est sold out: les billets combinés pour les trois jours du festival ont été épuisés les premiers, suivis par ceux pour un jour pour le vendredi et le samedi. Les organisateurs rappellent par ailleurs qu’il est inutile de se rendre sur le site du festival dans l’espoir d’acheter un ticket d’entrée à un revendeur car ils sont nominatifs et des contrôles d’identité ont lieu à l’entrée.

Par conséquent, à moins de passer par son service d’échange en ligne – pour changer les nom et le prénom mentionnés sur le ticket – il n’est pas possible d’acheter/de revendre un ticket. Cette modification coûte 15 euros de frais administratifs par ticket. Attention, un ticket ne peut être proposé qu’une seule fois via le service d’échange.

Les risques du marché noir

Quel que soit le festival ou le concert sold out auquel vous souhaitez absolument assister, le Centre Européen des Consommateur (CEC)  ecommande de toujours vous méfier des revendeurs non officiels, surtout sur Internet. En achetant un ticket sur le marché noir, vous risquez de recevoir un ticket d’une catégorie inférieure à celle que vous avez choisie, de recevoir un ticket au nom d’une autre personne avec pour conséquence que l’accès pourrait vous être refusé (comme dans le cas de Pukkelpop) ou carrément de ne pas recevoir le ticket que vous aurez pourtant payé cher.

Que prévoit la loi?

Depuis le 1er octobre 2013, une loi belge réglemente la revente de titres d’accès à des événements. Elle interdit la revente de manière habituelle et la revente de manière occasionnelle si celle-ci s’opère à un prix supérieur au prix définitif communiqué par le vendeur initial.

En d’autres termes, "pas de panique si vous avez un empêchement de dernière minute et que vous souhaitez quand même revendre votre place, tant que vous gardez en tête que l’organisateur peut déterminer des conditions de revente comme par exemple l’enregistrement sur le site de l’événement pour procéder à une modification de nom", prévient le CEC.

Comment revendre/acheter légalement votre ticket ?

Cependant, vous n’avez pas toujours une personne de votre entourage prête à vous racheter un ticket. Dans ce cas, où le revendre? Vous pouvez bien sûr faire une annonce sur des sites de seconde main comme Kapaza ou 2ememain. Une vente sur eBay est également admise si vous proposez un prix équivalent au prix officiel en "Achat immédiat" et pas via le système d’enchères.

Plus simple encore: faites une publication sur Facebook en demandant à vos contacts de la relayer. Ce système D fonctionne assez bien.

Mais si vous êtes réellement pressé de vous débarrasser de votre ticket, inscrivez-vous dans plusieurs groupes Facebook dédiés à la revente de tickets entre particuliers, comme Tickets for sale (1.760 membres) ou Buy Tickets (7.490 membres).

Mais surtout Vends ta place de concert au prix du concert ici. Yeah!. Fort de ses 28.000 membres, ce groupe dispose également de 6 administrateurs qui veillent au grain. Par exemple, si un particulier propose un prix de vente supérieur au prix officiel, il sera purement et simplement éjecté du groupe. Dans le cas de Pukkelpop, ils prennent également soin de rappeler à un annonceur et aux potentiels acheteurs qu’il faudra aussi s’acquitter des fameux frais administratifs d’échange en cas de revente du ticket.

Source: Facebook

Quid des sites de vente étrangers?

Chaque pays dispose de sa propre réglementation en matière de vente de tickets. Bien entendu, de nombreux sites étrangers en proposent pour des évènements en Belgique. "Ils dépendent généralement de la loi du pays où ils sont établis", explique le CEC.

Par exemple, la revente de tickets est interdite en France mais pas au Pays-Bas, ce qui peut comporter des risques (un aperçu des règles applicables dans les autres pays de l’UE est disponible ici). Dès lors, assurez-vous d’avoir affaire à un vendeur néerlandais officiel en consultant le site www.weetwaarjekoopt.nl.

De manière générale, la fiabilité d’un vendeur peut être vérifiée via le site www.ilovemyticket.com. C’est "LA" liste noire des vendeurs non agréés. Mais attention, elle n’est pas malheureusement pas exhaustive. Donc restez toujours critique lorsque vous faites une recherche sur Internet: les premiers liens ne renvoient pas forcément vers les vendeurs officiels.

BON À SAVOIR : Contactez rapidement votre vendeur en cas de problème. Dans certains cas, vous pouvez récupérer votre argent sur www.macarte.be si vous avez payé votre ticket avec une carte de crédit.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés